Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenu.e

  • : Les Lilas Ecologie : Blog des militants et élus Europe Ecologie Les Verts des Lilas et du Pré Saint-Gervais
  • Les Lilas Ecologie : Blog des militants et élus Europe Ecologie Les Verts des Lilas et du Pré Saint-Gervais
  • : Culture, information, réflexion de l'écologie politique par les militants et les élus Europe Ecologie Les Verts des Lilas, du Pré Saint-Gervais, d'Est Ensemble
  • Contact

Recherche

Nous contacter ...

S'abonner à la Lettre d'information ...

C'est dans la colonne de droite tout en bas...

4 octobre 2015 7 04 /10 /octobre /2015 12:23
CourneuvePark ou Parc de la Courneuve : on choisit ?

 

Ce projet, intitulé le Central Park du Grand Paris, a suscité depuis quelques mois de nombreuses réactions dans le 93 et bien-au-delà. Petit état des lieux.

De quoi s’agit-il ?

D’un projet urbain de grande échelle (24 000 logements, 100 000 emplois …) construits, dans le cadre du Grand Paris, autour du parc de la Courneuve, à la fois sur des terrains libres situés en périphérie, mais aussi en empiétant sur le parc existant. Conçu et porté par Roland Castro, urbaniste très connu et contesté, le projet s’inspire du Central Park de New York, oasis de verdure au cœur des gratte-ciel de Manhattan.

Sitôt rendu public début 2015, ce projet a suscité l’indignation de nombreux habitants du 93, d’élus et de forces politiques (PC, EELV, Front de gauche, NPA …), qui lui reprochent à la fois sa démesure et le fait qu’il ampute d’un quart de sa surface le poumon vert du département, classé Natura 2000. Manuel Valls n’a fait que mettre de l’huile sur le feu en évoquant l’idée d’en faire une opération d’intérêt national (OIN), disposition qui verrait l’Etat se suppléer aux communes pour la délivrance des permis de construire. Notre personnalité locale, Claude Bartolone, a jugé le projet « exceptionnel » …. au début … Depuis le développement des réactions négatives, il se tait (sur le sujet).

Quelques éléments d’information

Central Park

La référence du projet est ce parc de 341 ha situé au cœur de Manhattan et bordé d’immeubles d’habitation parmi les plus chics de New York. Poumon vert de la ville, très fréquenté, montré dans de nombreux films il est un peu le symbole de la qualité de vie à New York… surtout celle des riches. Commercialement il est très tentant de s’y référer.

Le parc de la Courneuve

Officiellement dénommé Georges Valbon, il a été aménagé à partir des années 60 sur d’anciens terrains maraichers. Certains arbres ont donc maintenant près de 50 ans ; la faune et la flore s’y sont très bien développé, au point que le parc est désormais classé Natura 2000. Très fréquenté par les habitants du département, mais aussi par les parisiens, c’est l’un des rares grands parcs de Seine Saint-Denis, les deux autres parcs notables étant celui du Saussay (Aulnay) et de la poudrerie à Sevran. A cheval sur les communes de St Denis, Stains, Garges-les-Gonesse, Dugny, Le Bourget, La Courneuve, sa superficie est de 417 ha soit un peu plus que le parc New-yorkais.

Le Grand Paris

Pour le sens commun, ce devrait être l’union, sous une même autorité politique, de toutes les communes composant Paris et sa banlieue. Ceci existe déjà en province : Grand Lyon, Lille-Métropole, Metz-Métropole … Au plan de l’urbanisme, ceci permettrait une cohérence de l’aménagement du territoire.

On a d’abord parlé de Grand Paris à propos de la consultation lancée par Nicolas Sarkozy en 2008 : 10 équipes connues internationalement sont chargées d’élaborer le « Paris de l’après Kyoto ». En fait on avait donné aucun fil conducteur et les équipes étant parti « en live », il n’en est débouché aucune proposition concrète, aucun plan cohérent.

