Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bienvenu.e

  • : Les Lilas Ecologie : Blog des militants et élus Europe Ecologie Les Verts des Lilas et du Pré Saint-Gervais
  • : Culture, information, réflexion de l'écologie politique par les militants et les élus Europe Ecologie Les Verts des Lilas, du Pré Saint-Gervais, d'Est Ensemble
  • Contact

Recherche

Nous contacter ...

S'abonner à la Lettre d'information ...

C'est dans la colonne de droite tout en bas...

23 mai 2018 3 23 /05 /mai /2018 09:02

Emmanuel Macron a annoncé des assises de l’eau pour discuter des enjeux financiers et techniques des réseaux d’eau en France. Alors qu’une consultation des élus locaux est ouverte jusqu’au 25 mai, les auteurs de cette tribune plaident pour que soit considéré l’accès à l’eau pour toutes et tous, y compris les plus modestes. Une tribune de Sandra Métayer, coordinatrice de la Coalition eau ; Emmanuel Poilâne, directeur de France libertés – Fondation Danielle Mitterrand ; Jean-Claude Oliva, directeur de la Coordination eau Île-de-France ; Gabriel Amard, coprésident de la Coordination eau bien commun France.                                                    Lire aussi Le collectif Eau publique des Lilas invite au dialogue le 21 mars et    L’État va-t-il privatiser ses stock d'eau potable ?.

Eau potable, gare de Nantes.

Eau potable, gare de Nantes.

En novembre dernier, le président Emmanuel Macron a annoncé la tenue d’assises de l’eau. Elles réuniront les élus des collectivités afin de discuter des enjeux financiers et techniques autour des réseaux d’eau en France. Un premier cycle a lieu ce printemps et un second se déroulera à l’automne. Cette déclaration représente une véritable occasion pour réfléchir et débattre des enjeux politiques de l’eau et obtenir de réelles avancées. À condition toutefois que le gouvernement entende les arguments et les propositions émanant de la société civile. Nous appelons le président de la République, Emmanuel Macron, et Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, à coconstruire des assises de l’eau participatives grâce à un processus transparent qui laissera une vraie place aux représentants de la société civile.

L’accès à l’eau et à l’assainissement est un problème fondamental, tant pour les personnes privées d’accès (qu’il s’agisse des 220.000 personnes privées de logement, ou des 2 millions de personnes vivant dans des logements précaires sans eau courante, toilettes ni installations sanitaires) que pour le million de ménages français sur qui le prix de l’eau fait porter une charge financière très élevée, voire insoutenable.

Alors que de nombreuses propositions de loi sur la reconnaissance du droit à l’eau ont jusqu’à présent échoué au cours du processus législatif, plus que jamais il est nécessaire que la France reconnaisse dans son droit interne les droits à l’eau et à l’assainissement, et légifère pour les mettre en œuvre de manière effective. Des mesures concrètes sont nécessaires : tarification sociale de l’eau, installations de fontaines à eau, de toilettes et de douches publiques, prise en compte des personnes hors statistiques classiques pour leur assurer un accès physique proche et régulier, afin de faire des droits à l’eau et à l’assainissement une réalité dans notre pays.

De nombreux engagements internationaux… mais peu de concret au niveau national

La France a soutenu toutes les résolutions sur le droit à l’eau votées à l’Organisation des Nations unies (ONU) et s’est engagée, dans le cadre de l’Agenda 2030 des Nations unies et des Objectifs du développement durable (ODD), à « garantir l’accès de tous à l’eau et à l’assainissement et assurer une gestion durable des ressources en eau ». Néanmoins, en contradiction avec ces engagements internationaux, elle n’a pas encore transposé ce droit dans la législation française. Le contexte y est pourtant favorable : depuis la loi Brottes en 2013, une solide jurisprudence contre les coupures d’eau et les réductions de débit s’est développée, constituant une avancée pour la reconnaissance du droit à l’eau pour tous. Il faut maintenant passer à la vitesse supérieure et donner l’exemple.

Nos associations travaillent depuis plusieurs années avec les élus nationaux pour obtenir des avancées, sans aboutissement ce jour (lire, à ce propos, notre lettre ouverte interpellant les parlementaires). Nous sommes convaincus que les assises de l’eau peuvent être l’occasion de faire enfin entrer dans le droit français les engagements internationaux pris par la France en termes de droits humains universels à l’eau et à l’assainissement. Ces assises constituent une opportunité pour le gouvernement de présenter la situation actuelle en toute transparence, et de favoriser le débat sur les défis à relever pour atteindre l’Objectif de développement durable d’ici à 2030.

Si la France a déjà pris position à l’international, les défis sont nombreux au niveau national : la qualité de l’eau, la place des usagers-citoyens, l’entretien des réseaux d’eau et d’assainissement (déjà financés par les usagers et pourtant vétustes), la pérennité du modèle économique… Autant de sujets qui feront des assises de l’eau l’espace de débat idéal pour imaginer le modèle de service public de l’eau de demain. Un modèle véritablement démocratique qui saura associer et protéger ses usagers, pérenniser un service essentiel, protéger la ressource, et garantir les droits à l’eau potable et à l’assainissement effectifs.

