Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bienvenu.e

  • : Les Lilas Ecologie : Blog des militants et élus Europe Ecologie Les Verts des Lilas et du Pré Saint-Gervais
  • : Culture, information, réflexion de l'écologie politique par les militants et les élus Europe Ecologie Les Verts des Lilas, du Pré Saint-Gervais, d'Est Ensemble
  • Contact

Recherche

Nous contacter ...

S'abonner à la Lettre d'information ...

C'est dans la colonne de droite tout en bas...

24 janvier 2019 4 24 /01 /janvier /2019 09:04

Comment éviter l’échec du grand débat ? Le collectif Démocratie ouverte mêlant des militants de la démocratie participative, des écologistes, des élus et des Gilets jaunes avance ses propositions. D’après Charles de Saint-Sauveur et Henri Vernet le 23 janvier 2019 pour Le Parisien.

Les « Gilets citoyens » écrivent au Président de la République

Emmanuel Macron voulait voir fleurir mille débats, quitte à ce que les citoyens soient eux-mêmes directement à l’initiative. Le voilà servi. Le collectif Démocratie Ouverte, rassemblant des gens de tous horizons, Gilets jaunes, Gilets verts - c’est-à-dire écolos -, élus locaux, experts, et tout simplement citoyens « concernés », adresse ce mercredi une lettre ouverte au chef de l’Etat.

La centaine de signataires exprime une double crainte : « que le débat se transforme en énorme défouloir de colères, qui n’aurait ni queue ni tête », alerte Mathilde Imer, coprésidente de Démocratie ouverte, et l’une des initiatrices de la vidéo de « l’affaire du siècle », cette campagne de « justice climatique » contre l’Etat appuyée sur une pétition de plus de 2 millions de signataires.

« Un moyen de nous endormir »

Le deuxième risque, souligné par le collectif, c’est celui de « l’enfumage ». « Il n’y a aucune garantie sur la transparence des débats et surtout aucun engagement concret du pouvoir sur les débouchés de cette consultation », reprend Mathilde Imer. « Tel qu’il a été lancé par Macron, ce grand débat est un moyen de nous endormir », gronde Grégory Signoret, Gilet jaune du Vaucluse.

Une assemblée de citoyens tirés au sort

Comment éviter ce fiasco ? Dans leur lettre, intitulée « Pour un nouveau souffle démocratique », ces militants de tous bords — de la présidente de la région Occitanie Carole Delga au réalisateur écolo du film « Demain » Cyril Dion, en passant par la négociatrice de la COP21 à Paris Laurence Tubiana ou encore la Gilet jaune Priscillia Ludosky — détaillent au président de la République leurs propositions chocs. D’abord, la création d’un observatoire indépendant et transparent, dont les membres ne seront pas nommés par l’Etat comme c’est le cas des cinq « garants » du grand débat. Ensuite, et c’est leur principale revendication, la mise sur pied d’une « Assemblée citoyenne », de quelques centaines de membres tirés au sort — comme l’Irlande l’a expérimenté pour la très délicate réforme du mariage pour tous.

Leur mission ? Faire le tri parmi les propositions qui émergeront des deux mois de grand débat, sans exclure les idées qui émaneront des forums alternatifs, jusqu’aux ronds-points des Gilets jaunes. Les travaux de cette Assemblée, filmés et retransmis en continu, déboucheront, rapidement, sur un référendum à choix multiple. Cette formule, compatible avec le RIC (référendum d’initiative citoyenne exigé par les Gilets jaunes), permettrait d’éviter un référendum « oui ou non », qui se transformerait à coup sûr en vote pour ou contre Macron. « Il y a un vrai engouement et une volonté d’apporter des solutions concrètes dont les citoyens peuvent s’emparer pour reprendre un peu de pouvoir », constate le politologue Romain Slitine, coauteur du « Coup d’Etat citoyen » (la Découverte).

