Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bienvenu.e

  • : Les Lilas Ecologie : Blog des militants et élus Europe Ecologie Les Verts des Lilas et du Pré Saint-Gervais
  • : Culture, information, réflexion de l'écologie politique par les militants et les élus Europe Ecologie Les Verts des Lilas, du Pré Saint-Gervais, d'Est Ensemble
  • Contact

Recherche

Nous contacter ...

S'abonner à la Lettre d'information ...

C'est dans la colonne de droite tout en bas...

5 octobre 2018 5 05 /10 /octobre /2018 09:08

Le Parlement a adopté mardi 2 octobre la loi Alimentation, censée notamment améliorer le revenu des agriculteurs en relevant le seuil de vente à perte. Cela va surtout augmenter les bénéfices de l'agro-industrie. D'après Bénédicte Alaniou et Séverine Cazes le 2 octobre 2018 pour Le Parisien. Lire aussi L’Agriculture au glyphosate reste en Travert de la gorge des consommateurs et Un rapport parlementaire contre la malbouffe industrielle : « Reprendre le pouvoir sur nos assiettes ».

Les étiquettes risquent de flamber dans les rayons… Mais les agriculteurs en profiteront-ils ? Rien n’est moins sûr. (Illustration) LP/Olivier Lejeune

Les étiquettes risquent de flamber dans les rayons… Mais les agriculteurs en profiteront-ils ? Rien n’est moins sûr. (Illustration) LP/Olivier Lejeune

Michel-Édouard Leclerc qui traite le ministre de l’Agriculture de « politicard de première ». Ledit ministre, Stéphane Travert, qui la veille accusait le président des centres Leclerc de « prendre en otage les consommateurs ».

Alors que la loi Alimentation, censée permettre de mieux rémunérer les agriculteurs et d’alimenter plus sainement les Français, a été définitivement adoptée ce mardi à l’Assemblée nationale, l’une de ses dispositions phare divise : c’est le relèvement de 10 % du seuil de revente à perte, c’est-à-dire le prix en deçà duquel les commerçants n’ont pas le droit de vendre.

Augmenter ce prix plancher va-t-il, par ricochet, faire augmenter les prix en caisse ? « Pas du tout. Nous demandons que les distributeurs puissent diminuer leurs marges sur les produits agricoles, tout simplement pour mieux rémunérer » les agriculteurs, martèle le ministre de l’Agriculture.

Michel-Édouard Leclerc, qui a même écrit au Premier ministre ce mardi, n’y croit absolument pas. Il a aussi rappelé dans son courrier à Edouard Philippe que la hausse des prix sur les grandes marques n’avait rien à voir avec les revenus des agriculteurs et a demandé au Premier ministre de reporter au minimum l’application de ces hausses après les fêtes de Noël pour ne pas pénaliser les consommateurs. « Cette hausse des prix de 1 % à 10 % touchera de 3 000 à 3 700 articles et portera sur les grands produits d’appel qui ne sont pas des produits agricoles » comme le Coca-Cola, le Nutella, le Nescafé, affirmait-il dans une interview au « Parisien »- « Aujourd’hui en France ». Selon lui, « cet enfumage » va coûter 1 milliard d’euros aux consommateurs.

«C’est une tartufferie !»

L’UFC-Que choisir va encore plus loin. « Le gouvernement a missionné une étude d’impact qui fait état d’une augmentation des prix de 0,7 % à 2 %, indique Alain Bazot, son président. Ce qui, en monnaie sonnante et trébuchante, représente une hausse de 1,7 milliard à 5 milliards d’euros sur deux ans. »

La future flambée des étiquettes ne fait donc aucun doute pour lui. Alors même que « rien dans la loi ne garantit que cela profitera aux agriculteurs », assure-t-il. Il dénonce une forme de « culpabilisation : on dit aux Français payez plus cher, et les agriculteurs vivront mieux. C’est une tartufferie ! ».

L’autre grande association de consommateurs, la CLCV (Confédération de la Consommation, du Logement et du Cadre de Vie) reste plus prudente quant à l’impact de la loi sur le porte-monnaie. « On ne sait pas de combien cela fera augmenter les prix car leur mécanisme de fixation est extrêmement complexe », estime François Carlier, délégué général de la CLCV.

Mais si l’objectif était vraiment d’améliorer le sort des agriculteurs en difficultés, il regrette que « la FNSEA ait dès le début écarté l’idée d’une répartition plus équitable des aides européennes de la PAC. C’est ça le gros tabou ! »

Partager cet article

Repost0

commentaires

L'écologie aux Lilas et au Pré ...

