Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenu.e

  • : Les Lilas Ecologie : Blog des militants et élus Europe Ecologie Les Verts des Lilas et du Pré Saint-Gervais
  • Les Lilas Ecologie : Blog des militants et élus Europe Ecologie Les Verts des Lilas et du Pré Saint-Gervais
  • : Culture, information, réflexion de l'écologie politique par les militants et les élus Europe Ecologie Les Verts des Lilas, du Pré Saint-Gervais, d'Est Ensemble
  • Contact

Recherche

Nous contacter ...

S'abonner à la Lettre d'information ...

C'est dans la colonne de droite tout en bas...

19 décembre 2010 7 19 /12 /décembre /2010 10:50

Marathon budgétaire en Ile de France: 3 jours de débats pour un budget stratège et ambitieux                                                                               Durant trois jours et trois nuits, les 209 conseiller/es régionaux se sont réunis pour discuter et voter le budget 2011 de la Région Ile-de-France. Plus de 4,5 milliards  d'euros pour plus de 11 millions d'habitant/es ! Le contexte est celui de la crise : la crise économique qui renforce la pauvreté et l'exclusion, la crise environnementale qui continue de dégrader les conditions de vie des Franciliennes et des Franciliens. L'ambition est celle du volontarisme : voter un budget en hausse, grâce à un accord de majorité inédit portant sur plus de 100 millions d'euros, quand le gouvernement se replie sur lui même et s'enferme dans l'austérité. Cette ambition ne va pas de soi, et il a fallu toute l'énergie des 51 écologistes pour la mettre en oeuvre et en définir les priorités. Dans tous les secteurs, le groupe Europe Ecologie Les Verts a veillé à ce eusque l'action régionale colle au plus près des besoins des Franciliennes et des Franciliens. Voici le récit de cette exigence en action.

Mercredi : de la citoyenneté au logement, premières passes d'armes
Après un hommage appuyé de toute l'assemblée à Claire Villiers, militante de coeur et de combats des Hauts de Seine et ancienne vice-présidente du Conseil régional, la séance est ouverte un débat général sur les recettes. Jean Marc Pasquet développe la vision écologiste d'une utilisation pleine et ambitieuse des marges de manoeuvre budgétaire, dans un contexte de quasi disparition de l'autonomie fiscale et de gel des dotations de l'Etat.

Une métropole solidaire plutôt qu'un Grand Paris 'bling bling'. Avant de discuter des délégations régionales une par une, un temps est consacré au débat sur le Grand Paris et sur l'avenir de la métropole solidaire. 
Cécile Duflot réaffirme son opposition à un projet gouvernemental en décalage par rapport aux besoins des habitant/es et rappelle la nécessité de construire une métropole plus juste, qui réduise le temps de transport tout en proposant un même tarif pour toutes et tous et en engageant la conversion écologique des territoires. Pour les écologistes, le dépassement des clivages politiques exige la tenue d'un referendum autour du projet du Grand Paris.

Défendre la citoyenneté sans discrimination. Premier secteur abordé: la citoyenneté. Après le vote d'un amendement présenté par Janine Maurice-Bellay pour donner plus de moyens aux associations domiennes engagées dans l'Année 2011 de l'Outre Mer  pour valoriser leur action en Ile-de-France, Caroline Mecary propose le renforcement du dispositif de lutte contre les discriminations. Alors que la France est régulièrement montrée du doigt et que la crise économique rend plus vulnérables encore les personnes discriminées dans ce domaine, les écologistes tiennent leur engagement en soutenant les associations impliquées dans ce combat.

Médiation et prévention, une vision alternative au tout sécuritaire. Rejetant la vision exclusivement sécuritaire et répressive défendue par la droite, c'est au tour de Françoise Diehlmann et de Jean Lafont de proposer de  nouvelles stratégies territoriales de sécurité  via un nouveau programme de médiation avec les communes et intercommunalités. Dans le même esprit Mounir Satouri conclut la discussion en rétablissant le budget des centres d'insertion qui jouent un rôle important dans l'aide à l'accès au droit, la formation et l'insertion des jeunes en difficulté.