« Il nous semble indispensable que le grand débat ne soit pas un moment isolé après lequel on reviendrait aux pratiques politiques traditionnelles », préviennent les signataires. Sinon, la France risque, selon eux, de s’enfoncer dans l’indifférence, l’abstention ou le triomphe des extrémistes. « Si un grand nombre de citoyens se mobilise et que le gouvernement n’en fait rien, la déception sera explosive », prophétise Loïc Blondiaux, professeur à la Sorbonne. A Emmanuel Macron de saisir la perche.

Réussir le Grand Débat National : pour un nouveau souffle démocratique

Lettre ouverte au Président de la République par Démocratie Ouverte.

Monsieur le Président de la République,

Le 15 janvier dernier, vous adressiez à l’ensemble des Français une lettre nous invitant à participer au Grand Débat National, déclenché suite au mouvement des Gilets jaunes. Le lancement d’un tel débat, qui crée une occasion d’inventer collectivement de nouvelles pratiques démocratiques, est enthousiasmant. Néanmoins, la précipitation, le flou, les incertitudes, le manque d’engagement et de transparence risquent fort de bloquer la participation d’un nombre significatif de Français, entachant ainsi la légitimité et l’efficacité du Grand Débat National.

Pour que les Français y participent massivement et sereinement cela suppose de mettre au point collectivement une méthode qui assure un débat transparent, aux contributions réellement prises en compte et débouchant sur des avancées concrètes. Nous, acteurs œuvrant en faveur de l’innovation démocratique depuis plusieurs années, groupements de gilets jaunes, représentants de mouvements écologistes et associatifs, acteurs de la société civile, chercheurs et citoyens craignons qu’un certain nombre de conditions ne soient pas remplies pour garantir la réussite de ce Grand Débat.

Pour appeler à participer et appuyer votre démarche, il manque en effet trois conditions essentielles. Afin de garantir aux Français son utilité, nous déploierons un dispositif à même de les satisfaire au mieux.

En premier lieu, il nous semble indispensable que ce débat soit mené de manière indépendante et avec une transparence exemplaire. Ainsi, afin d’analyser les conditions de sa mise en œuvre et en lien avec des médias, nous participerons dans les prochains jours à la mise en place d’un Observatoire qui étudiera les dispositifs et méthodes utilisés dans les débats, qu’ils soient organisés dans ou en dehors du cadre du Grand Débat. Ces éléments nous permettront de mettre en avant les réussites mais aussi d’alerter sur les dysfonctionnements.

En deuxième lieu, il nous semble indispensable qu’un engagement politique clair et fort soit pris sur le débouché concret des propositions qui émergeront, avant même de savoir ce que seront ces propositions. Ainsi, pour garantir la crédibilité et l’intérêt de la démarche, nous recommandons la mise en place d’une Assemblée citoyenne tirée au sort, représentative de la société, chargée de faire des propositions donnant lieu à un référendum à choix multiples. Les débats de cette assemblée seraient filmés et retransmis en continu.

Si un référendum seul peut faire peur à certains, articulé à une large délibération il permet de construire collectivement des solutions ayant une réelle cohérence d’ensemble. Les assemblées régionales prévues actuellement ne semblent pas pouvoir jouer ce rôle car, en l’état, elles n’auront pas la composition, le temps et les possibilités de délibération nécessaires. Compte tenu des circonstances et de l’enjeu, il est nécessaire d’être ambitieux en créant une assemblée réunissant quelques centaines de personnes, bénéficiant d’un temps suffisant et suivant une méthodologie rigoureuse ayant fait ses preuves. Elle traitera du RIC bien sûr puisqu’il a émergé comme une priorité ces dernières semaines, mais au-delà, elle reverra plus largement nos pratiques démocratiques afin qu’elles soient plus à même d’impliquer les citoyens de façon régulière et pas seulement lors des échéances électorales. De plus, cette assemblée hiérarchisera les propositions émanant des débats pour définir les priorités qui pourraient faire l’objet du référendum à choix multiples.

