Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bienvenu.e

  • : Les Lilas Ecologie : Blog des militants et élus Europe Ecologie Les Verts des Lilas et du Pré Saint-Gervais
  • : Culture, information, réflexion de l'écologie politique par les militants et les élus Europe Ecologie Les Verts des Lilas, du Pré Saint-Gervais, d'Est Ensemble
  • Contact

Recherche

Nous contacter ...

S'abonner à la Lettre d'information ...

C'est dans la colonne de droite tout en bas...

1 juin 2019 6 01 /06 /juin /2019 13:40

Une future usine de nettoyage des linges radioactifs, en Haute-Marne, inquiète les riverains. Par Emilie Torgemen le 28 mai pour l'Humanité. Lire aussi Ces déchets nucléaires près de chez vous.

Les combinaisons et textiles divers utilisés dans les centrales nucléaires sont nettoyés dans des laveries spécialisées,  comme celle qui doit ouvrir en 2021 non loin de Bure (Meuse).

Les combinaisons et textiles divers utilisés dans les centrales nucléaires sont nettoyés dans des laveries spécialisées, comme celle qui doit ouvrir en 2021 non loin de Bure (Meuse).

À Suzannecourt (Haute-Marne), la Marne s’écoule à petit filet. Si près de sa source, l’affluent de la Seine n’a pas le fort débit qu’il atteint en région parisienne. C’est sur les berges de cette petite rivière qu’Unitech compte installer sa prochaine « laverie nucléaire ». Or, 101 riverains et trois associations environnementales, Cedra (Collectif contre l’enfouissement des déchets radioactifs), Nature Haute-Marne et le Réseau Sortir du nucléaire, attaquent en justice ce gigantesque pressing destiné à laver le linge contaminé des centrales nucléaires françaises. Ils ont déposé hier un recours en référé contre un arrêté accordant un permis de construction d’une laverie nucléaire dans cette commune.

« C’est un non-sens d’installer une activité polluante et radioactive en tête de bassin, pointe Bertrand Thuillier, ingénieur remonté contre ce projet. La chimie et notamment les phosphates vont faire proliférer les algues, la radioactivité va polluer l’eau potable des villes alentour. » Jusqu’au lac du Der, site touristique à 40 km, qui pourrait selon lui être contaminé.

60 000 L d'eau rejetés chaque jour eau

A terme, l’installation, qui doit ouvrir en 2021, doit laver plus de 1 900 t de linge par an et rejeter chaque jour près de 60 000 l d’une eau potentiellement chargée en phosphates, en nitrates, en métaux lourds… et en matières radioactives.

« Il n’y a pas d’inquiétudes à avoir, défend de son côté Jacques Grisot, directeur général d’Unitech. Selon les études, les rejets prévus seront trois cents fois sous les seuils légaux. »

Les laveries nucléaires sont des installations peu connues : on y nettoie combinaisons, vêtements, textiles divers utilisés dans les centrales avant de les retourner à l’envoyeur. A Suzannecourt, on lavera 30 % de « linge blanc », c’est-à-dire non radioactif, et 70 % de « linge rouge » irradié. Mais les combinaisons les plus exposées aux radiations n’y ont « pas droit de cité », insiste Jacques Grisot. Considérées comme des déchets, elles sont stockées à La Hague (Manche). Historiquement, les centrales françaises disposaient chacune de leurs machines à laver mais la tendance est à la sous-traitance. La laverie de Suzannecourt est censée prendre la relève de celle d’Areva à La Hague.

Le futur « pressing atomique » de Haute-Marne est situé à une vingtaine de kilomètres de Bure, le village de la Meuse qui doit accueillir Cigéo, le projet d’enfouissement des déchets radioactifs. Surprenant ? Pas du tout. « C’est la double peine, s’agace Jacques Leray, porte-parole du Cedra. Comme nous acceptons la poubelle radioactive du pays, l’Etat nous a promis une enveloppe pour développer le territoire (NDLR : les producteurs de déchets radioactifs distribuent dans ce département 30 millions d’euros par an). L’argent ne va pas dans des projets porteurs, il retourne en fait au nucléaire ! » Sur les rives de la Marne, au milieu des champs et des jolis corps de ferme, les industries nucléaires inquiètent de plus en plus. Quatorze communes situées plus bas sur le cours d’eau ont délibéré contre ce projet. La contestation se développe au fil de l’eau.

Partager cet article

Repost0

commentaires

L'écologie aux Lilas et au Pré ...

