Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenu.e

  • : Les Lilas Ecologie : Blog des militants et élus Europe Ecologie Les Verts des Lilas et du Pré Saint-Gervais
  • Les Lilas Ecologie : Blog des militants et élus Europe Ecologie Les Verts des Lilas et du Pré Saint-Gervais
  • : Culture, information, réflexion de l'écologie politique par les militants et les élus Europe Ecologie Les Verts des Lilas, du Pré Saint-Gervais, d'Est Ensemble
  • Contact

Recherche

Nous contacter ...

S'abonner à la Lettre d'information ...

C'est dans la colonne de droite tout en bas...

12 janvier 2014 7 12 /01 /janvier /2014 20:31

manif1_r.jpg

Plus de 200 personnes ont organisé une chaîne humaine, samedi 11 janvier, entre les communes du Blanc-Mesnil et Drancy (Seine-Saint-Denis), pour demander l'arrêt des transports de matières radioactives après le déraillement d'un wagon de déchets nucléaires, le 23 décembre à la gare de triage de Drancy.

« Les convois, on n'en veut pas ! », « Areva arrête ça ! » scandaient les manifestants partis de l'hôtel de ville du Blanc-Mesnil à 10 heures et accompagnés d'une fanfare jusqu'à la gare de Drancy.
A l'appel du Corigat, collectif de riverains de la gare de triage de Drancy, du Bourget et du Blanc-Mesnil, la manifestation a réuni des élus et des militants d'Europe Ecologie Les Verts, du Parti communiste français, du Front de gauche et du Parti socialiste, ainsi que des membres de Greenpeace et du Réseau sortir du nucléaire.


manif2.jpg


Europe Ecologie Le  Pré Saint-Gervais-Les Lilas y était, représentant aussi Les Lilas Autrement.
manif4_LLA.jpg


Quelque 250 000 wagons de marchandise passent chaque année sur la zone de fret de Drancy (Seine-Saint-Denis), principale gare de triage de la région parisienne. Et parmi ceux-là, 13 000 sont chargés de matières dangereuses.


Les riverains redoutent un "Lac Mégantic bis"

Les riverains de la zone de fret, à cheval sur trois communes du département (Drancy, La Blanc-Mesnil et Le Bourget) redoutent une catastrophe similaire à celle survenue à Lac Mégantic, au Québec, où un train transportant du pétrole brut avait explosé début juillet, faisant une cinquantaine de morts. "Il y a du chlore, de l'acide sulfurique, et parfois même des convois de déchets nucléaires, qui stationnent sur les voies", explique Alain Ramos, porte-parole du collectif des riverains de la gare de triage (Corigat). "Ici, on est en pleine zone urbaine. En cas d'accident, ce serait catastrophique. Depuis des années, nous, riverains, nous demandons l'arrêt des wagons transportant des matières dangereuses pour vivre en sécurité. Le mouvement commence à prendre. Ça veut dire qu'il faut continuer ! ». Le collectif a prévu d'organiser une manifestation par mois jusqu'en juin. Il a donné rendez-vous pour la prochaine « dans la première quinzaine de février ». Ils porteront ensuite une pétition à Matignon pour faire part de leurs préoccupations.


gare-triage
 

Un arrêté préfectoral, signé en avril 2013, interdit toute nouvelle construction dans un périmètre de 620 mètres autour de la gare. "L'Etat empêche de nouvelles populations de s'installer, mais ne fait rien pour les habitants déjà installés dans le périmètre. On marche sur la tête", rapporte à l'AFP Didier Mignot, maire PCF du Blanc-Mesnil. 20% du territoire de la commune est concerné par l'arrêté préfectoral.


La sécurité en question
Selon une étude réalisée en mai 2011 par la Direction régionale et interdépartementale de l'environnement et de l'énergie (Driee) en 2011, une brèche dans un wagon de chlore aurait des effets mortels dans un rayon de 2,6 km. Cela représente une zone urbaine de près de 220 000 habitants.


La justice saisie
« Cette grande mobilisation fait suite à des incidents sérieux. On a franchi un cap, la coupe est pleine », a déclaré Didier Mignot, maire (PCF) du Blanc-Mesnil qui participait à la manifestation. L'élu, qui a saisi la justice par voie de référé, dénonce les lacunes des expertises sur la gare et demande que de nouvelles études soient lancées. Jean-Christophe Lagarde (UDI), maire de la commune voisine de Drancy, a de son côté indiqué qu'il déposerait « en début de semaine » une plainte contre l'Etat pour mise en danger de la vie d'autrui : « pour éviter les risques, la solution est simple : il faut trier les wagons de matières dangereuses en dehors des zones à forte concentration humaine", affirme-t-il à l'AFP. "La sécurité des populations" doit l'emporter "sur les logiques économiques".
Réseau Ferré de France (RFF) se dit "pleinement conscient" du problème mais indique de son côté qu'il "n'y a pas de déménagement planifié. Notre priorité absolue, c'est la maîtrise des risques sur le site", indique le directeur régional Jean Faussurier.

Une vidéo d'i Télé pour l'ambiance :

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

L'écologie aux Lilas et au Pré ...

Que sont ces CSR - Combustibles Solides de Récupération - qu’on veut brûler à Romainville ?

Ces parents qui mijotent une cantine publique

De nouvelles préconisations nutritionnelles... Pas d'usine, on cuisine !

À Romainville contre l’incinération

Une victoire de l'engagement citoyen aux cantines rebelles du 10 novembre

Derniers échos de la révision du PLU des Lilas

Les Sans Radio retrouvent les ondes

Europacity : le débat public se conclut sur des positions inconciliables

Le parc (George-Valbon La Courneuve) debout !

Grand Paris : non à la logique financière

Pour une gestion publique, démocratique et écologique de l'eau

Le revenu de base ? Débat mardi 14 juin 20h

C'était la Grande Parade Métèque 2016...

La nature : une solution au changement climatique en Île-de-France

Participer à la Grande Parade Métèque samedi 28 mai 2016

PLU des lilas: enfin un diagnostic et état initial de l'environnement ... à compléter

Avec la loi « Travail », où irait-on ? Débattons-en mercredi 30 mars

Réduire la place de la voiture des actes pas des paroles

La COP 21 aux Lilas

La nature est un champ de bataille

Alternatiba et le Ruban pour le climat des Lilas à la République

Un compost de quartier aux Lilas

Devoir d'asile : de l'Etat jusqu'aux Lilas

Un ruban pour le climat aux Lilas

Six propositions vertes pour une révision du PLU véritablement utile

La Grande Parade Métèque samedi 30 mai

Fête de la transition énergetique et citoyenne le 9 mai aux Lilas

Des défenseurs de la Maternité des Lilas s'enchaînent devant le ministère de la santé

Romainville n'aura pas d'usine de méthanisation

Journal n°2 de Les Lilas Autrement (décembre 2014)

écolo ! n°19 : le téléphérique un GPII

écolo ! n°18

Gaz de schiste : du mirage économique au cauchemar écologique ?

Journée de la transition le 27 septembre aux Lilas

écolo ! n°17 : un nouveau modèle énergetique français

écolo ! n°16 : TAFTA ou TIPP, le traité de libre-échange transatlantique signerait la fin du projet