Ce n’est que par une démarche politique et démocratique ambitieuse que la confiance pourra revenir. Nous sommes prêts à soutenir et/ou réaliser par nous-même la mise en œuvre d’un tel dispositif, qui a déjà fait ses preuves ailleurs, dans des contextes très divers (notamment en Irlande, en Islande, ou encore au Canada). Les moyens, les outils, les recherches et retours d’expérience nécessaires à l’organisation d’une telle dynamique existent.

Nous entamons d’ores et déjà une réflexion collective sur les conditions de mise en œuvre d’une telle assemblée par des acteurs de la société civile, au cas où vous ne vous engageriez pas en ce sens. Nous travaillerons au rapprochement avec des initiatives convergentes.

En troisième lieu, il nous semble indispensable que le Grand Débat ne soit pas un moment isolé après lequel on reviendrait aux pratiques politiques traditionnelles. Ainsi, nous lançons également une boîte à outils (plateformes délibératives en ligne, méthodes d’animation, décryptages, etc.) destinée à tous les citoyens qui souhaitent s’inscrire dans un engagement de court ou long terme, dans le cadre du Grand Débat National ou en dehors. En effet, il nous semble essentiel de tirer parti des « énergies citoyennes » qui se sont exprimées, notamment de la part de personnes qui s’étaient éloignées de tout engagement. C’est une chance formidable pour réussir les transitions économiques, sociales et environnementales. Nous devons pouvoir tirer parti des débats locaux pour engager concrètement un travail de terrain afin de trouver des solutions aux problèmes qui ont été à l’origine de la crise.

Notre pratique démocratique doit devenir plus régulière, plus concrète, à toutes les échelles et sur tous les thèmes !

Monsieur le Président, vous avez appelé à « transformer les colères en solutions », voilà la manière dont nous pensons que nous pouvons y parvenir.

Nous souhaitons vivement la réussite d’une démarche démocratique ambitieuse et inédite. Nous sommes déterminés à y participer si les conditions sont réunies pour que ces transformations s’enclenchent réellement. Il faut pour cela reconnaître aux citoyens une compétence d’acteurs et pas seulement de spectateurs ou de commentateurs d’un jeu qui se passe ailleurs. Les Français veulent entrer dans le jeu !

Nous vivons une opportunité historique pour que les citoyens inventent la démocratie de demain. Soyons ensemble à la hauteur des enjeux.

Signataires :

Acteurs œuvrant en faveur de l’innovation démocratique, groupement de gilets jaunes, représentants de mouvements écologistes, chercheurs et experts de la démocratie participative, et acteurs de la société civile. Tous citoyens.

– Kévin André, Co-Président de Démocratie Ouverte et Fondateur de Kawaa

– Fanny Agostini, Journaliste et co-fondatrice LanDestini

– Sophie Aouizerate, Fondatrice de Raisonnances

– Achille Audouard, Co-responsable de l’antenne parisienne de I-buycott

– Jean Louis Bancel, Président du Crédit Coopératif 

– Julien Bayou, Conseiller régional d’ile de france

– Mathieu Baudin, Directeur de l’Institut des Futurs souhaitables

– Lucie Berson, membre et administratrice d’Astérya

– Grégory Bertrand, Simple citoyen, fondateur de Nous Rassemble

– Aurore Bimont, Co-fondatrice de Système D, l’incubateur de Démocratie Ouverte

– Loïc Blondiaux, Professeur à l’Université Paris-I Panthéon-Sorbonne 

– Delphine Blumereau, Directrice de la communication, Institut des Futurs souhaitables

– Lisa Basty, co-coordinatrice des Connecteurs citoyens d’Astérya 

– Christian de Boisredon, Fondateur de Sparknews 

– Medhi Bolic, Gilet Jaune, Association France Unité, référents Marseille 

– Dominique Bourg, philosophe français, professeur ordinaire à l’université de Lausanne

