Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenu.e

  • : Les Lilas Ecologie : Blog des militants et élus Europe Ecologie Les Verts des Lilas et du Pré Saint-Gervais
  • Les Lilas Ecologie : Blog des militants et élus Europe Ecologie Les Verts des Lilas et du Pré Saint-Gervais
  • : Culture, information, réflexion de l'écologie politique par les militants et les élus Europe Ecologie Les Verts des Lilas, du Pré Saint-Gervais, d'Est Ensemble
  • Contact

Recherche

Nous contacter ...

S'abonner à la Lettre d'information ...

C'est dans la colonne de droite tout en bas...

7 janvier 2016 4 07 /01 /janvier /2016 15:08

Deux articles du Monde, de ce matin et d'hier.

Un site gazier à Aliso Canyon, dans la banlieue de Porter Ranch. (Dean Musgrove/Los Angeles Daily News via AP, Pool, File)

Le gouverneur de Californie a déclaré l’état d’urgence autour de Los Angeles, mercredi 6 janvier, à cause d’une fuite de méthane massive dans un puits gazier qui a forcé des milliers de résidents de la banlieue de Porter Ranch à évacuer. L’entreprise à l’origine de la fuite, Southern California Gas Company (SoCalGas), a estimé qu’entre 30 000 et 58 000 kilogrammes de méthane, un gaz inodore, étaient répandus par heure dans l’air.

Les autorités affirment que la fuite depuis le site d’Aliso Canyon de SoCalGas, qui avait été détectée le 23 octobre par des employés à plus de 2 400 mètres de profondeur, ne pose pas de danger sérieux pour la santé des riverains. Les additifs nauséabonds destinés à signaler les fuites de méthane ont tout de même provoqué chez beaucoup d’habitants des environs des nausées, saignements de nez et maux de tête.

Mais c’est surtout l’impact environnemental de cette fuite qui pourrait, lui, être dévastateur. L’autorité de la qualité de l’air en Californie (California Air Resources Board) estime que la fuite est si massive qu’elle correspond à une augmententation de la production de gaz à effet de serre pour toute la Californie de près de 25 %. « Nous ne pourrons évaluer son impact que lorsque la fuite sera définitivement arrêtée et que nous bénéficierons de chiffres », a déclaré un porte-parole de l’agence.

Cette fuite est « sans comparaison, catastrophique » car c’est du méthane, un gaz à effet de serre « 80 fois plus puissant que le CO2 à l’échelle de vingt ans, et qui agit beaucoup plus rapidement », dénonce Stephanie Pincetl, professeure de sciences environnementales, interrogée par l’AFP. C’est « l’équivalent de trois quarts des émissions de toutes les raffineries de pétrole de la Californie en un an », souligne Mme Pincetl.

 

Une immense fuite de méthane inquiète la Californie

05 Jan, Maxisciences/Gentside Découverte – La fuite de méthane en Californie

Une fuite de méthane affecte depuis octobre 2015 la région californienne de Los Angeles, aux États-Unis. Désormais localisée, il faudra encore deux à trois mois pour que le flux continu de gaz soit contenu.

Depuis octobre 2015, une fuite de méthane massive affecte la région californienne de Los Angeles, aux États-Unis. La catastrophe est d’une telle ampleur que des milliers de riverains ont dû quitter leurs maisons et la zone, le temps que les autorités parviennent à la contenir.

Dans cette visée, la société de distribution Southern California Gas Co (SoCal Gas) s’est attelée à localiser le flux de gaz. Le lundi 28 décembre, l’entreprise a annoncé avoir enfin trouvé l’origine de la fuite. Celle-ci se situerait dans un puits de forage de gaz naturel localisé à plus de 2.000 mètres sous terre, sur le site d’Aliso Canyon.

La zone, est un ancien gisement de pétrole et se trouve à une cinquantaine de kilomètres au nord-ouest de Los Angeles, dans le nord de la Vallée de San Fernando.

Une énorme fuite de gaz

Une vidéo capturée dans la région à l’aide d’une caméra thermique dévoile l’ampleur de l’incident industriel. A travers la séquence récemment mise en ligne par l’Environnement Defense Fund (EDF), on peut voir d’importantes émanations s’échapper du sol sous la forme d’un geyser noir.

Selon les estimations de l’Agence chargée de surveiller la qualité de l’air en Californie, entre 44.000 et 58.000 kilogrammes de méthane serait libérés chaque heure dans l’atmosphère. Cela représenterait près du quart des émissions habituelles de méthane de tout l’Etat de Californie, d’après CBS;

Depuis octobre 2015, la fuite aurait causé jusqu’à maintenant l’émission de plus de 77.000 tonnes de méthane dans l’air. L’Environnement Defense Fund souligne que cela équivaut à pas moins de six millions de tonnes de dioxyde de carbone si l’on considère le potentiel du méthane en tant que gaz à effet de serre.

