Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bienvenu.e

  • : Les Lilas Ecologie : Blog des militants et élus Europe Ecologie Les Verts des Lilas et du Pré Saint-Gervais
  • : Culture, information, réflexion de l'écologie politique par les militants et les élus Europe Ecologie Les Verts des Lilas, du Pré Saint-Gervais, d'Est Ensemble
  • Contact

Recherche

Nous contacter ...

S'abonner à la Lettre d'information ...

C'est dans la colonne de droite tout en bas...

10 mars 2018 6 10 /03 /mars /2018 09:07

Dans leur dernier rapport, les Amis de la Terre dénoncent les engagements de la Société générale dans l’exportation des gaz de schiste des États-Unis vers l’Europe. D’après Eric Serres le 7 mars 2018 pour l’Humanité.

Première livraison de Gaz de schiste en Norvège, il y a un an, d’autres vont suivre dans les ports français . Llja C. Hendel/Laif-REA

Première livraison de Gaz de schiste en Norvège, il y a un an, d’autres vont suivre dans les ports français . Llja C. Hendel/Laif-REA

La semaine risque d’être chargée pour la Société générale. Les agences de la banque française sont submergées depuis quelques jours de demandes de rendez-vous pour ouvertures de comptes ou autres. Un flux jamais connu, qui a une histoire. Une sale histoire « qui a rapport avec le rôle clé joué par la banque dans l’exportation du gaz de schiste américain vers l’Union européenne », explique Lorette Philippot, chargée de campagne finance privée des Amis de la Terre, avant d’ajouter : « C’est une nouvelle forme d’action que nous avons mise au point. Tous les rendez-vous que nous avons pris sont évidemment fictifs. Les agents de la banque se retrouveront face à des fauteuils vides à l’heure dite. » Après le vol des chaises de la BNP à la suite de son rôle de conseiller financier dans le projet texan de Rio Grande LNG et finalement son retrait, c’est aujourd’hui « la politique de la chaise vide » que les Amis de la Terre ont mise en place.

Faisant fi du climat et des enjeux liés et des impératifs climatiques et injonctions scientifiques, la banque française persiste en effet à donner conseil et aussi à financer à coups de milliards de dollars les énergies fossiles les plus polluantes dans le monde. « Elle a, par exemple, accordé plus de 2,4 milliards de dollars aux entreprises développant ce type de projets en Amérique du Nord entre 2014 et 2016 », explique-t-on du côté des Amis de la Terre.

BNP Paribas se retire, la Société générale persiste

Un chiffre qui fait d’elle, ni plus ni moins, la 7e banque internationale et la 1re française la plus impliquée dans les énergies fossiles : « Loin devant BNP Paribas, Crédit agricole ou Natixis », continue la chargée de campagne finance. Alors que BNP a annoncé, fin 2017, son retrait de tout le secteur du gaz de schiste (exploration, production, transport et exportation sous forme liquéfiée), sa concurrente persiste et signe.« Pis, elle s’en vante ! s’insurge Lorette Philippot. Son argument est de dire que le gaz naturel liquéfié, lorsqu’il brûle, émet moitié moins de CO2 que le charbon. Mais elle omet de préciser que le gaz produit aux États-Unis est pour grande partie dû à l’extraction de gaz de schiste, dont on connaît les conséquences sur l’environnement. »

De fait, pour ce nouveau terminal de Rio Grande LNG, qui fera le double de taille du projet suivi par la BNP, la Société générale dispense ses conseils afin d’obtenir des aides financières à hauteur de 20 milliards de dollars. Et comme si cela ne suffisait pas, elle est aussi impliquée auprès de NextDecade, entreprise américaine chargée de la construction du double gazoduc Rio Bravo Pipeline. Entreprise américaine, d’ailleurs pas peu fière de cet appui français, qui explique sans se démonter que la banque a été « impliquée dans l’intégralité des projets de terminaux GNL autorisés aux États-Unis et a participé dans le monde à 45 opérations dans le secteur du gaz liquéfié ». C’est dire la notoriété de l’institution financière « made in France » ! Mais aussi de quoi agacer l’ONG environnementale et surtout faire monter au créneau les populations locales et plus particulièrement amérindiennes qui, dans ce sud du Texas à la frontière du Mexique, voient dans ces projets la destruction d’une terre vierge et surtout d’une économie locale essentiellement fondée sur la pêche et le tourisme. « La banque a beau expliquer qu’il y a dialogue avec les populations, en fait, il s’agit juste d’information, sans que les comités opposés au projet ne puissent intervenir », conclut la chargée de campagne finance.

