Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenu.e

  • : Les Lilas Ecologie : Blog des militants et élus Europe Ecologie Les Verts des Lilas et du Pré Saint-Gervais
  • Les Lilas Ecologie : Blog des militants et élus Europe Ecologie Les Verts des Lilas et du Pré Saint-Gervais
  • : Culture, information, réflexion de l'écologie politique par les militants et les élus Europe Ecologie Les Verts des Lilas, du Pré Saint-Gervais, d'Est Ensemble
  • Contact

Recherche

Nous contacter ...

S'abonner à la Lettre d'information ...

C'est dans la colonne de droite tout en bas...

5 juillet 2014 6 05 /07 /juillet /2014 14:04

Une pétition de Générations Futures que nous relayons volontiers.

"Je suis une maman inquiète. Parfois, lorsque mes enfants marchent sur le trottoir pour aller à l'école, des tracteurs y épandent des pesticides qu'ils respirent à plein poumon, alors que les techniciens du tracteur, eux, portent des masques de protection." 

Nombreux sont les parents comme cette maman inquiets pour l'avenir de leurs enfants et leur santé, à cause de l'utilisation de pesticides à proximité des lieux de vie.

Nous avons une occasion unique de demander la mise en place de plans de protection réelle des riverains exposés aux pesticides : les 7 et 8 juillet à l'Assemblée Nationale aura lieu un débat sur la loi d'Avenir Agricole qui pourrait inclure ces mesures.

Merci de signer cette pétition :  http://www.change.org/fr/p%C3%A9titions/aux-d%C3%A9put%C3%A9s-votez-pour-l-amendement-interdisant-la-pulv%C3%A9risation-de-pesticides-le-long-des-habitations-et-des-%C3%A9coles

 

Générations Futures œuvre depuis des années pour dénoncer l'impact des pesticides sur la santé et l'environnement. Notre association a recueilli depuis près de 10 ans des centaines de témoignages de riverains mais aussi de professionnels victimes de ces substances nocives (des exemples en ligne : http://victimespesticides.weebly.com/particuliers.html).

Comment tolérer pour ces populations qu'on impose des Zones non Traitées le long  des cours d'eau mais qu'on ne le fasse pas pour protéger leurs enfants ? Qu'on recommande (voire oblige) les professionnels à porter des Équipements de protection individuelle du fait même du risque associé à l'exposition à ces pesticides, alors même que les riverains se retrouvent régulièrement "aspergés" entre mars et septembre par ces produits nocifs sans aucun moyen de protection ?

Nous n'avons eu de cesse d'alerter sur les dangers – sous évalués – représentés par ces pesticides pour les populations riveraines de zones pulvérisées. Pendant des années, les services en charge des questions des pesticides au sein du Ministère de l'agriculture, nous faisaient savoir que ces produits étant évalués, il n'y avait pas de raison de s'inquiéter, et donc d'instaurer des Zones non Traitées (ZNT) le long des lieux de vie… oui mais ça c'était avant, avant que :

>>> De nombreux professionnels (agriculteurs notamment) s'alarment du nombre croissant de malades dus à l'exposition aux pesticides ;

>>> Des milliers de médecins s'inquiètent des conséquences pour la santé de leur patient d'une exposition à ces substances conçues pour être nocives;

>>> Des scientifiques démontrent les risques que font courir ces pesticides aux personnes exposées;

>>> Des parents et riverains déplorent non-respect de la réglementation et des faiblesses des pouvoirs régaliens en la matière ;

>>> Des associations, au travers d'enquêtes, prouvent que de plus en plus de pesticides sont présents dans l'air et que les riverains de zones agricoles qui respirent ces pesticides sont contaminés par ces produits ;

>>> Des élus s'étonnent de la faiblesse des règlementations en matière de protection des populations ;

>>> Etc.

L'agriculture est un maillon essentiel et structurant de notre pays mais elle ne peut se concevoir au mépris de la protection de l'environnement et du respect de la santé. Les souffrances endurées par les personnes vivant dans des zones pulvérisées par des pesticides sont réelles. Des dizaines de personnes ont d'ailleurs transmis aux instances compétentes la preuve de ces souffrances. Il faut maintenant, après les avoir niées pendant des années, les prendre en compte et mettre en place des mesures qui demain protégeront ces populations, notamment les plus vulnérables.

Nous attendons donc de nos élus du courage pour ne pas céder face aux pressions auxquelles ils vont être soumis et qu'ils soutiennent l'amendement déposé dans le cadre de la loi d'Avenir Agricole  lors de la 2ème lecture à l'Assemblée Nationale visant à mettre en place des Zones non Traitées  le long des lieux de vie.

La commission des affaires économiques de l'AN a adopté un amendement affaiblissant le texte adopté au Sénat prévoyant seulement des mesures de précaution à mettre en œuvre autour des écoles. Ceci ne suffira pas à protéger les populations vulnérables. Exigez la mise en place de véritables zones sans pesticides à proximité des lieux de vie, signez la pétition et partagez-la autour de vous.