Les Lilas Ecologie en campagne

Le gouvernement abandonne Europacity, pas l’artificialisation des terres agricoles

Il faut stopper EuropaCity - marche citoyenne de Gonesse à Matignon 4 et 5 octobre

Aux Lilas, les citoyens s’unissent pour produire de l’électricité verte

Les promoteurs, les arbres et la cité - lettre ouverte à BNP Paribas

Toxic Tour de Pantin à Romainville dimanche 16 juin 2019

Une Biorégion Ile-de-France résiliente en 2050

Merci aux 1779 Lilasiennes et Lilasiens qui ont voté " Pour le climat, tout doit changer ! "

Pollution de l’air dans les écoles et crèches franciliennes

Volonté politique de créer une régie publique de l’eau à Est Ensemble, mythe ou réalité ?

À la base … un revenu ?

Balade naturaliste Parcs de la Corniche des Forts et abords de la forêt de Romainville le 9 mars 2019 à 11h

La forêt de Romainville, un enjeu écologique et politique

La Forêt passe à l'attaque !

Plâtre et béton sur la Corniche

Agir ensemble pour les Coquelicots le 7 décembre

Marche pour le climat, Défendons la forêt de la Corniche des Forts

Destruction des océans, sur-pêche, pêche électrique... avec Bloom mardi 20 novembre

À Romainville, les habitants défendent une forêt sauvage contre une base de loisirs régionale

Marches pour le climat et la biodiversité 13 et 14 octobre

Les amis des coquelicots étaient bienvenus...

Amis des coquelicots, agissons ensemble vendredi 5 octobre à 18H30

La forêt urbaine de la Corniche des Forts - une chance unique à nos portes

Mobilisation citoyenne à la marche pour le climat samedi 8 septembre à Paris

Un coup de pouce Vert pour les Électrons solaires ! 

Le collectif Eau publique des Lilas invite au dialogue le 21 mars

Entre le nucléaire et la bougie, il y a l’intelligence - du 10 au 18 mars aux Lilas

En Ile de France, les énergies renouvelables citoyennes ont le vent en poupe...

Le Syctom a organisé une concertation réservée aux sachants – et après ?

Une enquête publique sur le PLU des Lilas… qui change la donne !

Une victoire pour l'eau publique en Île-de-France

L’eau publique, c’est maintenant !

L’Ouest de la Seine Saint-Denis se mobilise pour la création d’un service public de l’eau

Romainville : le Syctom lance une concertation préalable pour la modernisation du centre de transfert et de tri des déchets

Que sont ces CSR - Combustibles Solides de Récupération - qu’on veut brûler à Romainville ?

Ces parents qui mijotent une cantine publique

De nouvelles préconisations nutritionnelles... Pas d'usine, on cuisine !

À Romainville contre l’incinération

Une victoire de l'engagement citoyen aux cantines rebelles du 10 novembre

Derniers échos de la révision du PLU des Lilas

Les Sans Radio retrouvent les ondes

Europacity : le débat public se conclut sur des positions inconciliables

Le parc (George-Valbon La Courneuve) debout !

Grand Paris : non à la logique financière

Pour une gestion publique, démocratique et écologique de l'eau

Le revenu de base ? Débat mardi 14 juin 20h

C'était la Grande Parade Métèque 2016...

La nature : une solution au changement climatique en Île-de-France

Participer à la Grande Parade Métèque samedi 28 mai 2016

PLU des lilas: enfin un diagnostic et état initial de l'environnement ... à compléter

Avec la loi « Travail », où irait-on ? Débattons-en mercredi 30 mars

Réduire la place de la voiture des actes pas des paroles

La COP 21 aux Lilas

La nature est un champ de bataille

Alternatiba et le Ruban pour le climat des Lilas à la République

Un compost de quartier aux Lilas

Devoir d'asile : de l'Etat jusqu'aux Lilas

Un ruban pour le climat aux Lilas

Six propositions vertes pour une révision du PLU véritablement utile

La Grande Parade Métèque samedi 30 mai

Fête de la transition énergetique et citoyenne le 9 mai aux Lilas

Des défenseurs de la Maternité des Lilas s'enchaînent devant le ministère de la santé

Romainville n'aura pas d'usine de méthanisation

Journal n°2 de Les Lilas Autrement (décembre 2014)

écolo ! n°19 : le téléphérique un GPII

écolo ! n°18

Gaz de schiste : du mirage économique au cauchemar écologique ?

Journée de la transition le 27 septembre aux Lilas

écolo ! n°17 : un nouveau modèle énergetique français

écolo ! n°16 : TAFTA ou TIPP, le traité de libre-échange transatlantique signerait la fin du projet