Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bienvenu.e

  • : Les Lilas Ecologie : Blog des militants et élus Europe Ecologie Les Verts des Lilas et du Pré Saint-Gervais
  • : Culture, information, réflexion de l'écologie politique par les militants et les élus Europe Ecologie Les Verts des Lilas, du Pré Saint-Gervais, d'Est Ensemble
  • Contact

Recherche

Nous contacter ...

S'abonner à la Lettre d'information ...

C'est dans la colonne de droite tout en bas...

20 novembre 2017 1 20 /11 /novembre /2017 09:04

Le document de travail secret du ministère représente une offensive contre tous les secteurs de l'activité culturelle. La recherche systématique de réduction de personnel et de coûts le conduit à s'inquiéter des risques sociaux. D’après Le Monde et l’Humanité le 15 novembre 2017.

Document de travail pour la Contribution du Ministère de la culture au Cap 2022, p 3.

Document de travail pour la Contribution du Ministère de la culture au Cap 2022, p 3.

Dans son édition datée du 15 novembre 2017, Le Monde révèle les pistes explosives de réforme de l’audiovisuel public. Un « document de travail » du ministère de la culture de Françoise Nyssen, que Le Monde s’est procuré, envisage des pistes de réformes du secteur de l’audiovisuel public. Une « holding » regrouperait France Télévisions, Radio France et d’autres entreprises publiques. France Ô – la chaîne des outre-mer – serait supprimée. Les médias jeunes, France 4 et Le Mouv’, ne seraient plus diffusés qu’en numérique. Les réseaux régionaux de France 3 et France Bleu se verraient « rapprochés ».

Le Monde ajoute : « Le gouvernement n’aime décidément pas quand les journalistes font leur travail d’investigation.  Après la ministre du travail, Muriel Pénicaud, qui avait déposé plainte en juin, à la suite des révélations de Libération sur la réforme du code du travail, c’est au tour de la ministre de la culture, Françoise Nyssen, d’annoncer son intention de déposer une plainte contre X en réponse à nos révélations sur  les premières pistes de la ré- forme de l’audiovisuel public.

Cette démarche est inquiétante, encore plus venant de la ministre de la culture, chargée de la communication. Car, si son entourage assure que la plainte ne vise pas Le Monde, elle cible, de façon évidente, nos sources d’information en cherchant à les tarir par la menace de poursuites judiciaires. Une culture du secret en opposition complète avec la défense de la liberté de la presse et de la protection des sources. »

Dans l’Humanité du 15 novembre 2017, Maurice Ulrich poursuit :

C'est dire que la transparence n'est pas le fort d'une équipe gouvernementale qui préfère à l'évidence que ses réformes soient élaborées en l'absence de tout débat démocratique. Cette passe d'armes entre Mme Nyssen et le Monde vient en tout cas ternir l'image de la ministre de la Culture, qui semble présider ici à un vaste plan qui va bien au-delà de l'audiovisuel. Car c'est bien ce qu'attestent les documents qui nous sont également parvenus et qui constituent la contribution ministérielle en date du 3 novembre aux « travaux du CAP 2022 ».

Le document présente cinq projets de réformes touchant à l'administration centrale, au champ muséal, aux aides à la création, à la politique des archives et donc à l'audiovisuel ou médias de service public.

Document de travail pour la Contribution du Ministère de la culture au Cap 2022, p 8.

Document de travail pour la Contribution du Ministère de la culture au Cap 2022, p 8.

D'emblée le préambule qui trace les grandes lignes de ces réformes pose problème en postulant d'abord « une montée en puissances des collectivités territoriales qui investissent davantage dans l'animation de la vie culturelle locale », ce qui va totalement à l'encontre des réductions de crédits observées à tous les échelons et de la baisse annoncée des dotations. La conséquence en serait, ce qui redouble le problème, la possibilité de créer « des échelons déconcentrés et des opérateurs dotés d'une grande autonomie de gestion », aussi bien que « des dispositifs d'intervention et de soutien à la création simplifiés et concentrés, davantage orientés vers la diffusion et l'élargissement des publics ». En traduction libre, on pourrait dire à quelque chose près, débrouillez-vous et soyez rentables.

