Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenu.e

  • : Les Lilas Ecologie : Blog des militants et élus Europe Ecologie Les Verts des Lilas et du Pré Saint-Gervais
  • Les Lilas Ecologie : Blog des militants et élus Europe Ecologie Les Verts des Lilas et du Pré Saint-Gervais
  • : Culture, information, réflexion de l'écologie politique par les militants et les élus Europe Ecologie Les Verts des Lilas, du Pré Saint-Gervais, d'Est Ensemble
  • Contact

Recherche

Nous contacter ...

S'abonner à la Lettre d'information ...

C'est dans la colonne de droite tout en bas...

1 novembre 2014 6 01 /11 /novembre /2014 17:50

Par Philippe Gagnebet in Le Monde samedi 1er novembre

À l'issue d'une réunion des élus du département, vendredi 31 octobre, le président socialiste du conseil général du Tarn, Thierry Carcenac, a « pris acte de l'impossibilité de poursuivre toute activité liée au déroulement du chantier sur le site de Sivens », où un opposant au projet a trouvé la mort lors d'affrontements avec les forces de l'ordre. Une minute de silence a d'ailleurs eu lieu en hommage à Rémi Fraisse avant la réunion, et M. Carcenac, qui avait choqué en tenant des propos sur l’engagement du jeune homme, s'est longuement excusé.

Si la décision des élus locaux peut paraître comme un nouveau pas vers l'abandon du projet controversé, celui-ci n'est en effet en rien acté. Censé trancher la question, les membres du conseil général n'ont finalement pas procédé à un vote comme attendu. Ils ont renvoyé toute décision à la réunion de crise qui sera organisée, le 4 novembre, par la ministre de l'environnement, Ségolène Royal.

Prenant « acte de cette décision », Guillaume Cros, conseiller régional Europeécologie Les Verts (EELV), a cependant pointé du doigt le conseil général, qui « ne prend pas ses responsabilités, tout comme M. Carcenac qui a essayé de passer en force depuis le début, avec obstination, pour en arriver à la situation actuelle ».

UNE « LOI RÉMI FRAISSE »

Joint par Le Monde,le député européen EELV et ancien porte-parole de la Confédération paysanne, José Bové, conteste cependant la légitimité de cette réunion au ministère : selon lui, elle n'est censée rassembler que M. Carcenac, le président du conseil régional de Midi-Pyrénées, Martin Malvy, et le préfet. Il appelle donc MmeRoyal à une réunion multipartite, avec des représentants des opposants installés sur le site et des élus locaux opposés au projet, tel le vice-président EELV du conseil régional, Gérard Onesta.

Dénonçant un « monde politique aux ordres de la FNSEA [Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles] », Ben Lefetey, porte-parole du Collectif des opposants au barrage du Testet, a appelé à une manifestation « dimanche sur le site du barrage pour rendre un hommage collectif et fraternel à Rémi Fraisse ». Il appelle également le gouvernement à voter une loi « Rémi Fraisse » « pour lutter contre les conflits d'intérêts » qu'il dénonce dans ce dossier.

« PRÉAVIS DE SIX MOIS »

La construction du barrage du Testet, principalement destiné à l'agriculture, est contestée depuis 2011 par des associations locales de défense de l'environnement en raison de son impact sur l'environnement, avec la destruction de treize hectares de zones humides.

Le conseil général du Tarn est maître d'ouvrage du projet. Il endosse la responsabilité des choix, tant au plan technique que financier. Les auteurs du rapport d’expertise public en début de semaine, très critique sur la légitimité du barrage, notaient que « le conseil général peut mettre fin à la convention à tout moment pour des motifs d'intérêt général moyennant un préavis de six mois ».

Mais selon M. Bové, la ministre peut elle aussi, légalement, casser la déclaration d'utilité publique, qui fait du conseil général le maître d'ouvrage du barrage, ce qui permettrait une remise à plat de tout le dossier.« Plus largement, conclut-il,il faut impulserun débat global sur les aménagements du territoire, dont ces grands projets inutiles. »

Partager cet article

Repost 0

commentaires

L'écologie aux Lilas et au Pré ...

L’eau publique, c’est maintenant !

Le projet EuropaCity jugé peu compatible avec l'environnement

L’Ouest de la Seine Saint-Denis se mobilise pour la création d’un service public de l’eau

Romainville : le Syctom lance une concertation préalable pour la modernisation du centre de transfert et de tri des déchets

Que sont ces CSR - Combustibles Solides de Récupération - qu’on veut brûler à Romainville ?

Ces parents qui mijotent une cantine publique

De nouvelles préconisations nutritionnelles... Pas d'usine, on cuisine !

À Romainville contre l’incinération

Une victoire de l'engagement citoyen aux cantines rebelles du 10 novembre

Derniers échos de la révision du PLU des Lilas

Les Sans Radio retrouvent les ondes

Europacity : le débat public se conclut sur des positions inconciliables

Le parc (George-Valbon La Courneuve) debout !

Grand Paris : non à la logique financière

Pour une gestion publique, démocratique et écologique de l'eau

Le revenu de base ? Débat mardi 14 juin 20h

C'était la Grande Parade Métèque 2016...

La nature : une solution au changement climatique en Île-de-France

Participer à la Grande Parade Métèque samedi 28 mai 2016

PLU des lilas: enfin un diagnostic et état initial de l'environnement ... à compléter

Avec la loi « Travail », où irait-on ? Débattons-en mercredi 30 mars

Réduire la place de la voiture des actes pas des paroles

La COP 21 aux Lilas

La nature est un champ de bataille

Alternatiba et le Ruban pour le climat des Lilas à la République

Un compost de quartier aux Lilas

Devoir d'asile : de l'Etat jusqu'aux Lilas

Un ruban pour le climat aux Lilas

Six propositions vertes pour une révision du PLU véritablement utile

La Grande Parade Métèque samedi 30 mai

Fête de la transition énergetique et citoyenne le 9 mai aux Lilas

Des défenseurs de la Maternité des Lilas s'enchaînent devant le ministère de la santé

Romainville n'aura pas d'usine de méthanisation

Journal n°2 de Les Lilas Autrement (décembre 2014)

écolo ! n°19 : le téléphérique un GPII

écolo ! n°18

Gaz de schiste : du mirage économique au cauchemar écologique ?

Journée de la transition le 27 septembre aux Lilas

écolo ! n°17 : un nouveau modèle énergetique français

écolo ! n°16 : TAFTA ou TIPP, le traité de libre-échange transatlantique signerait la fin du projet