Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bienvenu.e

  • : Les Lilas Ecologie : Blog des militants et élus Europe Ecologie Les Verts des Lilas et du Pré Saint-Gervais
  • Les Lilas Ecologie : Blog des militants et élus Europe Ecologie Les Verts des Lilas et du Pré Saint-Gervais
  • : Culture, information, réflexion de l'écologie politique par les militants et les élus Europe Ecologie Les Verts des Lilas, du Pré Saint-Gervais, d'Est Ensemble
  • Contact

Recherche

Nous contacter ...

S'abonner à la Lettre d'information ...

C'est dans la colonne de droite tout en bas...

7 avril 2011 4 07 /04 /avril /2011 15:05

Dans le cadre de son Université Populaire et Citoyenne,

le CNAM propose en entrée libre et gratuite:

Programme-inscription-plan1

Repost 0
Published by Vert Lilas - dans Débats
commenter cet article
3 avril 2011 7 03 /04 /avril /2011 15:18

Du 1er au 7 avril 2011, partout en France, la Semaine du développement durablepropose d’interroger sur les enjeux auxquels nous devons répondre pour assurer un avenir durable à notre humanité commune et à la planète qui l’accueille !

Aux Lilas:

  • Exposition Lutherie Inouïe

L'association Lutherie Urbaine propose un parcours musical et plastique à travers des spécimens instrumentaux nés du recyclage.

Dans le cadre de l'exposition Lutherie Inouïe, deux ateliers auront lieu avec une classe de CP de l'école Paul-Langevin qui réalise un travail avec un intervenant arts plastiques sur le recyclage et la réutilisation des matériaux. L'objectif de ces ateliers est la découverte de différents objets du quotidien et de leur possible «seconde vie ».

Du mardi 5 avril au 14 mai. Du lundi au vendredi 10h-20h. Samedi 10h-18h. Vernissage le jeudi 7 avril à 18h30. Visite guidée le 21 avril à 18h

Centre culturel Jean-Cocteau 35, place Charles-de-Gaulle. Tél.: 01 48 46 87 80

 

  • Exposition sur le compostage

Du 1er au 7 avril du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 13h45 à 17h

Lundi 4 avril de 14h à 17h, la chargée de mission Agenda 21 de la ville répondra aux questions des habitants. Hall de la mairie. 96 rue de Paris Tél.: 01 43 62 82 02

 

  • Exposition sur un éco-quartier de Berlin

Cette exposition est le travail de deux jeunes lilasiens boursiers du dispositif « Agir aux Lilas ». Partis à la découverte des métiers de l'environnement dans un éco-quartier de Berlin, ils feront part de leur expérience en présentant un carnet de voyage illustré de photos.

Mercredi 6 avril de 14h30 à 15h30, ils seront présents et pourront répondre aux questions du public.

Du 1er au 7 avril, lundi, mardi, jeudi, vendredi 16h30 - 19h. Mercredi de 14h - 18h

Service jeunesse - Gymnase Liberté 30 bd de la Liberté Tél.: 01 49 72 77 76

 

  • Exposition sur la protection de l'environnement

Visites guidées le mercredi 6. Du 1er au 7 avril. lundi, mardi, jeudi, vendredi 16h30 - 19h. Mercredi de 14h - 18h

Service jeunesse - Gymnase Liberté 30 bd de la Liberté Tél.: 01 49 72 77 76

 

A Romainville :

 

DevDurable.jpeg

Le jeudi 7 avril, au cinéma Le Trianon, Place Carnot, à Romainville, soirée spéciale organisée en partenariat avec les Amis de la Confédération paysanne.

Et avec comme pivot de la soirée, la projection du documentaire « La disparition des abeilles, la fin d’un mystère », pour comprendre l’enjeu mondial de la survie des abeilles au centre de l’enquête menée dans ce documentaire.  Suivra un débat animé par Hervé Garouel, apiculteur. En ouverture de la soirée, sera aussi projeté « Solutions locales pour un désordre global » pour mieux comprendre que des solutions existent pour sortir de l’agriculture industrielle devenue incompatible avec le développement durable. Une dégustation de produits bios et équitables participera à la convivialité de la soirée.

Tarif unique pour la soirée : 4 euros.

Renseignements : http://www.cinematrianon.fr/evenements/semaine-du-developpement-durable

A bientôt  !