Document de travail pour la Contribution du Ministère de la culture au Cap 2022, p 9.

Document de travail pour la Contribution du Ministère de la culture au Cap 2022, p 9.

Administration centrale : baisse des effectifs

L'organisation du ministère est jugée insuffisamment adaptée à l'évolution de son environnement. Il s'agirait donc de la recentrer sur quelques missions en même temps que de la décentraliser et d'externaliser d'autres missions. Une perte de près de 350 emplois en découlerait. Mais les rédacteurs du projet ont aussi prévu les conséquences et la méthode. Ils écrivent noir sur blanc dans une case du document : « Risques : risque social important (baisse des effectifs de l'administration centrale) à considérable (externalisation fonctions d'accueil) ». Ou encore : « Conditions de succès : annonce rapide de la stratégie de transformation ».

Musées nationaux : autonomisation et autofinancement

Les musées nationaux sont invités au chapitre « Explicitation des gains attendus » à développer leurs ressources propres avec « un renforcement de leur autonomie ». D'autres seraient purement et simplement transférés aux collectivités territoriales ou intégrés à d'autres ministères.

Pour ce qui concerne la RMN (Réunion des musées nationaux), il est préconisé de la recentrer sur « les activités commerciales et l'exploitation du Grand Palais » de manière à répondre à l'évolution du secteur concurrentiel : Fondation Vuitton, Fondation Pinault, Culturespaces. Il s'agirait également et dans cette logique de rassembler toujours un public plus large en équilibrant économiquement les expositions. En d'autres termes, la RMN et les musées nationaux sont invités à entrer dans une course à l'échalote avec le secteur privé. Là encore, le document met en garde contre les risques : « Sensibilité sociale forte » avec la transformation « des agents de droit public en agents de droit privé ».

Document de travail pour la Contribution du Ministère de la culture au Cap 2022, p 19.

Document de travail pour la Contribution du Ministère de la culture au Cap 2022, p 19.

Spectacles vivants : l’Opéra et la Comédie Française à la diète

Le document demande une augmentation des représentations « afin d'attirer de nouveaux publics tout en amortissant mieux le coût des spectacles et des expositions ». Cela en adaptant mieux « l'offre de spectacle aux attentes du public et des collectivités ». Dans cette perspective, il est constaté que sont en œuvre « des conventions collectives et des accords salariaux qui rigidifient l'organisation du travail ». Il s'agit donc de mettre en œuvre plus de polyvalence, de faire évoluer le modèle économique et social des établissements et dans ce cadre de réviser particulièrement « les régimes spéciaux de l'Opéra et de la Comédie-Française », comme de réfléchir au statut de l'Ensemble intercontemporain (créé par Pierre Boulez NDLR). Le risque social est signalé comme « très élevé ».

Archives nationales : le tri sélectif

La proposition majeure est sans ambiguïté : « Réduire le champ d'archivage aux documents essentiels ». Les archives nationales, celles d'outremer et celles du monde du travail seraient regroupées en un seul service. Sept millions d'euros annuels seraient attendus d'une réduction de 10 à 20 % du flux de la collecte et d'une réévaluation de kilomètres d'archives.

Deux facteurs de risques sont identifiés : « Une mobilisation des historiens. Risque social en interne ».

Le Syndicat national des entreprises artistiques et culturelles (Syndeac) a réagi, dès hier, « ce gouvernement veut aller vite ( ) son attitude est arrogante et somme toute ridicule : vouloir changer sans l'appui des gens concernés est voué à l'échec ( ) cette première étape du CAP 2022 est scandaleuse dans sa méthode comme dans ses propositions ».

Partager cet article

Repost0

commentaires

L'écologie aux Lilas et au Pré ...

Les Lilas Ecologie en campagne

Le gouvernement abandonne Europacity, pas l’artificialisation des terres agricoles

Il faut stopper EuropaCity - marche citoyenne de Gonesse à Matignon 4 et 5 octobre

Aux Lilas, les citoyens s’unissent pour produire de l’électricité verte

Les promoteurs, les arbres et la cité - lettre ouverte à BNP Paribas

Toxic Tour de Pantin à Romainville dimanche 16 juin 2019

Une Biorégion Ile-de-France résiliente en 2050

Merci aux 1779 Lilasiennes et Lilasiens qui ont voté " Pour le climat, tout doit changer ! "

Pollution de l’air dans les écoles et crèches franciliennes

Volonté politique de créer une régie publique de l’eau à Est Ensemble, mythe ou réalité ?

