Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenu.e

  • : Les Lilas Ecologie : Blog des militants et élus Europe Ecologie Les Verts des Lilas et du Pré Saint-Gervais
  • Les Lilas Ecologie : Blog des militants et élus Europe Ecologie Les Verts des Lilas et du Pré Saint-Gervais
  • : Culture, information, réflexion de l'écologie politique par les militants et les élus Europe Ecologie Les Verts des Lilas, du Pré Saint-Gervais, d'Est Ensemble
  • Contact

Recherche

Nous contacter ...

S'abonner à la Lettre d'information ...

C'est dans la colonne de droite tout en bas...

18 janvier 2011 2 18 /01 /janvier /2011 12:14

Cette "plateforme 93", texte-appel à signatures en Seine saint Denis, émane de membres de différentes associations, collectifs, individus qui, s'intéressant à la situation des Rroms, souhaitent continuer à participer à une réflexion sur cette problématique même en dehors "d'urgence locale". Europe Ecologie Les Verts 93 en est évidemment signataire. L'objectif de cette plateforme est bien sûr dans un premier temps d'interpeller le préfet du 93 afin de le faire réagir... et de participer ensemble à une réflexion sur le fond.


Plateforme 93 de soutien aux Rroms occupant des terrains

 

Dans le cadre d'une politique marquée depuis plusieurs années par la stigmatisation des étrangers, le gouvernement a accéléré les destructions de campements et les expulsions de Rroms migrants. Dans un contexte de précarisation générale, où le chômage explose, où la pauvreté atteint de plus en plus de personnes, où le mal-logement persiste, l’Etat cible des catégories de population pour fabriquer de nouveaux « ennemis de l’intérieur », qu’ils soient jeunes de banlieue, Gens du Voyage ou Rroms, il exalte l’ « identité nationale » et le rejet de l’étranger, légitimé par le discours de N. Sarkozy à Grenoble et en voie d'être légalisé par le projet de loi sur la « sécurité intérieure » (LOPPSI 2), qui fournira les moyens d'une répression accrue. .

 

Pour autant, la situation des Rroms venant d’Europe de l’Est n’a guère changé depuis des années. En France, les destructions des campements et les expulsions collectives, organisées selon des critères ethniques ont commencé bien avant les annonces xénophobes de Nicolas Sarkozy au mois de juillet. Les expulsions continuent, des cars de CRS accompagnés de bulldozers jettent dehors les habitants des terrains de fortune et des squats, rasent les maisons construites par leurs habitants, terrorisent des enfants et détruisent les formes de vie précaires qui s’y étaient organisées. Selon les déclarations d'Eric Besson à l'Assemblée nationale le 3 novembre dernier, sur 21384 personnes expulsées de France entre janvier et septembre 2010, 13241 (7472 retours forcés et 6769 retours "aidés") concernent des Roumains et des Bulgares, soit près de 62%.

 

Mais une résistance s'organise. Le 4 septembre dernier, des manifestations dans toute la France ont rassemblé des dizaines de milliers de manifestants pour dénoncer la politique xénophobe et sécuritaire du gouvernement, condamnée aussi par des autorités religieuses diverses et des instances internationales comme l'Union Européenne et les Nations Unies. Localement aussi, une solidarité active avec les Rroms se manifeste.

Nous, habitants de Seine-Saint-Denis, constatons les dégâts humains de cette politique : aggravation de conditions sanitaires, interruptions de scolarité, rupture des liens établis avec le voisinage et les associations, destructions des biens accroissant la précarité,...

Nous ne nous laisserons pas diviser et enfermer dans des catégories ethniques. Depuis des mois, avec les Rroms, nous (voisins, groupes locaux, associations) nous organisons en comités de soutien pour nous opposer aux destructions et aux expulsions, par exemple à Bobigny, Montreuil, Noisy-le-Sec, Pantin, Le Pré-Saint-Gervais, Saint-Denis, Tremblay-en-France… et réclamer la mise en oeuvre d'une autre logique politique en faveur des Rroms comme de l'ensemble des migrants accueillis sur notre sol.

 

Nous exigeons de l’Etat :

- L’arrêt immédiat des destructions des terrains occupés et du harcèlement policier ;

- La fin des expulsions du territoire français ;

- La fin du régime transitoire qui empêche les ressortissants de Roumanie et de Bulgarie, pourtant citoyens européens, d’accéder à l’emploi ;

- L’arrêt des discriminations et l’accès aux droits fondamentaux (séjour, emploi, logement, santé, éducation).