– Marie-Hélène Bacqué, professeure à l’Université Paris Ouest-Nanterre 

– Pierre-Marie Boulle, Gilet Jaune d’Apt

– Antoine Brachet, Co-Président de Démocratie Ouverte

– Cécile Calé, Agrégé Chercheur Arts & Philosophie politique, Co-Fondatrice Cercle Spiridion & Coop Cité Arts & Démocratie

– Mikael Carpentier, Gilet Jaune, référent Châteaurenard et membre du MTRF (Mouvement des Transmetteurs Réunis Français)

– Francois Cathelineau, Co-président de Tous Elus

– Hervé Chaygneaud-Dupuy, Innovateur sociétal et blogueur, membre de Démocratie Ouverte

– Tarik Chekchak, Directeur du pôle biomimétisme, Institut des Futurs souhaitables

– Enora Conan, Co-fondatrice du Labo de Démocratie Ouverte

– Danielle Le Coq, Gilet Jaunes, co-administratrice plateforme des revendications Bretagne, co-administrateur www.le-vrai-debat.fr

– Julian Couderc, Citoyen, Gilet jaune & Modérateur groupe facebook

– Lydie Coulon, Gilet Jaune, co-administratrice plateforme des revendications PACA et plateforme nationale www.le-vrai-debat.fr

– Dimitri Courant, chercheur en science politique,Université de Lausanne et Université Paris 8, spécialiste des assemblées citoyennes

– Laurie Debove, journaliste

– Carole Delga, Présidente de la Région Occitanie Pyrénées-Méditerranée

– Alexandre Detroux, ingénieur de concertation chez Bluenove

– Valérie Deldrève, directrice de recherche en sociologie, Irstea Bordeaux

– Quentin Desvigne, fondateur de Demodyne

– Cyril Dion, écrivain, poète et militant écologiste français, réalisateur du film DEMAIN

– Céline Evita, Fondatrice consultante Réponses Citoyennes, membre de Démocratie Ouverte

– Eric Favre, simple citoyen de seine et marne, gilet vert, bénévole du mouvement colibris

– André Feigeles, citoyen solidaire membre du Cercle des engagés de Démocratie Ouverte, Commission économique Nuit Debout, Conseiller de Quartier Paris.

– Frédéric Fleurié, Les-Gilets-Jaunes.re, plateforme de démocratie ouverte à l’île de la Réunion, co administrateur de la plateforme nationale www.le-vrai-debat.fr

– Jean-Marc Fortané, Président du MTRF (Mouvement des Transmetteurs Réunis Français) et co-initiateur de Fédération Citoyenne

– Jean-Baptiste de Foucauld, coordinateur du Pacte civique

– Jean-Michel Fourniau, président du Gis Démocratie et Participation

– Bruno Fournier, Gilet Jaune d’Apt

– Charles Fournier, Vice Président région centre Val de Loire

– Didier Fradin, La Belle Démocratie, Groupe de travail sur le Municipalisme

– Claude Grivel, Président de l’Union Nationale des Acteurs du Développement Local (Unadel)

– Florent Guignard, co-fondateur du journal Le Drenche

– Pierre-Yves Guihéneuf, délégué général de l’Institut de la Concertation et de la Participation Citoyenne (ICPC)

– Pierre Guilhaume, coordinateur du Pacte civique. Guillaume Ginier, membre et administrateur d’Astérya

– Clément Girard, consultant D21 et militant associatif, membre de Démocratie Ouverte

– Léa Giraud, Animatrice de communautés de Démocratie Ouverte

– Manon Godefroi, coordinatrice de la vie associative, du développement et de la mobilisation d’Astérya

– Pierre-Louis Guhur, co-fondateur du collectif Mieux Voter

– Philippe Honigman, Co-fondateur de Tribute

– Mathilde Imer, Co-Présidente de Démocratie Ouverte, co-coordinatrice de la campagne “On Est prêt”, et co-productrice de la vidéo de diffusion de la pétition “L’Affaire du Siècle” 

– Luc Jacob, Gilet jaune, co-administrateur plateforme des revendications Bretagne et plateforme nationale www.le-vrai-debat.fr

– Antonin Jourdan, responsable technique iD CITY , civic-tech 

– Janique Laudouar, fondatrice Le Blog de la Ménagère

– Brice Jehanno, Co-fondateur de Tous élus – Julien Joxe, directeur marchés francophones CitizenLab.

