Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenu.e

  • : Les Lilas Ecologie : Blog des militants et élus Europe Ecologie Les Verts des Lilas et du Pré Saint-Gervais
  • Les Lilas Ecologie : Blog des militants et élus Europe Ecologie Les Verts des Lilas et du Pré Saint-Gervais
  • : Culture, information, réflexion de l'écologie politique par les militants et les élus Europe Ecologie Les Verts des Lilas, du Pré Saint-Gervais, d'Est Ensemble
  • Contact

Recherche

Nous contacter ...

S'abonner à la Lettre d'information ...

C'est dans la colonne de droite tout en bas...

2 novembre 2016 3 02 /11 /novembre /2016 10:19
Le bassin méditerranéen menacé d'une catastrophe climatique

Une étude scientifique, qui sonne comme un avertissement avant la COP 22 au Maroc, affirme que toute la région est d'ores et déjà en danger par Claude-Marie Vadrot le 31 octobre 2016

Si la planète continue à chauffer, le bassin méditerranéen peut rapidement devenir la proie d’une désertification importante qui le transformera en un espace n’ayant plus grand-chose à voir avec les écosystèmes qu'on lui connaît aujourd’hui. C’est la conclusion alarmante, à une semaine de l’ouverture au Maroc de la conférence climatique COP 22, d’une étude qui vient de paraître dans le dernier numéro du magazine américain Science.

D’après les auteurs, même si le réchauffement se limite à deux degrés, c'est-à-dire l’objectif affiché de la conférence climatique de Paris, les pays du pourtour de la méditerranée subiront des changements sans précédents dans l’histoire connue de la région. Par exemple, avec simplement cet accroissement de deux degrés, « le Maroc connaitra des évolutions climatiques qui agrandiront les zones désertiques vers le nord du pays, entrainant un déplacement des zones boisées. Les déserts s’étendront dans tout le Moyen-Orient, rejetant les forêts de type tempéré plus haut dans les montagnes ».

En outre, affirment les auteurs, la zone méridionale de l’Espagne se transformera également en désert et la plupart des espaces forestiers de cette zone seront remplacés par des buissons. Les effets de cette désertification sont d’ailleurs déjà perceptibles dans le sud de l’Andalousie où ils affectent à la fois le débit des cours d’eau, les cultures et la végétation.

Tous ces changements sont déjà en train de s’amorcer parce que le bassin méditerranéen se réchauffe plus vite que le reste de la planète. Ce qui menace les conditions de vie d’une population globale d’environ 450 millions de personnes si des solutions ne sont pas rapidement trouvées pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. Ce qui semble peu probable.

Cette situation rappelle les longues sécheresses qui ont affecté cette région il y a environ 3 000 ans. Causant peut-être, explique l’étude, la fin de l’âge du bronze avant l’émergence de la civilisation grecque. Cette période montre pourtant une différence notable avec la menace actuelle : elle n’était pas la conséquence d’une élévation des températures. Les auteurs citent à l’appui de leurs craintes, la vague de chaleur, la terrible sécheresse et leurs conséquences agricoles survenues en Syrie en 2010 ; désastres qui peuvent expliquer, au moins en partie, les révoltes de la population et le déclenchement de la guerre civile.

De nombreux climatologues, qui seront présents à Marrakech, insistent sur le fait que le réchauffement climatique, s’il dépasse (ou même simplement atteint) 1,5 degrés dans ces régions, avec ses conséquences sur le brutal changement de végétation et sur les ressources en eau, entraînerait des désordres sociaux et politiques semblables à ceux qui détruisent actuellement la Syrie, l’Égypte et la Libye.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

L'écologie aux Lilas et au Pré ...

L’Ouest de la Seine Saint-Denis se mobilise pour la création d’un service public de l’eau

Romainville : le Syctom lance une concertation préalable pour la modernisation du centre de transfert et de tri des déchets

Que sont ces CSR - Combustibles Solides de Récupération - qu’on veut brûler à Romainville ?

Ces parents qui mijotent une cantine publique

De nouvelles préconisations nutritionnelles... Pas d'usine, on cuisine !

À Romainville contre l’incinération

Une victoire de l'engagement citoyen aux cantines rebelles du 10 novembre

Derniers échos de la révision du PLU des Lilas

Les Sans Radio retrouvent les ondes

Europacity : le débat public se conclut sur des positions inconciliables

Le parc (George-Valbon La Courneuve) debout !

Grand Paris : non à la logique financière

Pour une gestion publique, démocratique et écologique de l'eau

Le revenu de base ? Débat mardi 14 juin 20h

C'était la Grande Parade Métèque 2016...

La nature : une solution au changement climatique en Île-de-France

Participer à la Grande Parade Métèque samedi 28 mai 2016

PLU des lilas: enfin un diagnostic et état initial de l'environnement ... à compléter

Avec la loi « Travail », où irait-on ? Débattons-en mercredi 30 mars

Réduire la place de la voiture des actes pas des paroles

La COP 21 aux Lilas

La nature est un champ de bataille

Alternatiba et le Ruban pour le climat des Lilas à la République

Un compost de quartier aux Lilas

Devoir d'asile : de l'Etat jusqu'aux Lilas

Un ruban pour le climat aux Lilas

Six propositions vertes pour une révision du PLU véritablement utile

La Grande Parade Métèque samedi 30 mai

Fête de la transition énergetique et citoyenne le 9 mai aux Lilas

Des défenseurs de la Maternité des Lilas s'enchaînent devant le ministère de la santé

Romainville n'aura pas d'usine de méthanisation

Journal n°2 de Les Lilas Autrement (décembre 2014)

écolo ! n°19 : le téléphérique un GPII

écolo ! n°18

Gaz de schiste : du mirage économique au cauchemar écologique ?

Journée de la transition le 27 septembre aux Lilas

écolo ! n°17 : un nouveau modèle énergetique français

écolo ! n°16 : TAFTA ou TIPP, le traité de libre-échange transatlantique signerait la fin du projet