Repost 0
2 avril 2011 6 02 /04 /avril /2011 10:34

Que faire ? 3 propositions :

1 - Le référendum

"Le Japon, après l'Ukraine et les Etats-Unis, subit au plus profond de sa chair la folie nucléaire. Pour ne pas avoir cru, su ou voulu penser l’impensable, notre humanité est une fois encore confrontée à une catastrophe nucléaire. 
Malgré ce constat sans appel, les responsables politiques français affirment doctement que l’option nucléaire ne peut être soumise à débat public ni validation démocratique au travers d’un référendum. 
 Alors que la plupart des pays européens réinterrogent dans l’urgence la pertinence de leur stratégie nucléaire, la France reste droit dans ses bottes. Tout juste le chef de l’Etat consent-il à envisager, à long terme, un débat entre experts, au niveau européen… 
 Le peuple est une nouvelle fois écarté des grandes décisions qui le concernent. Nous n’acceptons plus la mainmise de l’oligarchie éco-prédatrice. Nous n’acceptons plus une technologie nucléaire dangereuse et anti-démocratique. 
  Nous réclamons un référendum pour sortir du nucléaire - SIGNEZ LA PETITION : 
http://www.referendum-nucleaire.fr 


2 - Arrêter la plus vieille centrale nucléaire française


Nous sommes 
plus de 25.000 à avoir signé l’Appel pour l’Arrêt immédiat de Fessenheim. 25.000, c’est bien, mais nous voudrions parvenir à 100.000 pour porter ces signatures à l’Autorité de Sureté Nucléaire qui doit rendre bientôt ses conclusions sur la prolongation ou non du réacteur 1 de la centrale.
Les arguments ?
 
Fessenheim est le réacteur le plus ancien construit en France. Il a été construit à partir de 1970 en bordure du grand canal d'Alsace, entre Bâle et Strasbourg, dans une zone d'activité sismique. Il a été construit avec les normes anti-sismiques des années 60 qui sont très éloignées des normes actuelles.
En 2000, un rapport de l'Autorité de sûreté nucléaire indiquait que certaines fonctions de sauvegarde assurant le refroidissement du réacteur pourraient ne plus être assurées en cas de séisme. Malgré la vétusté des installations et les risques sismiques, EDF a demandé à prolonger l'exploitation de la centrale. Un grand nombre d'élus et de citoyens s'y opposent.
Si un séisme comparable au séisme de référence (celui de Bâle en 1356) se produisait, il entraînerait probablement la destruction des digues du grand Canal d’Alsace et menacerait la centrale qui est située 15 mètres en contrebas du niveau du canal.
L’arrêt de Fessenheim et son démantèlement permettraient de mesurer le coût global de l’énergie nucléaire.
Pour toutes ces raisons, il faut arrêter Fessenheim. 
www.ArreterFessenheim.net
Pour les premiers signataires, Michèle Rivasi, Jacques Fernique et Pierre Larrouturou

 

3 - Près de chez nous, Café écolo-citoyen à Bagnolet le 5 avril 2011

cafeecolo.png 

 

EUROPE ECOLOGIE-LES VERTS de Bagnolet vous invite à un café écolo-citoyen :

Est-il possible de sortir du nucléaire ?

mardi 5 avril à 19 hau café « l’Espace Carnot », rue Sadi Carnot, en face à droite du centre de santé.

Au lendemain de la catastrophe de Fukushima au japon, vingt-cinq ans après Tchernobyl, plus personne ne doute de la réalité du danger nucléaire.

- Quel transition énergétique organiser pour demain ?

- Arrêter le nucléaire, mais en combien d’années ?

- Avec quelles énergies renouvelables de remplacement ?

- Avec quelles modifications de nos habitudes de consommation ?

Nous débattrons de ces questions, en présence de :

Bernard Laponche Physicien nucléaire, polytechnicien, consultant international en politiques de l'énergie et de maîtrise de l'énergie, ancien conseiller technique pour la sûreté nucléaire de Dominique Voynet, au ministère de l'aménagement du territoire et de l'environnement.

 

Repost 0
28 mars 2011 1 28 /03 /mars /2011 16:44

Sur le canton Les Lilas-le Pré Saint-Gervais, le maire des Lilas, Daniel Guiraud soutenu par PS, EELV et FG, a été élu avec 76,16 % des voix contre 23,84 % au Radical Loïc Akinocho, soutenu par l'UMP, et nous le félicitons pour cette nouvelle élection.

