Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenu.e

  • : Les Lilas Ecologie : Blog des militants et élus Europe Ecologie Les Verts des Lilas et du Pré Saint-Gervais
  • Les Lilas Ecologie : Blog des militants et élus Europe Ecologie Les Verts des Lilas et du Pré Saint-Gervais
  • : Culture, information, réflexion de l'écologie politique par les militants et les élus Europe Ecologie Les Verts des Lilas, du Pré Saint-Gervais, d'Est Ensemble
  • Contact

Recherche

Nous contacter ...

S'abonner à la Lettre d'information ...

C'est dans la colonne de droite tout en bas...

22 février 2013 5 22 /02 /février /2013 16:21

Les repas des cantines sont encadrés par des textes réglementaires. Ceux d'octobre 2011 imposent – si on les suit à la lettre, ce qui reste discutable - des produits d’origine animale dans le plat principal de tous les repas.

Chaque repas doit en effet comporter «une entrée, un plat protidique, sa garniture, un produit laitier et dessert». Le plat protidique est défini comme un "plat principal à base de viandes, de poissons, œufs, abats ou fromages", ce qui exclut de fait ceux à base de protéines végétales.

Ces règles découlent du Programme National Nutrition Santé (PNNS), qui recommande de la viande, du poisson ou des œufs, «une à deux fois par jour». Or ces messages ne sont pas scientifiques mais le produit d’interventions des industriels agro-alimentaires et d’experts non consensuels.

Les «recommandations nutritionnelles journalières» imposent des normes assez arbitraires, stabilisées par les nutritionnistes à partir de données très souvent datées et reposant sur peu d’enquêtes épidémiologiques. Elles devraient être comprises comme des repères, et non des règles absolues.

 

Le PNNS est d’autant moins scientifique qu’il est établi sous la pression des acteurs économiques. Le Ministère de la Santé peut résister dans certains domaines mais perdre ou renoncer dans d’autres.  Le PNNS est un point d’appui  pour les analyses sur les graisses et le sucre que les industriels agro-alimentaires essaient à toute force de remettre en cause. En revanche, il est totalement perméable au lobby de la viande, en particulier celui du boeuf.

 

L'argument mis en avant est notamment celui du fer. Mais s’il est vrai que des carences en fer sont graves chez les enfants et affectent les femmes du fait des pertes de sang, qui sait que le corps d'un homme adulte recycle en permanence le fer qu'il contient et ne nécessite donc pas d’apport supplémentaire ? 

Les règles scolaires nationales sont outrancières. Elles sont d’ailleurs spécifiques à la France. Il serait nécessaire d’éduquer les enfants à des modes d’alimentation moins «viandards». Un repas végétarien par semaine serait une façon de prendre conscience que le «repas français» peut évoluer vers moins d’impact environnemental.  

« Pour les épidémiologistes et les nutritionnistes, il n'y a pas de consensus sur une typologie des régimes au sens strict. Il semble impossible de définir un régime favorable à la santé fondé sur une liste d'aliments, même si des recommandations peuvent  être faites en matière de frugalité, d'équilibre nutritionnel et de moindre consommation  de protéines animales du fait des indices convergents les désignant comme facteurs favorisant les pathologies non transmissibles » ( A. Soyeux INRA-2010).

Grindorge

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

L'écologie aux Lilas et au Pré ...

L’eau publique, c’est maintenant !

Le projet EuropaCity jugé peu compatible avec l'environnement

L’Ouest de la Seine Saint-Denis se mobilise pour la création d’un service public de l’eau

Romainville : le Syctom lance une concertation préalable pour la modernisation du centre de transfert et de tri des déchets

Que sont ces CSR - Combustibles Solides de Récupération - qu’on veut brûler à Romainville ?

Ces parents qui mijotent une cantine publique

De nouvelles préconisations nutritionnelles... Pas d'usine, on cuisine !

À Romainville contre l’incinération

Une victoire de l'engagement citoyen aux cantines rebelles du 10 novembre

Derniers échos de la révision du PLU des Lilas

Les Sans Radio retrouvent les ondes

Europacity : le débat public se conclut sur des positions inconciliables

Le parc (George-Valbon La Courneuve) debout !

Grand Paris : non à la logique financière

Pour une gestion publique, démocratique et écologique de l'eau

Le revenu de base ? Débat mardi 14 juin 20h

C'était la Grande Parade Métèque 2016...

La nature : une solution au changement climatique en Île-de-France

Participer à la Grande Parade Métèque samedi 28 mai 2016

PLU des lilas: enfin un diagnostic et état initial de l'environnement ... à compléter

Avec la loi « Travail », où irait-on ? Débattons-en mercredi 30 mars

Réduire la place de la voiture des actes pas des paroles

La COP 21 aux Lilas

La nature est un champ de bataille

Alternatiba et le Ruban pour le climat des Lilas à la République

Un compost de quartier aux Lilas

Devoir d'asile : de l'Etat jusqu'aux Lilas

Un ruban pour le climat aux Lilas

Six propositions vertes pour une révision du PLU véritablement utile

La Grande Parade Métèque samedi 30 mai

Fête de la transition énergetique et citoyenne le 9 mai aux Lilas

Des défenseurs de la Maternité des Lilas s'enchaînent devant le ministère de la santé

Romainville n'aura pas d'usine de méthanisation

Journal n°2 de Les Lilas Autrement (décembre 2014)

écolo ! n°19 : le téléphérique un GPII

écolo ! n°18

Gaz de schiste : du mirage économique au cauchemar écologique ?

Journée de la transition le 27 septembre aux Lilas

écolo ! n°17 : un nouveau modèle énergetique français

écolo ! n°16 : TAFTA ou TIPP, le traité de libre-échange transatlantique signerait la fin du projet