 

Nous exigeons des collectivités territoriales (communes, département, région) :

- Un engagement public aux côtés des Rroms menacés d’expulsion et une intervention directe auprès des propriétaires tels que Réseau Ferré de France ou la Ville de Paris ;

- Une participation à la construction de solidarités locales indispensables pour que tous ensemble, nous obtenions des engagements et financements de l’Etat ainsi que de l’Union Européenne ;

- Des services minimums assurés aux familles, par la mise à disposition des terrains viabilisés (accès à l’eau potable, à l’électricité, à des toilettes propres, au ramassage des déchets…) afin de permettre des conditions de vie dignes ;

- La mise en place de la scolarisation des enfants, l’accès aux soins, dans des structures de droit commun (PMI, dispensaires, …), la domiciliation des personnes ;

- La recherche de solutions locales en collaboration avec les familles concernées, dans le respect de leurs droits et libertés.

- La participation des Rroms à tous les aspects de la vie des communes, afin de favoriser leur expression culturelle et ainsi faire reculer les préjugés racistes.

 

Premiers signataires : Alternative libertaire 93, ASET 93, CGT-Educ'action 93, Comités de soutien aux Rroms de Bobigny, Bondy, Bry et Noisy-le-Grand, Montreuil, Sevran-Temblay-Villepinte, EELV 93 , GIB (Groupe d'Intervention Bidonville) 93200, LDH 93, MRAP 93, NPA 93, Union Syndicale Solidaires 93.... Cette plateforme est soutenue par le GISTI


Dans un 2ème temps, les signataires se chargeront de proposer ce texte aux départements de la région, voir ensuite de le faire circuler sur le plan national, recherchant un grand mouvement de réflexions et d'actions sur la situation des Rroms car -même si l'actualité (il y a toujours des expulsions de terrain ou distribution de reconduites à la frontière) et la période hivernale rendent moins visibles leurs conditions d'accueil et de vie en France, nous savons tous que le problème reste entier.



Partager cet article

Repost 0

commentaires

L'écologie aux Lilas et au Pré ...

L’eau publique, c’est maintenant !

Le projet EuropaCity jugé peu compatible avec l'environnement

L’Ouest de la Seine Saint-Denis se mobilise pour la création d’un service public de l’eau

Romainville : le Syctom lance une concertation préalable pour la modernisation du centre de transfert et de tri des déchets

Que sont ces CSR - Combustibles Solides de Récupération - qu’on veut brûler à Romainville ?

Ces parents qui mijotent une cantine publique

De nouvelles préconisations nutritionnelles... Pas d'usine, on cuisine !

À Romainville contre l’incinération

Une victoire de l'engagement citoyen aux cantines rebelles du 10 novembre

Derniers échos de la révision du PLU des Lilas

Les Sans Radio retrouvent les ondes

Europacity : le débat public se conclut sur des positions inconciliables

Le parc (George-Valbon La Courneuve) debout !

Grand Paris : non à la logique financière

Pour une gestion publique, démocratique et écologique de l'eau

Le revenu de base ? Débat mardi 14 juin 20h

C'était la Grande Parade Métèque 2016...

La nature : une solution au changement climatique en Île-de-France

Participer à la Grande Parade Métèque samedi 28 mai 2016

PLU des lilas: enfin un diagnostic et état initial de l'environnement ... à compléter

Avec la loi « Travail », où irait-on ? Débattons-en mercredi 30 mars

Réduire la place de la voiture des actes pas des paroles

La COP 21 aux Lilas

La nature est un champ de bataille

Alternatiba et le Ruban pour le climat des Lilas à la République

Un compost de quartier aux Lilas

Devoir d'asile : de l'Etat jusqu'aux Lilas

Un ruban pour le climat aux Lilas

Six propositions vertes pour une révision du PLU véritablement utile

La Grande Parade Métèque samedi 30 mai

Fête de la transition énergetique et citoyenne le 9 mai aux Lilas

Des défenseurs de la Maternité des Lilas s'enchaînent devant le ministère de la santé

Romainville n'aura pas d'usine de méthanisation

Journal n°2 de Les Lilas Autrement (décembre 2014)

écolo ! n°19 : le téléphérique un GPII

écolo ! n°18

Gaz de schiste : du mirage économique au cauchemar écologique ?

Journée de la transition le 27 septembre aux Lilas

écolo ! n°17 : un nouveau modèle énergetique français

écolo ! n°16 : TAFTA ou TIPP, le traité de libre-échange transatlantique signerait la fin du projet