Nous regrettons bien sûr comme beaucoup, que cette élection se soit faite avec le tiers seulement des électeurs, avec une abstention proche du 1er tour, de 67,26 % au Pré, et 62,73 % aux Lilas.

 

Voici aussi les résultats dans les cantons de Seine-Saint-Denis, où les candidats Europe Écologie Les Verts étaient présents au 2èmetour.Malgré l'accord départemental sensé permettre à EELV une présence significative au Conseil Général de Seine Saint-Denis, un seul conseiller a été élu en Seine Saint-Denis sur les 40 que comptent le CG93: Jean-François Baillon

 

Cantonales- JF Baillon

Canton de Sevran

Inscrits : 22 010

Votants : 7 927 (36,06%)

Exprimés : 7 458

Jean-François BAILLON (Europe Écologie Les Verts) : 5 036 (67,52%) Élu

Pierre-Antoine LEBEAULT(FN) : 2 422 (32,48%)

 

Canton de Gagny

Inscrits : 21 903

Votants :8 343 (38,09 %)

Exprimés :7 915

Ginette CONTRASTIN (Europe Écologie Les Verts) : 3 642 (46,01%)

Michel TEULET (UMP) : 4 273 (53,99%) Réélu

 

Canton de Montfermeil, Vaujours, Coubron

Inscrits : 20 236

Votants : 7 056 (34,87%)

Exprimés : 6 701

Rodrigo ARENAS (Europe Écologie Les Verts) : 3 136 (46,8%)

Raymond COENNE (UMP) : 3 565 (53,2%) Réélu

 

Canton de Montreuil-Ouest

Inscrits : 17 296

Votants : 5 775 (33,39%)

Exprimés : 5 216

Catherine PILON (Europe Écologie Les Verts) : 2510 (48,12%)

Belaid BEDREDDINE (PCF) : 2 706 (52,88%) Élu

 

Canton de Saint-Denis Nord-Ouest

Inscrits : 12 228

Votants : 3 598 (29,42%)

Exprimés : 3 272

Fatima LARONDE (Europe Écologie Les Verts) :1 567(47,89%)

Florence HAYE (PCF) : 1 705 (52,11%) Réélue

 

 

 

Repost 0
Published by Vert Lilas - dans Elections
commenter cet article
26 mars 2011 6 26 /03 /mars /2011 10:48

Voici un Communiqué de presse d'Europe Ecologie Les Verts, du 24 mars 2011

En déclarant que les usagers des services publics « ne doivent pas porter de signes religieux » ni « manifester une quelconque préférence religieuse », Claude Guéant remet la question des signes religieux sur le tapis, comme si la loi interdisant le port du voile intégral dans l’espace public ne suffisait pas. Interdira-t-on désormais à une femme portant foulard (et non burqa ou niqab) de pénétrer dans une école ou un hôpital ? Membre du gouvernement depuis seulement 26 jours, Claude Guéant a déjà largement égalé Brice Hortefeux dans le registre des petites phrases douteuses voire nauséabondes. Après avoir déclaré que les Français avaient « parfois le sentiment de ne plus être chez eux » du fait « d’une immigration incontrôlée », il a cette semaine qualifié de « croisade » l’intervention aérienne contre Kadhafi (dont il organisait, en décembre 2007, en tant que secrétaire général de la Présidence de la République, le camping sauvage en plein cœur de Paris). Aujourd’hui, le ministre des Cultes utilise les signes religieux comme prétexte pour s’en prendre, une fois encore, à l’islam et aux musulmans de France, poursuivant une « croisade » islamophobe qui vire à l’obsession.Ces petites phrases ne sont pas prononcées accidentellement mais s’inscrivent dans une tactique politique précise. Sarkozy et Copé, pour une fois d’accord, estiment que la banalisation des idées de l’extrême-droite est leur meilleur atout pour 2012. Guéant, en bon serviteur, se charge de mettre cette banalisation en musique en s’appropriant les thèses du Front National, ce dans un contexte européen marqué par une porosité toujours plus grande de la frontière entre droites démocratiques et droites démagogiques (Belgique, Danemark, Italie, Pays-Bas, Autriche…). Le gouvernement persiste donc à dresser les citoyens les uns contre les autres pour dissimuler son incapacité à résoudre la crise économique, sociale et environnementale. Pire : il dissémine du sel sur les plaies d’une société fragilisée plutôt que de la soigner ou, tout du moins, la panser. Le résultat des cantonales le montre pourtant : selon la maxime lepéniste, les électeurs « préfèrent l’original à la copie » et, à force de jouer les apprentis-sorciers, la majorité actuelle risque fort de se prendre un méchant retour de boomerang dans la figure.