"Le milliard pour le logement". Le logement était au coeur du projet écologiste pour l'Ile-de-France, et c'est avec cela en tête que l'ensemble du groupe soutient Emmanuelle Cosse  dans sa présentation du budget. Tout le monde le sait, il manque encore des crédits pour répondre à la crise du logement en Ile-de-France. Cécile Duflot, Augustin Legrand, Julien Bayou, toutes les figures du groupe dans ce secteur se mobilisent afin d'obtenir les crédits manquants pour garantir le 'milliard sur 4 ans'   négocié pendant la campagne. En tout, ce sont plus de 260 millions d'euros qui seront crédités pour le logement en 2011.

Dette écologique et réfugiés climatiques : deux concepts que les écologistes ont longtemps défendus. C'est encore le cas quand commencent les discussions sur le secteur de l'action internationale et européenne. En echos au travail de  Jacques Picard et Michel Bock, président de la commission, Claire Monod obtient l'organisation d'un colloque sur 
la dette écologique  quand Janine Maurice Bellay et Nabila Keramane obtiennent un premier pas vers la reconnaissance du statut de réfugié climatique. Il est deux heures du matin quand la séance s'achève.

Jeudi : de l'aménagement à l'économie en passant par les jeunes et le sport. L'humain avant tout !
Aménager durablement. La deuxième journée de débat budgétaire reprend par la délégation du vice-président écologiste à l'aménagement,
Alain Amédro. Avec Thibaud Guillemet, il présente l'attachement des écologistes aux Nouveaux Quartiers Urbains (NQU) , un dispositif crée par Mireille Ferri. Ces éco-quartiers novateurs sur le plan architectural et économes en énergie participent à la construction des villes durables de demain. Autre moment fort de la journée : l'unanimité que reçoit la proposition du groupe, défendue par Ghislaine Senée et Catherine Ribes, en faveur des Parcs Naturels Régionaux. Ils seront dotés pour 2011  des moyens nécessaires pour assurer leur mission de protection du patrimoine naturel francilien.

Assurer l'avenir des jeunes. Les 471 lycées d'Ile-de-France représentent l'un des premiers postes de dépense de la Région. Pour assurer leur fonctionnement et leur entretien la Région va dépenser plus de 600 millions d'euros en 2011. Comment faire des économies intelligemment? Sylvain de Smet a la solution:
les économies d'énergie ! Il est soutenu dans sa démarche par d'autres titulaires de cette commission comme Jean Mallet ou Laurence Bonzani. Pour la partie innovation, Marc Lipinski prend part à la discussion générale pour défendre la vision écologique du secteur, avant qu'un nouvel amendement, présenté par Fatna Lazreg, renforce l'aide régionale pour les étudiant/es souhaitant effectuer une année d'étude à l'étranger. Bastien François fait quant à lui créer une nouvelle ligne budgétaire consacrée à la démocratisation de l'enseignement supérieur.

Pour l'économie, une seule ambition : la conversion ! ce secteur est le creuset de clivages politiques profonds qui voient s'affronter deux visions très différentes de l'économie. Forts du travail animé par exemple par Pierre Larrouturou et Sophie Renard, présidente de la commission du développement économique, l'occasion est saisie par les élu/es du groupe de proposer la conversion écologique de l'économie. En quoi consiste t-elle? A créer de nouveaux emplois, à réduire les inégalités et à diminuer l'empreinte environnementale de l'Ile-de-France. Conclusions : un amendement de Jean Marc Brulé est voté pour
l'Économie Sociale et Solidaire, un autre de Julien Bayou pour lancer des plate-formes de télétravail, un autre encore de Gérard Feldzer pour développer le tourisme fluvial, un de plus par Francine Bavay créant 500 nouveaux emplois tremplins, et un dernier par Robert Lion pour organiser les Etats généraux de la conversion écologique et sociale de l'Ile-de-France.