En l’état actuel, le Grand Paris se résume finalement à deux projets bien distincts :

  • un projet de transport, le Super Métro, lequel avait été travaillé avant la consultation internationale ; 180 kilomètres de nouvelles lignes en double boucle, 40 nouvelles gares …

  • un projet de gouvernance : constituer la Métropole du grand Paris en réunissant sous une entité de gouvernance commune Paris et les 4 départements de première couronne.

Projets aussi aberrants l’un que l’autre : le super métro parce qu’établi en faisant fi de toute cohérence urbanistique entre les zones desservies ; la Métropole parce qu’elle oublie les autres départements de l’Ile de France alors que la seule échelle pertinente est celle de l’agglomération dans son entier, c’est-à-dire de la région. Sans parler de l’énorme et complexe réorganisation administrative qu’elle implique.

Le super-métro desservirait le Central Park de la Courneuve ; à ce titre ce nouveau quartier aurait l’aval des promoteurs – au sens politique du terme- du Grand Paris.

Roland Castro

Architecte et militant politique. Sa pensée intègre l’aspect politique et citoyen d’une architecture urbaine. Son Mouvement de l’utopie concrète est, selon lui, « une tentative de refonder et rénover la politique autour de valeurs révolutionnaires ».

En 2008-2009, il est nommé par Nicolas Sarkozy à la tête d’une équipe pluridisciplinaire avec laquelle il participe à la consultation sur le Grand Paris intitulée « Le Grand Pari(s) de l’agglomération parisienne ». Il y défend notamment l’implantation de hauts lieux symboliques de la République et de la culture pour redonner de l’intensité et de la beauté à la « banlieue ».

Il a été membre du PC et du PS, candidat à l’élection présidentielle de 2007 (inabouti par manque de signatures).

Le projet

En utilisant une bande de 40 à 70 mètres de large sur le pourtour du parc, ce sont 1 700 000 m2 qui seraient dégagés à l’échelle du parc ; cette surface serait complétée en périphérie par deux autres périmètres, le tout représentant près de 10 millions de m2.

Le lieu serait attractif au plan du cadre de vie, mais il l’est également au plan économique : proche de Paris, bien desservi (autoroute, future gares SNCF et Grand Paris Express), il est également très proche des aéroports du Bourget et de Roissy.

Il prétend s’inscrire dans la maîtrise de l’étalement urbain, et de manière générale dans le développement durable ; pour compenser l’emprise gagnée sur le parc existant, « une nouvelle réserve naturelle protégée sera mise en place… les espaces verts pris par les nouveaux bâtiments seront restitués au double ».

Voir la présentation du projet

Les positions des acteurs politiques

Pour les maires des communes riveraines, le projet est séduisant : emploi, intérêt économique, logements, perspective de qualité de vie et de mixité sociale, amélioration de l’image de ces communes qui, au plan du logement, sont plutôt des zones de relégation.

Enthousiasme cependant vite tempéré par la montée au créneau très vive des acteurs de gauche déjà cités, et l’idée de Manuel Valls d’en faire une opération d’intérêt national, qui leur ferait perdre une grande partie de leur autonomie de décision sur le projet.

Jean-Paul Huchon, président de la région IDF, s’est très vite démarqué : « Ce projet, porté par Roland Castro, est le projet de Roland Castro lui-même, c’est-à-dire une initiative privée, une contribution au débat public. Pas plus »

Débat public que le département de Seine Saint Denis a décidé d’ouvrir en lançant de juillet au 20 septembre 2015 une consultation auprès de ses habitants sur le devenir du parc ; consultation sans vraie valeur juridique, mais « c’est une démarche qui donnera de la force et que personne ne pourra balayer d’un revers de la main », estime Stéphane Troussel, président du Conseil départemental (voir consultation en ligne).

Que peut-on en penser ?

Ce projet n’est sûrement pas le plus stupide de ceux qui fleurissent dans le périmètre du Grand Paris. Le territoire concerné présente de vraies opportunités en matière de disponibilités foncières, d’attractivité économique. Par ailleurs le 93 et les communes concernées ont de très forts besoins de logements, de mixité sociale, d’emplois : « Il faut faire quelque chose ».