Djamila Sonzogni, Porte-parole d'Europe Ecologie Les Verts
Repost 0
22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 10:37

A l'issue du premier tour des élections cantonales du 20 mars 2011, les résultats sont les suivants :

Electeurs inscrits : 21915, dont 12931 aux Lilas et 8984 au Pré Saint-Gervais

votants : 7483, soit 34,1 %  (donc abstention : 65,9 %)

bulletins exprimés : 7109, soit 32,4 %

bulletins blancs et nuls : 374

Ont obtenus :

Daniel GUIRAUD (PS-EELV) 4305, soit 60,56 % dont 2757 Lilas 1548 Pré-Saint-Gervais
Loïc Akinocho (UMP-NC) 1451, soit 20,41 % dont 942 Lilas 509 Pré-Saint-Gervais
Malika Djerboua (FG) 1075, soit 15,12 % dont 583 Lilas 492 Pré-Saint-Gervais
Benjamin Goueslard (POI) 278, soit 3,91 % dont 136 Lilas 142 Pré-Saint-Gervais

Compte-tenu de l'abstention record des 2/3 de la population, le total des voix de gauche atteint presque 80 % des suffrages, celui des voix de droite dépasse donc à peine 20 %.

Aucun candidat n'atteint le seuil requis de 25 % des inscrits pour être élu au premier tour.
Un second tour de scrutin sera organisé le 27 mars, opposant les 2 premiers, Daniel GUIRAUD et
Loïc Akinocho.

Europe Ecologie Les Verts des Lilas et du Pré Saint-Gervais appelle à conforter dimanche le choix d’un canton à gauche, en votant pour Daniel GUIRAUD, le candidat de gauche présent au 2e tour.

 

 

Repost 0
Published by Vert Lilas - dans Elections
commenter cet article
16 mars 2011 3 16 /03 /mars /2011 15:55

salonMontreuil2011.jpgNeuvième édition du Marché des Vins Bio,     à Montreuil-sous-Bois

 

Confrontées à la persistance de la crise économique et de défis environnementaux sans précédents, nos sociétés ne manquent pas de motifs d’inquiétude. Mais dans la nuit du cafard universel où menace de sombrer l’humanité, voici que brille une lueur d’espoir : les producteurs de vin bio lancent un appel en faveur du développement buvable et se rassemblent le 19 mars 2011 pour la neuvième année consécutive au marché des vins bio de Montreuil.

C’est ainsi que quarante viticulteurs des principales régions d’appellation de France, d’Italie et de Grèce, tous adeptes d’une viticulture respectueuse des terroirs qui a refusé de céder aux funestes promesses des docteurs Folamour de la vigne, font découvrir leurs vins à une foule d’amateurs, de curieux et de néophytes qui augmente d’année en année.

Rendez vous attendu, le marché des vins bio de Montreuil constitue la meilleure des introductions possibles à ces vins qui jouissent désormais de la reconnaissance de la critique œnophile la plus exigeante et qui suscitent l’engouement d’un nombre croissant de jeunes vignerons.

Dans une atmosphère propre à dissiper toute mélancolie, vous trouverez au marché des vins bio des raisons d’espérer en l’avenir et de ne plus (trop) vous en faire… Venez donc à Montreuil le 19 mars découvrir cette philosophie si aimable, le développement buvable 

Où : 87 rue Marceau, 93100 Montreuil.

Métro : Robespierre, Bérault ou Saint-Mandé, RER A : Vincennes

Quand : le 19 mars 2011 de 10h00 à 18h30

Plus d’informations sur le site : http://bouffonsbios.ouvaton.org

   Qui ?