 

Accessible à toutes et à tous. Qu'il soit amateur ou de compétition, tel doit être le sport en Ile-de-France. C'est ce que défendent Stéphane Gatignon, le maire de Sevran, et Ghyslaine Degrave dans son discours  général sur le secteur. Elle se prononce pour une réorientation de ce budget vers les quartiers les plus démunis, notamment au niveau de la qualité des infrastructures sportives. Avant la fin du débat les élu/es du groupe obtiennent en outre le vote d'un amendement, présenté par Ali Méziane, augmentant le soutien régional aux clubs sportifs qui mêlent pratiques amateurs et de compétition.

Former davantage et former autrement, pour l’avenir. Troisième budget de la Région, la formation professionnelle et l’apprentissage suscite des débats aussi riches que techniques. Le groupe démontre que la conversion écologique peut aider à former différemment pour améliorer l'accès à l'emploi. Liliane Pays obtient l'augmentation du soutien à la formation aux
métiers verts,  complémentaire de l’effort en faveur de l’égalité professionnelle femmes/hommes défendue par Nadia Azoug. Serge Guérin offre quant à lui de nouvelles perspectives de formation aux petites maisons d’édition dans le domaine du numérique en concevant un tout nouveau dispositif. Fin de la deuxième journée!

Vendredi: la dernière ligne droite
La culture. C'est ce qui réunit les conseiller/es régionaux pour la dernière matinée de budget. Face à Julien Dray qui présente un budget stable, Corinne Rufet, présidente de la commission culture ! Cette dernière propose un dispositif inédit :
les fabriques de culture. Safia Lebdi prend le relais pour renforcer le soutien à la post production. Une étude proposée par Guillaume Vuilletet sera également menée pour créer un centre de ressources des arts plastiques et visuels.

Les transports. Avec un budget de plus de 1,5 milliards d'euros, ce sont plus de 3 heures de débat qui attendent les conseillers régionaux sur ce secteur.
Jean-Vincent Placé présente un budget en forte hausse par rapport à 2010. Pour quelles mesures concrètes ? Suppression de la zone 6, un pas de plus réalisé vers la tarification unique; accélération de la rénovation des RER pour répondre à l'urgence; nouveaux bus et tramways pour un meilleur maillage du territoire... Les conseiller/es régionaux enchainent : Pierre Serne propose d'abord d'élargir la tarification sociale aux titulaires de l' 'Allocation Adulte Handicapé, et se réjouit avec Laurence Abeille et leurs collègues du Val de Marne de la réalisation d'une étude sur le prolongement de la ligne 1.

Agriculture bio et plan climat. C'est au tour de
Hélène Gassin, vice-présidente à l'environnement et à l'énergie de prendre place à la tribune. Elle présente, soutenue par Jacques Perreux qui intervient dans le cadre de la discussion générale, un budget qui laisse apparaitre des priorités très claires pour 2011: la mise en place d'un plan climat à l'échelle régionale, la création d'un opérateur public de l'énergie ' IDF énergie nouvelles' pour lutter contre le gaspillage et la précarité énergétique, la poursuite du développement de l'agriculture biologique. Ces deux derniers points font l'objet d'une rallonge budgétaire grâce aux amendements défendus respectivement par Christiane Rochwerg et Catherine Ribes. Eric Chavaillier poursuivra quant à lui son travail à la tête de l'Ordif, l'observatoire des déchets en Ile-de-France.

L'action sociale et sanitaire au service des plus démunis. Dernier secteur discuté, celui de
Laure Lechatellier, vice-présidente chargée de l'action sociale, des formations sanitaires et sociales, de la santé et du handicap, soutenue par David Mbanza, secrétaire de commission. Son budget équilibré est renforcé par un premier amendement de Julie Nouvion, pour appuyer le soutien régional aux centres IVG et réaffirmer le droit à l'avortement quand les difficultés d'accès aux soins s'accroissent. La fin de la séance approche, mais les écologistes prennent le temps de faire voter trois nouveaux dispositifs : le premier en faveur des biffins, le second pour renforcer l'hébergement des sans-abris, et le dernier, imaginé par Serge Guerin, qui propose une action solidaire d'accès au livre en établissement d'accueil des personnes âgées.