L’impact écologique est bien réel, et l’amputation d’une partie du parc a fait réagir à juste titre les associations contre cette atteinte au bien commun.

Cependant ce que propose Castro parait complètement démesuré et sorti un beau matin de sa seule imagination : si consultation il y a eu, c’est peut-être en catimini celle de quelques politiciens ou techniciens, en aucun cas celle des populations. Sur ce plan, le département a beau jeu de reprendre l’initiative aujourd’hui.

Enfin, quelle que soit la taille du projet, quid de sa connexion avec les autres qui vont survenir sur le tracé du Grand Paris Express ? Il ne faut pas que, chacun tirant la couverture à soi, le projet des uns phagocyte celui des autres, auquel cas il risque bien de n’y avoir que des perdants.

Et quelle que soit sa taille aussi, quid des connexions avec les communes riveraines, quand on sait par exemple que Saint-Denis connait des difficultés sans nom pour scolariser tous ses enfants, suite notamment l’apport de population issu des nouveaux logements implantés à la Plaine.

Le gouvernement se penchera sur le dossier en Octobre. Soyons attentifs.

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Michel Vial

NB : le week-end prochain : http://www.leslilasecologie.fr/2015/10/la-grande-convergence-au-parc-de-la-courneuve-dimanche-11-octobre-12h-18h.html

Partager cet article

Repost 0

commentaires

L'écologie aux Lilas et au Pré ...

L’eau publique, c’est maintenant !

Le projet EuropaCity jugé peu compatible avec l'environnement

L’Ouest de la Seine Saint-Denis se mobilise pour la création d’un service public de l’eau

Romainville : le Syctom lance une concertation préalable pour la modernisation du centre de transfert et de tri des déchets

Que sont ces CSR - Combustibles Solides de Récupération - qu’on veut brûler à Romainville ?

Ces parents qui mijotent une cantine publique

De nouvelles préconisations nutritionnelles... Pas d'usine, on cuisine !

À Romainville contre l’incinération

Une victoire de l'engagement citoyen aux cantines rebelles du 10 novembre

Derniers échos de la révision du PLU des Lilas

Les Sans Radio retrouvent les ondes

Europacity : le débat public se conclut sur des positions inconciliables

Le parc (George-Valbon La Courneuve) debout !

Grand Paris : non à la logique financière

Pour une gestion publique, démocratique et écologique de l'eau

Le revenu de base ? Débat mardi 14 juin 20h

C'était la Grande Parade Métèque 2016...

La nature : une solution au changement climatique en Île-de-France

Participer à la Grande Parade Métèque samedi 28 mai 2016

PLU des lilas: enfin un diagnostic et état initial de l'environnement ... à compléter

Avec la loi « Travail », où irait-on ? Débattons-en mercredi 30 mars

Réduire la place de la voiture des actes pas des paroles

La COP 21 aux Lilas

La nature est un champ de bataille

Alternatiba et le Ruban pour le climat des Lilas à la République

Un compost de quartier aux Lilas

Devoir d'asile : de l'Etat jusqu'aux Lilas

Un ruban pour le climat aux Lilas

Six propositions vertes pour une révision du PLU véritablement utile

La Grande Parade Métèque samedi 30 mai

Fête de la transition énergetique et citoyenne le 9 mai aux Lilas

Des défenseurs de la Maternité des Lilas s'enchaînent devant le ministère de la santé

Romainville n'aura pas d'usine de méthanisation

Journal n°2 de Les Lilas Autrement (décembre 2014)

écolo ! n°19 : le téléphérique un GPII

écolo ! n°18

Gaz de schiste : du mirage économique au cauchemar écologique ?

Journée de la transition le 27 septembre aux Lilas

écolo ! n°17 : un nouveau modèle énergetique français

écolo ! n°16 : TAFTA ou TIPP, le traité de libre-échange transatlantique signerait la fin du projet