Domaine Paul Barre, Pascale et Paul Barre Fronsac

Château Richard, Richard Doughty Saussignac, Bergerac

Château Vent d’Autan, Anne et Olivier Godin Cahors, Quercy

Domaine Roche-Buissière, Laurence et Antoine Joly Côtes du Rhône

Domaine des Sablonnettes, Christine et Joël Ménard Anjou

Domaine de la Bregeonnette, Stéphane Orieux Muscadet

Domaine Patrick Baudouin, Patrick Baudouin Anjou

Domaine Bois Moisset, Philippe Maffre Gaillac

EARL Régnier-David, Jean-François Régnier Saumur

Domaine des Coteaux d’Engravies, Philippe Babin Ariège

Frédéric Geschickt Alsace

Champagne Fleury, Morgane Fleury Champagne

Domaine de Bel Air, Pierre Hervé VDP de la Nièvre

Château Lagarette, Olympe et Alexandra Minvielle 1ère côtes de Bordeaux

Arts et Vins, Alain Dubois Grèce, Crète

Domaine Sabre, Fanny Sabre Bourgogne

Château La Salle, Mickael Jaumain Bordeaux

Domaine de Causse Marines, Patrice Lescarret Gaillac

Domaine Rouge Garance, Cortellini/Trintignant Côtes du Rhône

Domaine les Maisons Rouges, Elisabeth et Benoît Jardin Jasnières, Cotx du Loir

Domaine Sylvie Spielmann, Sylvie Spielmann Alsace

Domaine Jean-Claude Rateau, Jean-Claude Rateau Bourgogne

Château Cajus, Pierre Veyron Bordeaux supérieur

Domaine des Chênes, Marcel Lapierre Morgon

Domaine Bellauc, Marie-Blanche et Gil Schefchen Jurançon

Domaine des Fouques, Yves Gros Côtes de Provence

Domaine Jacques Maillet, Jacques Maillet Savoie

Domaine Marcevol, Guy Prédal Roussillon

Domaine Les Dolomies, Céline Jannet Jura

Domaine de Cassagnole, Christophe Sabatier Languedoc, Pic St-Loup

Domaine Jolly Ferriol, Isabelle Jolly et Jean-Luc Chossart Roussillon, Rivesaltes

Château Moulin de Peyronin, Véronique et Franck Terral Bordeaux

Clos 19 bis, Vincent Quirac Sauternes et Graves

Pithon-Paillé, Jo et Isabelle Pithon, Joseph et Wendy Paillé Val de Loire

Domaine de la Fully, Patrick, Marine et Cécile Vermorel Beaujolais, Brouilly

Domaines de Sainte Barbe et des Chazelles, Jean-Marie et Ewelina Chaland Mâcon, Viré-Clessé

Et quelques jolies surprises de dernière minute…

Repost 0
16 mars 2011 3 16 /03 /mars /2011 14:56

 

 

  Assemblée Générale « Sortir du nucléaire » Samedi 19 mars 2011 - 14h00 à Aubervilliers

De nos camarades Europe Ecologie Les Verts d'Aubervilliers: 

Japon Le plus grave accident nucléaire après Tchernobyl

Trois jours après le séisme (de magnitude 8,9) et le tsunami qui ont ravagé le nord-est du Japon, c'est plus que jamais le risque nucléaire qui affole les Japonais et le monde entier

Samedi 12 mars 15h, heure japonaise, une explosion s'est produite dans la centrale nucléaire de Daïchi. Les autorités japonaises distribuent en ce moment des pastilles d'iode aux habitants: le versement de l'eau de mer destinée à refroidir le réacteur est un échec.

Dimanche, 13 mars 13h, l'exploitant procède à des rejets radioactifs dans l'air pour faire baisser la pression d'un second réacteur qui menace également d'entrer en fusion.

lundi 14 mars, 3h heure française, 11h heure locale, l'explosion redoutée sur le réacteur 3 a eu lieu.

Alors que nous nous apprêtions à célébrer le vingt-cinquième anniversaire de Tchernobyl, et que l'opinion publique mondiale semblait oublier peu à peu cette catastrophe, le séisme du Japon a remis sur le tapis le risque technologique majeur que représente l'énergie nucléaire.

Nous, écologistes, militons depuis de nombreuses années pour une sortie progressive du nucléaire, non seulement pour des raisons de sécurité liées à l'exploitation des centrales : le risque terroriste est bien réelet les travailleurs précaires de cette industrie en subissent les conséquences sanitaires.

Mais surtout du fait de l'irrésoluble gestion des déchets radioactifs, tant par le problème du stockage définitif des déchetsque par les risques liés à leur utilisation à des fins terroristes. Le drame japonais confirme aussi un risque trop souvent sous-estimé voire caché : la vulnérabilité des centrales aux risques naturels.