Des conséquences majeures

« Le méthane est un puissant « forceur climatique » à court terme, avec un pouvoir réchauffant près de 80 fois supérieur à celui du dioxyde de carbone dans les 20 premières années après sa libération », explique l’Environnement Defense Fund. Mais les quantités astronomiques libérées par la fuite ne sont pas dangereuses que pour l’environnement.

Les résidents du lotissement privé adjacent ont rapporté de nombreux problèmes de santé. Beaucoup d’entre eux souffraient de maux de tête, de nausées et de saignements de nez. « Je ne peux pas travailler ici. Je ne peux même pas respirer ici parfois », a témoigné pour CBS un habitant.

Dans un recours collectif, ils ont porté plainte contre SoCal Gas et ont obtenu gain de cause. La majeure partie des riverains a été relogée et deux écoles ont été fermées jusqu’à ce que l’incident soit réparé. Selon la compagnie de distribution, trois à quatre mois sont encore nécessaires pour neutraliser totalement la fuite.

Creuser un second puits

La société a récemment dévoilé son plan d’intervention. En décembre, elle a commencé à forer un puits parallèle à celui présentant la fuite afin d’intercepter ce dernier et d’acheminer le gaz vers un réservoir naturel situé à près de 2.400 mètres sous terre. La société prévoit ensuite de boucher le puits à l’origine de la fuite de méthane.

« Après avoir intercepté le puits […], nous pomperons des fluides et injecterons de la boue dans le fond du puits endommagé afin d’arrêter le flux de gaz depuis sa source, le réservoir », a commenté pour Gizmodo SoCal Gas. « Une fois le flux de gaz stoppé, nous injecterons du ciment dans le puits pour colmater la fuite de façon permanente ».

Toutefois, ce n’est probablement qu’une fois la fuite arrêtée que les autorités pourront pleinement mesurer les conséquences de l’accident. « Une fois la fuite stoppée, nous serons capables d’évaluer ce qui l’a causé et d’évaluer quelle quantité de gaz naturel s’est échappée », a conclu le porte-parole de SoCal Gas Mike Mizrahi.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

L'écologie aux Lilas et au Pré ...

L’Ouest de la Seine Saint-Denis se mobilise pour la création d’un service public de l’eau

Romainville : le Syctom lance une concertation préalable pour la modernisation du centre de transfert et de tri des déchets

Que sont ces CSR - Combustibles Solides de Récupération - qu’on veut brûler à Romainville ?

Ces parents qui mijotent une cantine publique

De nouvelles préconisations nutritionnelles... Pas d'usine, on cuisine !

À Romainville contre l’incinération

Une victoire de l'engagement citoyen aux cantines rebelles du 10 novembre

Derniers échos de la révision du PLU des Lilas

Les Sans Radio retrouvent les ondes

Europacity : le débat public se conclut sur des positions inconciliables

Le parc (George-Valbon La Courneuve) debout !

Grand Paris : non à la logique financière

Pour une gestion publique, démocratique et écologique de l'eau

Le revenu de base ? Débat mardi 14 juin 20h

C'était la Grande Parade Métèque 2016...

La nature : une solution au changement climatique en Île-de-France

Participer à la Grande Parade Métèque samedi 28 mai 2016

PLU des lilas: enfin un diagnostic et état initial de l'environnement ... à compléter

Avec la loi « Travail », où irait-on ? Débattons-en mercredi 30 mars

Réduire la place de la voiture des actes pas des paroles

La COP 21 aux Lilas

La nature est un champ de bataille

Alternatiba et le Ruban pour le climat des Lilas à la République

Un compost de quartier aux Lilas

Devoir d'asile : de l'Etat jusqu'aux Lilas

Un ruban pour le climat aux Lilas

Six propositions vertes pour une révision du PLU véritablement utile

La Grande Parade Métèque samedi 30 mai

Fête de la transition énergetique et citoyenne le 9 mai aux Lilas

Des défenseurs de la Maternité des Lilas s'enchaînent devant le ministère de la santé

Romainville n'aura pas d'usine de méthanisation

Journal n°2 de Les Lilas Autrement (décembre 2014)

écolo ! n°19 : le téléphérique un GPII

écolo ! n°18

Gaz de schiste : du mirage économique au cauchemar écologique ?

Journée de la transition le 27 septembre aux Lilas

écolo ! n°17 : un nouveau modèle énergetique français

écolo ! n°16 : TAFTA ou TIPP, le traité de libre-échange transatlantique signerait la fin du projet