Les Lilas Ecologie en campagne

Le gouvernement abandonne Europacity, pas l’artificialisation des terres agricoles

Il faut stopper EuropaCity - marche citoyenne de Gonesse à Matignon 4 et 5 octobre

Aux Lilas, les citoyens s’unissent pour produire de l’électricité verte

Les promoteurs, les arbres et la cité - lettre ouverte à BNP Paribas

Toxic Tour de Pantin à Romainville dimanche 16 juin 2019

Une Biorégion Ile-de-France résiliente en 2050

Merci aux 1779 Lilasiennes et Lilasiens qui ont voté " Pour le climat, tout doit changer ! "

Pollution de l’air dans les écoles et crèches franciliennes

Volonté politique de créer une régie publique de l’eau à Est Ensemble, mythe ou réalité ?

À la base … un revenu ?

Balade naturaliste Parcs de la Corniche des Forts et abords de la forêt de Romainville le 9 mars 2019 à 11h

La forêt de Romainville, un enjeu écologique et politique

La Forêt passe à l'attaque !

Plâtre et béton sur la Corniche

Agir ensemble pour les Coquelicots le 7 décembre

Marche pour le climat, Défendons la forêt de la Corniche des Forts

Destruction des océans, sur-pêche, pêche électrique... avec Bloom mardi 20 novembre

À Romainville, les habitants défendent une forêt sauvage contre une base de loisirs régionale

Marches pour le climat et la biodiversité 13 et 14 octobre

Les amis des coquelicots étaient bienvenus...

Amis des coquelicots, agissons ensemble vendredi 5 octobre à 18H30

La forêt urbaine de la Corniche des Forts - une chance unique à nos portes

Mobilisation citoyenne à la marche pour le climat samedi 8 septembre à Paris

Un coup de pouce Vert pour les Électrons solaires ! 

Le collectif Eau publique des Lilas invite au dialogue le 21 mars

Entre le nucléaire et la bougie, il y a l’intelligence - du 10 au 18 mars aux Lilas

En Ile de France, les énergies renouvelables citoyennes ont le vent en poupe...

Le Syctom a organisé une concertation réservée aux sachants – et après ?

Une enquête publique sur le PLU des Lilas… qui change la donne !

Une victoire pour l'eau publique en Île-de-France

L’eau publique, c’est maintenant !

L’Ouest de la Seine Saint-Denis se mobilise pour la création d’un service public de l’eau

Romainville : le Syctom lance une concertation préalable pour la modernisation du centre de transfert et de tri des déchets

Que sont ces CSR - Combustibles Solides de Récupération - qu’on veut brûler à Romainville ?

Ces parents qui mijotent une cantine publique

De nouvelles préconisations nutritionnelles... Pas d'usine, on cuisine !

À Romainville contre l’incinération

Une victoire de l'engagement citoyen aux cantines rebelles du 10 novembre

Derniers échos de la révision du PLU des Lilas

Les Sans Radio retrouvent les ondes

Europacity : le débat public se conclut sur des positions inconciliables

Le parc (George-Valbon La Courneuve) debout !

Grand Paris : non à la logique financière

Pour une gestion publique, démocratique et écologique de l'eau

Le revenu de base ? Débat mardi 14 juin 20h

C'était la Grande Parade Métèque 2016...

La nature : une solution au changement climatique en Île-de-France

Participer à la Grande Parade Métèque samedi 28 mai 2016

PLU des lilas: enfin un diagnostic et état initial de l'environnement ... à compléter

Avec la loi « Travail », où irait-on ? Débattons-en mercredi 30 mars

Réduire la place de la voiture des actes pas des paroles

La COP 21 aux Lilas

La nature est un champ de bataille

Alternatiba et le Ruban pour le climat des Lilas à la République

Un compost de quartier aux Lilas

Devoir d'asile : de l'Etat jusqu'aux Lilas

Un ruban pour le climat aux Lilas

Six propositions vertes pour une révision du PLU véritablement utile

La Grande Parade Métèque samedi 30 mai

Fête de la transition énergetique et citoyenne le 9 mai aux Lilas

Des défenseurs de la Maternité des Lilas s'enchaînent devant le ministère de la santé

Romainville n'aura pas d'usine de méthanisation

Journal n°2 de Les Lilas Autrement (décembre 2014)

écolo ! n°19 : le téléphérique un GPII

écolo ! n°18

Gaz de schiste : du mirage économique au cauchemar écologique ?

Journée de la transition le 27 septembre aux Lilas

écolo ! n°17 : un nouveau modèle énergetique français

écolo ! n°16 : TAFTA ou TIPP, le traité de libre-échange transatlantique signerait la fin du projet