Europe Ecologie Les Verts apporte tout son soutien aux victimes du séisme et du tsunami qui ont dévasté les côtes du nord est du Japon. Nous sommes toutes et tous sous le choc de l’accident nucléaire en cours qui vient dramatiquement aggraver la situation.

La France n'est pas à l'abri

L'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) avait du intervenir pour rappeler EDF à l'ordre, suite à la falsification de certaines données primordiales à la sécurité des centrales.

Les risques liés à l'exploitation des centrales vont aller croissant avec la multiplication des aléas climatiques extrêmes. Tant la sécheresse peut provoquer une diminution du débit des cours d'eau servant au refroidissement des réacteurs, tant les inondations peuvent aboutir à des épisodes critiques et donc difficilement contrôlables.

L’ allongement de vie des plus anciennes centrales françaises, décidées par le gouvernement, accroît les risques d’explosion des centrales.

Le nucléaire reste un danger permanent. Cela va du dépôt des déchets radioactifs (n’oublions pas la longue lutte pour le retrait des déchets au fort d’Aubervilliers) , du transport ferroviaire (aller-retour) des déchets retraités à La Hague.

Nous proposons un référendum sur le nucléaire en France avant les présidentielles.

Samedi 19 mars 2011 à 14h00 se déroulera l’assemblée générale « Sortir du nucléaire »,

Centre International de Séjour de l’ALJ 93, 51, rue de la Commune de Paris, 93300 Aubervilliers.

Etre actif aujourd’hui pour ne pas être radioactifs demain !

 

 

 

 

Repost 0
14 mars 2011 1 14 /03 /mars /2011 16:13

Du blog de Denis Baupin, avec nos remerciements

 

  explosion-13-3-11.png

 

La plus grave catastrophe nucléaire depuis Tchernobyl se déroule sous nos yeux. Heure après heure, on apprend des informations nouvelles, de nouveaux réacteurs touchés, des systèmes de refroidissement toujours hors contrôle, un nuage radioactif qui traverse l’océan et dont on entend parler uniquement parce qu’un porte avion américain l’a croisé, etc. Et heure après heure, on frémit pour les salariés de ces centrales, pour les habitants de cette région, et pour tous ceux qui, même à plusieurs centaines de kilomètres de là, pourraient subir de dramatiques conséquences si, comme cela reste largement possible, la situation devenait totalement incontrôlable.

Après les Etats-Unis (Three Miles Island), l’URSS (Tchernobyl), c’est dorénavant le Japon qui est donc touché par ces accidents dont on nous disait qu’ils étaient infiniment improbables.

Il existe un quatrième pays truffé de centrales nucléaires. Celui dont les frontières étanches ont retenu le nuage de Tchernobyl. Dans celui-là, vous pouvez dormir tranquilles. Le gouvernement veille ! Il rassure : des bâtiments explosent, les cœurs de réacteurs nucléaires sont partiellement en fusion… mais ce ne sont pas des catastrophes, juste des incidents. Il est d’ailleurs soutenu en cela par le silence assourdissant du principal parti dit d’opposition.

Ce matin, on est même monté d’un cran, à écouter les Copé, Bertrand, etc. : le problème ne serait pas le nucléaire, mais ces foutus écologistes qui « exploiteraient » la situation.

Désolés ! Oui, nous trouvons plus préoccupante la menace nucléaire que le fantasme islamiste agité par l’UMP, ou le feuilleton primaires-DSK qui passionne le PS !

Oui la catastrophe nucléaire japonaise nous interpelle. Et devrait interpeller tous les politiques français, les interroger sur notre politique énergétique et sur l’insécurité générée par le tout-nucléaire. On a beau être à des milliers de kilomètres, il y a de nombreuses similitudes entre la situation japonaise et celle de la France : le MOX du 3ème réacteur de la centrale Fukushiwa vient de France (La Hague) ; nombre de nos réacteurs sont construits sur des zones inondables et sismiques (notamment la centrale de Fessenheim) comme celle de Kukushiwa ; comme le 1er réacteur de Fukushiwa, la centrale de Fessenheim a dépassé la durée de vie pour laquelle elle était construite ; et comme au Japon, nos centrales nucléaires sont sujets à de fréquentes anomalies et nos systèmes de refroidissement sont défaillants. Ce n’est pas nous qui le disons, mais l’Autorité de Sûreté du Nucléaire qui rappelait le 7 février dernier, à propos de 34 de nos réacteurs : « En situation accidentelle, pour certaines tailles de brèche du circuit primaire principal, l’injection de sécurité à  haute pression pourrait ne pas permettre de refroidir suffisamment le cœur du réacteur.»

