Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenu.e

  • : Les Lilas Ecologie : Blog des militants et élus Europe Ecologie Les Verts des Lilas et du Pré Saint-Gervais
  • Les Lilas Ecologie : Blog des militants et élus Europe Ecologie Les Verts des Lilas et du Pré Saint-Gervais
  • : Culture, information, réflexion de l'écologie politique par les militants et les élus Europe Ecologie Les Verts des Lilas, du Pré Saint-Gervais, d'Est Ensemble
  • Contact

Recherche

Nous contacter ...

S'abonner à la Lettre d'information ...

C'est dans la colonne de droite tout en bas...

18 décembre 2011 7 18 /12 /décembre /2011 10:27

Un travail théorique sans précédent." C'est ainsi que Jacques Archimbaud, un des rédacteurs du texte, qualifie le "projet 2012" que les écologistes ont présenté lors de leur conseil fédéral, samedi 17 décembre.
C'est en effet la première fois que les écologistes se livrent à un exercice programmatique aussi ambitieux. Etoffés sur les questions de société, traditionnellement sources d'intérêt chez les écologistes, les textes précédents accordaient une moindre attention aux problématiques économiques et sociales. Le texte présenté samedi tâche de combler les lacunes sur ces sujets. Europe Ecologie-Les Verts (EELV) achève donc en douceur sa mutation vers un parti écologiste généraliste, comme se plaît à le définir la direction du mouvement.
Pour la première fois, les écologistes se prononcent sur la notion même de politique industrielle, prônant des plans ambitieux pour l'énergie, le bâtiment, la filière du recyclage, celle du ferroviaire, du fluvial et du naval. Ils abordent également le délicat sujet de la dette, affirmant leur spécificité : oui à la réduction, car, dixit le député européen Pascal Canfin, l'économiste du parti, "la dette, qui fait porter les charges sur les générations futures, n'est pas écologique", mais assortie d'un calendrier "crédible".

 

"COMME ROOSEVELT"
EELV réaffirme son attachement à la retraite à 60 ans pour tous ceux qui ont cotisé quarante et un ans. Les revenus supérieurs à 40 000 euros par mois supporteraient un taux marginal supérieur d'impôt sur le revenu de 80 %, "comme l'avait fait Roosevelt après la crise de 1929". Le programme d'EELV prévoit aussi un contrôle accru sur l'activité des banques, et l'obligation pour chaque établissement ouvrant dans le monde un compte à un citoyen français de ledéclarer à l'administration fiscale.

 

Le programme accorde beaucoup d'importance à l'enseignement. Se positionnant délibérément à rebours des interrogations sur les résultats du collège unique, EELV défend l'idée d'une "école fondamentale", avec un rapprochement école primaire-collège, "sans sélection ni orientation précoce". Le programme prévoit aussi un rapprochement entre facultés et grandes écoles, et la disparition à terme des classes préparatoires.

 

DÉSARMEMENT NUCLÉAIRE

Sur l'immigration, les écologistes ont affiné leurs positions : régularisations en continu sur critères pour les étrangers sans papiers et, pour ceux qui sont régularisés, droit de vote à toutes les élections, à condition d'être en France depuis au moins cinq ans. EELV apporte également sa pierre au chapitre de la simplification des structures administratives en réclamant la suppression des conseils généraux.
En dépit des polémiques nées de la proposition, formulée dans l'accord signé en novembre avec les socialistes, de suppression du siège français au conseil de sécurité des Nations unies, au profit de deux sièges européens, les écologistes réaffirment cette idée, lancée par Daniel Cohn-Bendit en 1999.
EELV prône toujours un désarmement nucléaire unilatéral. La réduction, puis la suppression, à terme, de la force aéroportée (Mirage 2000) serait un premier pas dans cette direction.
(d'après Anne-Sophie Mercier pour Le Monde)

Partager cet article

Repost 0
Published by Vert Lilas - dans National
commenter cet article

commentaires

L'écologie aux Lilas et au Pré ...

L’Ouest de la Seine Saint-Denis se mobilise pour la création d’un service public de l’eau

Romainville : le Syctom lance une concertation préalable pour la modernisation du centre de transfert et de tri des déchets

Que sont ces CSR - Combustibles Solides de Récupération - qu’on veut brûler à Romainville ?

Ces parents qui mijotent une cantine publique

De nouvelles préconisations nutritionnelles... Pas d'usine, on cuisine !

À Romainville contre l’incinération

Une victoire de l'engagement citoyen aux cantines rebelles du 10 novembre

Derniers échos de la révision du PLU des Lilas

Les Sans Radio retrouvent les ondes

Europacity : le débat public se conclut sur des positions inconciliables

Le parc (George-Valbon La Courneuve) debout !

Grand Paris : non à la logique financière

Pour une gestion publique, démocratique et écologique de l'eau

Le revenu de base ? Débat mardi 14 juin 20h

C'était la Grande Parade Métèque 2016...

La nature : une solution au changement climatique en Île-de-France

Participer à la Grande Parade Métèque samedi 28 mai 2016

PLU des lilas: enfin un diagnostic et état initial de l'environnement ... à compléter

Avec la loi « Travail », où irait-on ? Débattons-en mercredi 30 mars

Réduire la place de la voiture des actes pas des paroles

La COP 21 aux Lilas

La nature est un champ de bataille

Alternatiba et le Ruban pour le climat des Lilas à la République

Un compost de quartier aux Lilas

Devoir d'asile : de l'Etat jusqu'aux Lilas

Un ruban pour le climat aux Lilas

Six propositions vertes pour une révision du PLU véritablement utile

La Grande Parade Métèque samedi 30 mai

Fête de la transition énergetique et citoyenne le 9 mai aux Lilas

Des défenseurs de la Maternité des Lilas s'enchaînent devant le ministère de la santé

Romainville n'aura pas d'usine de méthanisation

Journal n°2 de Les Lilas Autrement (décembre 2014)

écolo ! n°19 : le téléphérique un GPII

écolo ! n°18

Gaz de schiste : du mirage économique au cauchemar écologique ?

Journée de la transition le 27 septembre aux Lilas

écolo ! n°17 : un nouveau modèle énergetique français

écolo ! n°16 : TAFTA ou TIPP, le traité de libre-échange transatlantique signerait la fin du projet