À la base … un revenu ?

Balade naturaliste Parcs de la Corniche des Forts et abords de la forêt de Romainville le 9 mars 2019 à 11h

La forêt de Romainville, un enjeu écologique et politique

La Forêt passe à l'attaque !

Plâtre et béton sur la Corniche

Agir ensemble pour les Coquelicots le 7 décembre

Marche pour le climat, Défendons la forêt de la Corniche des Forts

Destruction des océans, sur-pêche, pêche électrique... avec Bloom mardi 20 novembre

À Romainville, les habitants défendent une forêt sauvage contre une base de loisirs régionale

Marches pour le climat et la biodiversité 13 et 14 octobre

Les amis des coquelicots étaient bienvenus...

Amis des coquelicots, agissons ensemble vendredi 5 octobre à 18H30

La forêt urbaine de la Corniche des Forts - une chance unique à nos portes

Mobilisation citoyenne à la marche pour le climat samedi 8 septembre à Paris

Un coup de pouce Vert pour les Électrons solaires ! 

Le collectif Eau publique des Lilas invite au dialogue le 21 mars

Entre le nucléaire et la bougie, il y a l’intelligence - du 10 au 18 mars aux Lilas

En Ile de France, les énergies renouvelables citoyennes ont le vent en poupe...

Le Syctom a organisé une concertation réservée aux sachants – et après ?

Une enquête publique sur le PLU des Lilas… qui change la donne !

Une victoire pour l'eau publique en Île-de-France

L’eau publique, c’est maintenant !

L’Ouest de la Seine Saint-Denis se mobilise pour la création d’un service public de l’eau

Romainville : le Syctom lance une concertation préalable pour la modernisation du centre de transfert et de tri des déchets

Que sont ces CSR - Combustibles Solides de Récupération - qu’on veut brûler à Romainville ?

Ces parents qui mijotent une cantine publique

De nouvelles préconisations nutritionnelles... Pas d'usine, on cuisine !

À Romainville contre l’incinération

Une victoire de l'engagement citoyen aux cantines rebelles du 10 novembre

Derniers échos de la révision du PLU des Lilas

Les Sans Radio retrouvent les ondes

Europacity : le débat public se conclut sur des positions inconciliables

Le parc (George-Valbon La Courneuve) debout !

Grand Paris : non à la logique financière

Pour une gestion publique, démocratique et écologique de l'eau

Le revenu de base ? Débat mardi 14 juin 20h

C'était la Grande Parade Métèque 2016...

La nature : une solution au changement climatique en Île-de-France

Participer à la Grande Parade Métèque samedi 28 mai 2016

PLU des lilas: enfin un diagnostic et état initial de l'environnement ... à compléter

Avec la loi « Travail », où irait-on ? Débattons-en mercredi 30 mars

Réduire la place de la voiture des actes pas des paroles

La COP 21 aux Lilas

La nature est un champ de bataille

Alternatiba et le Ruban pour le climat des Lilas à la République

Un compost de quartier aux Lilas

Devoir d'asile : de l'Etat jusqu'aux Lilas

Un ruban pour le climat aux Lilas

Six propositions vertes pour une révision du PLU véritablement utile

La Grande Parade Métèque samedi 30 mai

Fête de la transition énergetique et citoyenne le 9 mai aux Lilas

Des défenseurs de la Maternité des Lilas s'enchaînent devant le ministère de la santé

Romainville n'aura pas d'usine de méthanisation

Journal n°2 de Les Lilas Autrement (décembre 2014)

écolo ! n°19 : le téléphérique un GPII

écolo ! n°18

Gaz de schiste : du mirage économique au cauchemar écologique ?

Journée de la transition le 27 septembre aux Lilas

écolo ! n°17 : un nouveau modèle énergetique français

écolo ! n°16 : TAFTA ou TIPP, le traité de libre-échange transatlantique signerait la fin du projet