Non, l’indécence n’est pas du côté des écologistes qui n’ont pas attendu l’accident de Fukushiwa pour alerter. Elle est du côté de ceux qui, à chaque accident, nous rejoue la partition « cela ne nous concerne pas ». Donnons enfin à la population tous les éléments d’information, et donnons lui ainsi l’occasion de s’exprimer enfin sur cette question simple : « Nucléaire, stop ou encore ? ».

Denis Baupin
Maire Adjoint de Paris
Membre de l’exécutif d’Europe Ecologie Les Verts

Repost 0
28 février 2011 1 28 /02 /février /2011 21:42

Dans le cadre de son cycle de conférences publiques mensuelles et à l’occasion de la Semaine pour les alternatives aux pesticides, Natureparif et Générations Futures ont le plaisir de vous inviter à la projection publique du documentaire : 

« Notre Poison Quotidien »

Comment l’industrie chimique empoisonne notre assiette, en présence de la réalisatrice Marie-Monique ROBIN (auteur du documentaire « Le Monde selon Monsanto)

Le jeudi 17 mars 2011, de 18h à 20h A l’auditorium de la Société Nationale d’Horticulture de France (SNHF), au 84 rue de Grenelle – 75007 Paris (Métro Rue du Bac)

Entrée libre et gratuite, dans la limite des places disponibles

Télécharger l'invitation au format pdf      Télécharger l'affiche en Haute définition


Synopsis du film :

« Selon l’Organisation mondiale de la santé, l’incidence du taux de cancer a doublé au cours des trente dernières années (déduction faite du facteur de vieillissement de la population). Durant cette période, la progression des leucémies et des tumeurs cérébrales chez l’enfant a été d’environ 2% par an. Et l’OMS constate une évolution similaire pour les maladies neurologiques (Parkinson et Alzheimer) et auto-immunes, ou pour les dysfonctionnements de la reproduction. Comment expliquer cette inquiétante épidémie, qui frappe particulièrement les pays dits « développés » ?

C’est à cette question que répond « Notre poison quotidien », fruit d’une enquête de deux ans en Amérique du Nord, en Asie et en Europe. S’appuyant sur de nombreuses études scientifiques, mais aussi sur les témoignages de représentants des agences de réglementation – comme la Food and Drug Administration (FDA) américaine ou l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) –, le film montre que la cause principale de l’épidémie est d’origine environnementale : elle est due aux quelques 100 000 molécules chimiques qui ont envahi notre environnement, et principalement notre alimentation, depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Le documentaire retrace le mode de production des aliments, depuis le champ du paysan (pesticides) jusqu’à notre assiette (additifs et plastiques alimentaires). Il décortique le système d’évaluation et d’homologation des produits chimiques, à travers les exemples des pesticides, de l’aspartame et du Bisphenol A, et montre qu’il est totalement défaillant et inadapté. Surtout, il raconte les pressions et les manipulations de l’industrie chimique pour maintenir sur le marché des produits hautement toxiques. Et il explore les pistes permettant de se protéger en soutenant ses mécanismes immunitaires par la nourriture, ainsi que le démontrent de nombreuses études scientifiques (décriées par l’industrie pharmaceutique). »

Visionner la bande annonce du film en cliquant sur ce lien.
Cliquez sur le lien ci-dessous pour visionner le film :http://www.cratzy.fr/mediaplayer/000054.html
Cette projection sera suivie d’un débat avec le public qui réunira Marie-Monique ROBIN, François Veillerette (porte-parole de Générations Futures) et Gilbert Vendé (victime professionnelle des pesticides).

Pour plus d’informations :
Malissa PHITTHAYAPHONE, Chargée de mission "semaine pour les alternatives aux pesticides" Générations Futures - 01 45 79 07 59 - semainesanspesticide@free.fr
Ophélie ALLOITTEAU, Chargée de Communication Natureparif - 01 75 77 79 04 – ophelie.alloitteau@natureparif.fr

 

"Notre poison quotidien" sera également diffusé le 15 mars 2011 à 20h40 sur ARTE.