– Danielle Kerbrat, Gilet Jaune, Association France Unité, référents Marseille – Sophie Labrunie, membre et administratrice d’Astérya

– Ninon Lagarde, Co-présidente de Tous élus

– Henri Landes, co-fondateur de Landestini et CliMates ancien Directeur Général de la fondation Good Planet

– Claudy Lebreton, Membre de Démocratie Ouverte et ancien président de l’ADF. – Armel Le Coz, Co-fondateur de Démocratie Ouverte et Parlement et Citoyens

– Claire Lejeune, responsable du bouquet Transition Ecologique chez Bleu Blanc Zebre

– Anne-Elise Lenne, animation de concertations avec co-création de contenu multimédia en temps réel Cycla Wap

– Franck Lenoir, membre de Démocratie ouverte

– Olivier Lenoir, Co-fondateur d’Osons Ici et Maintenant

– Patrice Levallois, 4ème chambre

– Simon Leurent, Co-fondateur d’Osons Ici et Maintenant

– Cécile Lizé, co-coordinatrice des Connecteurs citoyens et administratrice d’Astérya

– Vianney Louvet, co-président de Tous Elus

– Clément Mabi, maître de conférences, Université de Technologie de Compiègne

– Basile Mace de lepinay Co-responsable de l’antenne parisienne de I-buycott Antoine Jestin, co-fondateur iD CITY, civic-tech

– Flora Magnan, cofondatrice de l’outil de lobbying citoyen United4Earth 

– Camille Marguin, Co-présidente de Tous Elus

– Fabien Martre, co-fondateur de Livedem

– Jean Massiet, Fondateur d’Accropolis

– Angélica Montes, philosophe, chercheuse associée au LLCP, Université Paris 8.

– Paloma Moritz, réalisatrice à Spicee média, co-fondatrice de Mieux Voter

– Catherine Neveu, directrice de recherche au CNRS, Tram-IIAC

– Anne-Sophie Novel, Journaliste et fondatrice de Place to B

– Kathleen Olanor, membre et administratrice d’Astérya

– Cécile Ostria, Directrice générale de la Fondation pour la Nature et l’Homme

– Chloé Pahud (co-fondatrice) et toute l’équipe de Civocracy

– Olivier Pastor, co-fondateur de l’Université du Nous

– Magali Payen, fondatrice de la campagne « On Est Prêt » et co-productrice de la vidéo de diffusion de la pétition “L’Affaire du Siècle”

– Nils Pedersen, Président de La Fonda

– Bertrand Pancher, Président de Décider Ensemble

– Aurélien Paccard, Institut des Futurs souhaitables

– Dominique Poirier, Retraité, ex “Architecte fonctions collaboratives” à la DGA

– Henri Poulain, Réalisateur, co-auteur et co-producteur du programme #DataGueule et réalisateur du film Démocratie(s)

– David Prost, gilet jaunes du vaucluse co-administrateur de la plateforme revendications PACA et plateforme nationale LE VRAI DEBAT

– Simon Quatrevaux, responsable conseil et développement iD CITY , civic-tech – Sylvain Raifaud, adjoint à la maire du Xème arrondissement de Paris 

– Gabriel Ray, Gilet jaune, co-administrateur plateforme des revendications Toulouse, co-administrateur www.le-vrai-debat.fr

– Alain Renk, Co-fondateur 7 Milliards d’Urbanistes

– Jean-Rémy Ricordel, citoyen engagé.