Une bonne nouvelle vient finalement clôturer la séance : la Région et son président Jean-Paul Huchon annoncent que la délibération sur les
paradis fiscaux, adopté en juin dernier sur proposition des écologistes, a été mise en application. Un aboutissement heureux pour un engagement écologiste fort, qui permet d'aborder avec espoir cette nouvelle année 2011.


C'est fait! A minuit le vendredi soir le budget 2011 du budget régional est voté. Les 51 élu/es écologistes auront pesé de tout leur poids pour contribuer à le rendre plus juste et durable, plus écologiste. Regardez ci-dessous l'explication de vote finale de Cécile Duflot :
Explication de vote - budget 2011 - Cécile Duflot

Très bonnes fêtes à toutes et à tous !
Cécile Duflot et les élu/es du groupe Europe Ecologie Les Verts vous invite à la cérémonie des voeux pour la nouvelle année 2011. Ils seront heureux de vous accueillir le jeudi 20 janvier 2011 de 18h00 à 00h00 en Salle PCK, au Conseil régional d'Île-de-France, 33 rue Barbet de Jouy ,75007 Paris.

Merci de nous faire part de votre présence en nous écrivant à eelv@iledefrance.fr

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

L'écologie aux Lilas et au Pré ...

L’eau publique, c’est maintenant !

Le projet EuropaCity jugé peu compatible avec l'environnement

L’Ouest de la Seine Saint-Denis se mobilise pour la création d’un service public de l’eau

Romainville : le Syctom lance une concertation préalable pour la modernisation du centre de transfert et de tri des déchets

Que sont ces CSR - Combustibles Solides de Récupération - qu’on veut brûler à Romainville ?

Ces parents qui mijotent une cantine publique

De nouvelles préconisations nutritionnelles... Pas d'usine, on cuisine !

À Romainville contre l’incinération

Une victoire de l'engagement citoyen aux cantines rebelles du 10 novembre

Derniers échos de la révision du PLU des Lilas

Les Sans Radio retrouvent les ondes

Europacity : le débat public se conclut sur des positions inconciliables

Le parc (George-Valbon La Courneuve) debout !

Grand Paris : non à la logique financière

Pour une gestion publique, démocratique et écologique de l'eau

Le revenu de base ? Débat mardi 14 juin 20h

C'était la Grande Parade Métèque 2016...

La nature : une solution au changement climatique en Île-de-France

Participer à la Grande Parade Métèque samedi 28 mai 2016

PLU des lilas: enfin un diagnostic et état initial de l'environnement ... à compléter

Avec la loi « Travail », où irait-on ? Débattons-en mercredi 30 mars

Réduire la place de la voiture des actes pas des paroles

La COP 21 aux Lilas

La nature est un champ de bataille

Alternatiba et le Ruban pour le climat des Lilas à la République

Un compost de quartier aux Lilas

Devoir d'asile : de l'Etat jusqu'aux Lilas

Un ruban pour le climat aux Lilas

Six propositions vertes pour une révision du PLU véritablement utile

La Grande Parade Métèque samedi 30 mai

Fête de la transition énergetique et citoyenne le 9 mai aux Lilas

Des défenseurs de la Maternité des Lilas s'enchaînent devant le ministère de la santé

Romainville n'aura pas d'usine de méthanisation

Journal n°2 de Les Lilas Autrement (décembre 2014)

écolo ! n°19 : le téléphérique un GPII

écolo ! n°18

Gaz de schiste : du mirage économique au cauchemar écologique ?

Journée de la transition le 27 septembre aux Lilas

écolo ! n°17 : un nouveau modèle énergetique français

écolo ! n°16 : TAFTA ou TIPP, le traité de libre-échange transatlantique signerait la fin du projet