 

Plus d'infos sur http://robin.blog.arte.tv/category/notre-poison-quotidien/

Marie-Monique Robin : Je commence aujourd'hui une série de papiers qui vont expliquer la démarche que j'ai suivie pour réaliser cette longue enquête qui m'a conduite dans six pays européens (France, Italie, Allemagne, Suisse, Grande Bretagne, Danemark), aux Etats Unis, au Canada, au Chili, et en Inde.

Pourquoi cette enquête? 

Alors que je travaillais sur le passé et le présent peu glorieux de Monsanto et que je découvrais comment depuis sa création au début du XXème siècle la firme n'a cessé de cacher la haute toxicité de ses produits, je me suis posé *trois questions :

- Est-ce que le comportement de Monsanto constitue une *exception* dans l'histoire industrielle ?

-  Comment sont *réglementés les 100 000 molécules chimiques qui ont envahi notre environnement depuis la fin de la seconde guerre mondiale ?

- Y-a-t il un lien entre l'exposition à ces produits chimiques et "l'épidémie de maladies chroniques évitables" que l'*Organisation mondiale de la santé OMS) a constatée surtout dans les pays dits "développés"*, ( les termes que j'ai mis entre guillemets sont ceux utilisés par l'OMS) 

Consciente que le champ d'investigation était très vaste, j'ai décidé de ne m'intéresser qu'aux seuls produits chimiques qui entrent en contact avec notre chaîne alimentaire du champ du paysan (pesticides) à l'assiette du consommateur (additifs et plastiques alimentaires).

Avant d'entreprendre mon nouveau tour du monde, j'ai réalisé un long travail de recherche* préparatoire qui a consisté à lire de nombreux livres (une centaine, essentiellement anglophones), rapports, études scientifiques et j'ai rencontré des experts (toxicologues, biologistes, représentants des agences de réglementation), soit directement lors de rendez-vous personnels ou lors de colloques spécialisés. J'ai aussi consulté les *archives d'organisations internationales comme l'OMS ou le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) qui dépend de la première. 


 

Repost 0
Published by Vert Lilas - dans Débats
commenter cet article

L'écologie aux Lilas et au Pré ...

L’Ouest de la Seine Saint-Denis se mobilise pour la création d’un service public de l’eau

Romainville : le Syctom lance une concertation préalable pour la modernisation du centre de transfert et de tri des déchets

Que sont ces CSR - Combustibles Solides de Récupération - qu’on veut brûler à Romainville ?

Ces parents qui mijotent une cantine publique

De nouvelles préconisations nutritionnelles... Pas d'usine, on cuisine !

À Romainville contre l’incinération

Une victoire de l'engagement citoyen aux cantines rebelles du 10 novembre

Derniers échos de la révision du PLU des Lilas

Les Sans Radio retrouvent les ondes

Europacity : le débat public se conclut sur des positions inconciliables

Le parc (George-Valbon La Courneuve) debout !

Grand Paris : non à la logique financière

Pour une gestion publique, démocratique et écologique de l'eau

Le revenu de base ? Débat mardi 14 juin 20h

C'était la Grande Parade Métèque 2016...

La nature : une solution au changement climatique en Île-de-France

Participer à la Grande Parade Métèque samedi 28 mai 2016

PLU des lilas: enfin un diagnostic et état initial de l'environnement ... à compléter

Avec la loi « Travail », où irait-on ? Débattons-en mercredi 30 mars

Réduire la place de la voiture des actes pas des paroles

La COP 21 aux Lilas

La nature est un champ de bataille

Alternatiba et le Ruban pour le climat des Lilas à la République

Un compost de quartier aux Lilas

Devoir d'asile : de l'Etat jusqu'aux Lilas

Un ruban pour le climat aux Lilas

Six propositions vertes pour une révision du PLU véritablement utile

La Grande Parade Métèque samedi 30 mai

Fête de la transition énergetique et citoyenne le 9 mai aux Lilas

Des défenseurs de la Maternité des Lilas s'enchaînent devant le ministère de la santé

Romainville n'aura pas d'usine de méthanisation

Journal n°2 de Les Lilas Autrement (décembre 2014)

écolo ! n°19 : le téléphérique un GPII

écolo ! n°18

Gaz de schiste : du mirage économique au cauchemar écologique ?

Journée de la transition le 27 septembre aux Lilas

écolo ! n°17 : un nouveau modèle énergetique français

écolo ! n°16 : TAFTA ou TIPP, le traité de libre-échange transatlantique signerait la fin du projet