– Juliette Rohde, co-fondatrice de Saisir

– Julien Roirant, président d’AgoraLab

– Steven Rostren, Gilet Jaune, co-administrateur plateforme des revendications Bretagne, co-administrateur www.le-vrai-debat.fr

– Maxime de Rostolan, Fondateur de Fermes d’Avenir et Blue Bees

– Marion Roth, Directrice Décider Ensemble

– Gabriel Rouqueirol, Gilet Jaune d’Apt

– Quentin Sauzay, Co-fondateur du lobby citoyen ECHO

– Maxime Senzamici, Co-fondateur de l’outil de lobbying citoyen United4Earth – Grégory Signoret, gilet jaune du Vaucluse co-administrateur de la plateforme revendications PACA et plateforme nationale www.le-vrai-debat.fr

– Thomas Simon, Démocratie Ouverte et Co-fondateur de Les voies de la démocratie

– Yves Sintomer, professeur de sciences politiques à l’université de Paris

– Martin Serralta, Prospective des organisations Institut des Futurs souhaitables

– Blandine Sillard, administratrice d’Astérya et doctorante en science politique à l’Université Paris-I Panthéon-Sorbonne

– Elfaniel Sonnard, Citoyenne Gilet jaune & Modératrice groupe facebook

– Romain Slitine, Co-fondateur de Système D, l’incubateur de Démocratie Ouverte et auteur de “Le Coup d’Etat citoyen” (La Découverte)

– Maxime Souque, Gilet Jaune, Référent Avignon Sud, co-administrateur plateforme des revendications PACA, co-administrateur www.le-vrai-debat.fr

– Joe Spiegel, Maire de Kingersheim

– Julien Talpin, chargé de recherche au CNRS, Ceraps

– Frédéric Tinel, Gilet Jaune d’Apt

– Marie Toussaint, Présidente de Notre Affaire à Tous, une des 4 ONG portant le recours en justice “L’Affaire du Siècle”

– Jacques Trentesaux, journaliste et co-fondateur de Mediacités

– Laurence Tubiana, professeur à Sciences Po

– Valérie Urman, journaliste, membre de Démocratie Ouverte

– Marie Valéro, Gilet Jaune référente au Thor. Membre du cercle de gouvernance de la plateforme des revendications PACA et de www.le-vrai-debat.fr

– Aurélien Vernet, co-fondateur de CLIC (Citoyennes.ens lobbyistes d’intéret commun) : lobby-citoyen.fr

– Jean-Luc Verreaux, Délégué Général Institut des Futurs souhaitables

– Laetitia Veriter, Directrice des programme de Citizens for Europe

– Clément Viktorovitch, docteur en science politique, fondateur de l’Université populaire Politeia

– Stéphane Vincent, Délégué général et cofondateur de La 27e Région et administrateur des Halles Civiques

– Patrick Viveret, Co-fondateur des dialogues en humanité – Bulent Acar, Co-fondateur de I-buycott

Partager cet article

Repost0

commentaires

L'écologie aux Lilas et au Pré ...

Les Lilas Ecologie en campagne

Le gouvernement abandonne Europacity, pas l’artificialisation des terres agricoles

Il faut stopper EuropaCity - marche citoyenne de Gonesse à Matignon 4 et 5 octobre

Aux Lilas, les citoyens s’unissent pour produire de l’électricité verte

Les promoteurs, les arbres et la cité - lettre ouverte à BNP Paribas

Toxic Tour de Pantin à Romainville dimanche 16 juin 2019

Une Biorégion Ile-de-France résiliente en 2050

Merci aux 1779 Lilasiennes et Lilasiens qui ont voté " Pour le climat, tout doit changer ! "

Pollution de l’air dans les écoles et crèches franciliennes

Volonté politique de créer une régie publique de l’eau à Est Ensemble, mythe ou réalité ?