Partager cet article
Repost0

commentaires

L'écologie aux Lilas et au Pré ...

Pour une restauration scolaire de qualité, durable, équitable, accessible aux Lilas

Les zadistes de Gonesse ont-ils raison de s’opposer à une gare en plein champ ?

Une nouvelle ZAD près de chez vous

Pour le projet CARMA contre la reprise des travaux de la gare "Triangle de Gonesse"

Les Lilas écologie - en campagne pour gagner

Les Lilas Ecologie en campagne

Le gouvernement abandonne Europacity, pas l’artificialisation des terres agricoles

Il faut stopper EuropaCity - marche citoyenne de Gonesse à Matignon 4 et 5 octobre

Aux Lilas, les citoyens s’unissent pour produire de l’électricité verte

Les promoteurs, les arbres et la cité - lettre ouverte à BNP Paribas

Toxic Tour de Pantin à Romainville dimanche 16 juin 2019

Une Biorégion Ile-de-France résiliente en 2050

Merci aux 1779 Lilasiennes et Lilasiens qui ont voté " Pour le climat, tout doit changer ! "

Pollution de l’air dans les écoles et crèches franciliennes

Volonté politique de créer une régie publique de l’eau à Est Ensemble, mythe ou réalité ?

À la base … un revenu ?

Balade naturaliste Parcs de la Corniche des Forts et abords de la forêt de Romainville le 9 mars 2019 à 11h

La forêt de Romainville, un enjeu écologique et politique

La Forêt passe à l'attaque !

Plâtre et béton sur la Corniche

Agir ensemble pour les Coquelicots le 7 décembre

Marche pour le climat, Défendons la forêt de la Corniche des Forts

Destruction des océans, sur-pêche, pêche électrique... avec Bloom mardi 20 novembre

À Romainville, les habitants défendent une forêt sauvage contre une base de loisirs régionale

Marches pour le climat et la biodiversité 13 et 14 octobre

Les amis des coquelicots étaient bienvenus...

Amis des coquelicots, agissons ensemble vendredi 5 octobre à 18H30

La forêt urbaine de la Corniche des Forts - une chance unique à nos portes

Mobilisation citoyenne à la marche pour le climat samedi 8 septembre à Paris

Un coup de pouce Vert pour les Électrons solaires ! 

Le collectif Eau publique des Lilas invite au dialogue le 21 mars

Entre le nucléaire et la bougie, il y a l’intelligence - du 10 au 18 mars aux Lilas

En Ile de France, les énergies renouvelables citoyennes ont le vent en poupe...

Le Syctom a organisé une concertation réservée aux sachants – et après ?

Une enquête publique sur le PLU des Lilas… qui change la donne !

Une victoire pour l'eau publique en Île-de-France

L’eau publique, c’est maintenant !

L’Ouest de la Seine Saint-Denis se mobilise pour la création d’un service public de l’eau

Romainville : le Syctom lance une concertation préalable pour la modernisation du centre de transfert et de tri des déchets

Que sont ces CSR - Combustibles Solides de Récupération - qu’on veut brûler à Romainville ?

Ces parents qui mijotent une cantine publique

De nouvelles préconisations nutritionnelles... Pas d'usine, on cuisine !

À Romainville contre l’incinération

Une victoire de l'engagement citoyen aux cantines rebelles du 10 novembre

Derniers échos de la révision du PLU des Lilas

Les Sans Radio retrouvent les ondes

Europacity : le débat public se conclut sur des positions inconciliables

Le parc (George-Valbon La Courneuve) debout !

Grand Paris : non à la logique financière

Pour une gestion publique, démocratique et écologique de l'eau

Le revenu de base ? Débat mardi 14 juin 20h

C'était la Grande Parade Métèque 2016...

La nature : une solution au changement climatique en Île-de-France

Participer à la Grande Parade Métèque samedi 28 mai 2016

PLU des lilas: enfin un diagnostic et état initial de l'environnement ... à compléter

Avec la loi « Travail », où irait-on ? Débattons-en mercredi 30 mars

Réduire la place de la voiture des actes pas des paroles

La COP 21 aux Lilas

La nature est un champ de bataille

Alternatiba et le Ruban pour le climat des Lilas à la République

Un compost de quartier aux Lilas

Devoir d'asile : de l'Etat jusqu'aux Lilas

Un ruban pour le climat aux Lilas

Six propositions vertes pour une révision du PLU véritablement utile

La Grande Parade Métèque samedi 30 mai

Fête de la transition énergetique et citoyenne le 9 mai aux Lilas