Suivez l'info sur ce dossier ici http://www.generations-futures.fr/pesticides/loi-davenir-agricole-renforcer-la-protection-de-nos-enfants-face-aux-dangers-des-pesticides/

 

Pétition soutenue entre autres par :

  • François Veillerette, Porte-parole de Générations Futures
  • Marc Dufumier, ingénieur agronome
  • Marie-Monique Robin, réalisatrice, écrivain
  • Dominique Marion, administrateur de la Fédérations Nationale de l’Agriculture Biologique
  • Pierre-Michel Perinaud, médecin à l’initiative de l’Appel des médecins
  • Fabrice Nicolino, journaliste
  • Karima Delli, Députée européenne EELV
  • Annie-Thébaud Mony,  directrice de recherche honoraire à l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm)
  • Claude Jourdren, Vice-président national de Bio Consom’acteurs Président de Bio Consom’acteurs Ile-de-France
  • Paul François, Président de Phyto-Victimes
  • Denis Pépin, Jardinier et journaliste, auteur, formateur et conférencier
  • Stephen Kerckhove, délégué général d’Agir pour l’Environnement
  • Samuel Ferret, coordinateur de la Plateforme pour une autre PAC
  • Benoit Biteau, Agronome, généticien, conservateur du patrimoine vivant, Vice Président de la Région Poitou Charentes, et surtout paysan bio

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Vert Lilas 12/08/2014 15:53

Quequ'un.e a laissé ce message que je vous fais suivre, sans laisser malheureusement de coordonnées qui permettrait l'échange d'informations ... :

pesticides riverains et loi LAAF
top bio
Le texte de la loi a été modifié !
Mail à envoyer aux députés:

Monsieur le Député.

Après la modification apportée par la Commission Mixte Paritaire, la loi d'Avenir pour l'Agriculture n'apporte plus rien aux riverains de champs traités.

Les enfants seront protégés à l'école (les traitements réalisés sur le champ voisin seront contrôlés par les autorités), mais ils ne le seront pas quand ils seront chez eux.

Les riverains de champs traités vont donc continuer à subir des agressions chimiques, sans que les autorités interviennent.

Le rapport du Sénat du 10 octobre 2012 indique pages 238 et 239:

"Par ailleurs, les personnes éventuellement présentes à proximité

lors du traitement (champs voisins ou riverains par exemple) et les

travailleurs intervenant après le traitement des plantes – malgré les

contraintes liées au délai de réentrée –, sont également susceptibles d’être

exposées aux produits et doivent en conséquence porter des équipements

de protection (gants, lunettes, masques, bottes, combinaison, etc.)."

Cette recommandation est importante et devrait être affichée en mairie. Pour nous riverains, elle est irréalisable.

Nous souhaitons que le 11 septembre prochain les députés ajoutent un amendement au projet de loi LAAF permettant la création de ZONES NON TRAITEES près des zones habitées. Cette recommandation
deviendrait alors inutile.

Par avance nous vous en remercions.

Recevez, Monsieur le Député, l'expression de notre gratitude.

L'écologie aux Lilas et au Pré ...

Que sont ces CSR - Combustibles Solides de Récupération - qu’on veut brûler à Romainville ?

Ces parents qui mijotent une cantine publique

De nouvelles préconisations nutritionnelles... Pas d'usine, on cuisine !

À Romainville contre l’incinération

Une victoire de l'engagement citoyen aux cantines rebelles du 10 novembre

Derniers échos de la révision du PLU des Lilas

Les Sans Radio retrouvent les ondes

Europacity : le débat public se conclut sur des positions inconciliables

Le parc (George-Valbon La Courneuve) debout !

Grand Paris : non à la logique financière

Pour une gestion publique, démocratique et écologique de l'eau

Le revenu de base ? Débat mardi 14 juin 20h

C'était la Grande Parade Métèque 2016...

La nature : une solution au changement climatique en Île-de-France

Participer à la Grande Parade Métèque samedi 28 mai 2016

PLU des lilas: enfin un diagnostic et état initial de l'environnement ... à compléter

Avec la loi « Travail », où irait-on ? Débattons-en mercredi 30 mars

Réduire la place de la voiture des actes pas des paroles

La COP 21 aux Lilas

La nature est un champ de bataille

Alternatiba et le Ruban pour le climat des Lilas à la République

Un compost de quartier aux Lilas

Devoir d'asile : de l'Etat jusqu'aux Lilas

Un ruban pour le climat aux Lilas

Six propositions vertes pour une révision du PLU véritablement utile

La Grande Parade Métèque samedi 30 mai

Fête de la transition énergetique et citoyenne le 9 mai aux Lilas

Des défenseurs de la Maternité des Lilas s'enchaînent devant le ministère de la santé

Romainville n'aura pas d'usine de méthanisation

Journal n°2 de Les Lilas Autrement (décembre 2014)

écolo ! n°19 : le téléphérique un GPII

écolo ! n°18

Gaz de schiste : du mirage économique au cauchemar écologique ?

Journée de la transition le 27 septembre aux Lilas

écolo ! n°17 : un nouveau modèle énergetique français

écolo ! n°16 : TAFTA ou TIPP, le traité de libre-échange transatlantique signerait la fin du projet