Nous appelons le président de la République, Emmanuel Macron, et Nicolas Hulot à faire de ces assises un processus participatif, démocratique et ouvert à l’ensemble de la société, à la hauteur de l’urgence et de la réputation de la France à trouver des solutions aux problèmes qui touchent aux droits humains universels.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Archives

L'écologie aux Lilas et au Pré ...

Les maires et élus écologistes ne se résignent pas à laisser l’avenir s’assombrir de jour en jour

Pour une restauration scolaire de qualité, durable, équitable, accessible aux Lilas

Les zadistes de Gonesse ont-ils raison de s’opposer à une gare en plein champ ?

Une nouvelle ZAD près de chez vous

Pour le projet CARMA contre la reprise des travaux de la gare "Triangle de Gonesse"

Les Lilas écologie - en campagne pour gagner

Les Lilas Ecologie en campagne

Le gouvernement abandonne Europacity, pas l’artificialisation des terres agricoles

Il faut stopper EuropaCity - marche citoyenne de Gonesse à Matignon 4 et 5 octobre

Aux Lilas, les citoyens s’unissent pour produire de l’électricité verte

Les promoteurs, les arbres et la cité - lettre ouverte à BNP Paribas

Toxic Tour de Pantin à Romainville dimanche 16 juin 2019

Une Biorégion Ile-de-France résiliente en 2050

Merci aux 1779 Lilasiennes et Lilasiens qui ont voté " Pour le climat, tout doit changer ! "

Pollution de l’air dans les écoles et crèches franciliennes

Volonté politique de créer une régie publique de l’eau à Est Ensemble, mythe ou réalité ?

À la base … un revenu ?

Balade naturaliste Parcs de la Corniche des Forts et abords de la forêt de Romainville le 9 mars 2019 à 11h

La forêt de Romainville, un enjeu écologique et politique

La Forêt passe à l'attaque !

Plâtre et béton sur la Corniche

Agir ensemble pour les Coquelicots le 7 décembre

Marche pour le climat, Défendons la forêt de la Corniche des Forts

Destruction des océans, sur-pêche, pêche électrique... avec Bloom mardi 20 novembre

À Romainville, les habitants défendent une forêt sauvage contre une base de loisirs régionale

Marches pour le climat et la biodiversité 13 et 14 octobre

Les amis des coquelicots étaient bienvenus...

Amis des coquelicots, agissons ensemble vendredi 5 octobre à 18H30

La forêt urbaine de la Corniche des Forts - une chance unique à nos portes

Mobilisation citoyenne à la marche pour le climat samedi 8 septembre à Paris

Un coup de pouce Vert pour les Électrons solaires ! 

Le collectif Eau publique des Lilas invite au dialogue le 21 mars

Entre le nucléaire et la bougie, il y a l’intelligence - du 10 au 18 mars aux Lilas

En Ile de France, les énergies renouvelables citoyennes ont le vent en poupe...

Le Syctom a organisé une concertation réservée aux sachants – et après ?

Une enquête publique sur le PLU des Lilas… qui change la donne !

Une victoire pour l'eau publique en Île-de-France

L’eau publique, c’est maintenant !

L’Ouest de la Seine Saint-Denis se mobilise pour la création d’un service public de l’eau

Romainville : le Syctom lance une concertation préalable pour la modernisation du centre de transfert et de tri des déchets

Que sont ces CSR - Combustibles Solides de Récupération - qu’on veut brûler à Romainville ?

Ces parents qui mijotent une cantine publique

De nouvelles préconisations nutritionnelles... Pas d'usine, on cuisine !

À Romainville contre l’incinération

Une victoire de l'engagement citoyen aux cantines rebelles du 10 novembre

Derniers échos de la révision du PLU des Lilas

Les Sans Radio retrouvent les ondes

Europacity : le débat public se conclut sur des positions inconciliables

Le parc (George-Valbon La Courneuve) debout !

Grand Paris : non à la logique financière

Pour une gestion publique, démocratique et écologique de l'eau

Le revenu de base ? Débat mardi 14 juin 20h

C'était la Grande Parade Métèque 2016...

La nature : une solution au changement climatique en Île-de-France

Participer à la Grande Parade Métèque samedi 28 mai 2016

PLU des lilas: enfin un diagnostic et état initial de l'environnement ... à compléter

Avec la loi « Travail », où irait-on ? Débattons-en mercredi 30 mars

Réduire la place de la voiture des actes pas des paroles

La COP 21 aux Lilas

La nature est un champ de bataille

Alternatiba et le Ruban pour le climat des Lilas à la République

Un compost de quartier aux Lilas

Devoir d'asile : de l'Etat jusqu'aux Lilas

Un ruban pour le climat aux Lilas

Six propositions vertes pour une révision du PLU véritablement utile

La Grande Parade Métèque samedi 30 mai

Fête de la transition énergetique et citoyenne le 9 mai aux Lilas