À la base … un revenu ?

Balade naturaliste Parcs de la Corniche des Forts et abords de la forêt de Romainville le 9 mars 2019 à 11h

La forêt de Romainville, un enjeu écologique et politique

La Forêt passe à l'attaque !

Plâtre et béton sur la Corniche

Agir ensemble pour les Coquelicots le 7 décembre

Marche pour le climat, Défendons la forêt de la Corniche des Forts

Destruction des océans, sur-pêche, pêche électrique... avec Bloom mardi 20 novembre

À Romainville, les habitants défendent une forêt sauvage contre une base de loisirs régionale

Marches pour le climat et la biodiversité 13 et 14 octobre

Les amis des coquelicots étaient bienvenus...

Amis des coquelicots, agissons ensemble vendredi 5 octobre à 18H30

La forêt urbaine de la Corniche des Forts - une chance unique à nos portes

Mobilisation citoyenne à la marche pour le climat samedi 8 septembre à Paris

Un coup de pouce Vert pour les Électrons solaires ! 

Le collectif Eau publique des Lilas invite au dialogue le 21 mars

Entre le nucléaire et la bougie, il y a l’intelligence - du 10 au 18 mars aux Lilas

En Ile de France, les énergies renouvelables citoyennes ont le vent en poupe...

Le Syctom a organisé une concertation réservée aux sachants – et après ?

Une enquête publique sur le PLU des Lilas… qui change la donne !

Une victoire pour l'eau publique en Île-de-France

L’eau publique, c’est maintenant !

L’Ouest de la Seine Saint-Denis se mobilise pour la création d’un service public de l’eau

Romainville : le Syctom lance une concertation préalable pour la modernisation du centre de transfert et de tri des déchets

Que sont ces CSR - Combustibles Solides de Récupération - qu’on veut brûler à Romainville ?

Ces parents qui mijotent une cantine publique

De nouvelles préconisations nutritionnelles... Pas d'usine, on cuisine !

À Romainville contre l’incinération

Une victoire de l'engagement citoyen aux cantines rebelles du 10 novembre

Derniers échos de la révision du PLU des Lilas

Les Sans Radio retrouvent les ondes

Europacity : le débat public se conclut sur des positions inconciliables

Le parc (George-Valbon La Courneuve) debout !

Grand Paris : non à la logique financière

Pour une gestion publique, démocratique et écologique de l'eau

Le revenu de base ? Débat mardi 14 juin 20h

C'était la Grande Parade Métèque 2016...

La nature : une solution au changement climatique en Île-de-France

Participer à la Grande Parade Métèque samedi 28 mai 2016

PLU des lilas: enfin un diagnostic et état initial de l'environnement ... à compléter

Avec la loi « Travail », où irait-on ? Débattons-en mercredi 30 mars

Réduire la place de la voiture des actes pas des paroles

La COP 21 aux Lilas

La nature est un champ de bataille

Alternatiba et le Ruban pour le climat des Lilas à la République

Un compost de quartier aux Lilas

Devoir d'asile : de l'Etat jusqu'aux Lilas

Un ruban pour le climat aux Lilas

Six propositions vertes pour une révision du PLU véritablement utile

La Grande Parade Métèque samedi 30 mai

Fête de la transition énergetique et citoyenne le 9 mai aux Lilas

Des défenseurs de la Maternité des Lilas s'enchaînent devant le ministère de la santé

Romainville n'aura pas d'usine de méthanisation

Journal n°2 de Les Lilas Autrement (décembre 2014)

écolo ! n°19 : le téléphérique un GPII

écolo ! n°18

Gaz de schiste : du mirage économique au cauchemar écologique ?

Journée de la transition le 27 septembre aux Lilas

écolo ! n°17 : un nouveau modèle énergetique français

écolo ! n°16 : TAFTA ou TIPP, le traité de libre-échange transatlantique signerait la fin du projet