Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bienvenu.e

  • : Les Lilas Ecologie : Blog des militants et élus Europe Ecologie Les Verts des Lilas et du Pré Saint-Gervais
  • : Culture, information, réflexion de l'écologie politique par les militants et les élus Europe Ecologie Les Verts des Lilas, du Pré Saint-Gervais, d'Est Ensemble
  • Contact

Recherche

Nous contacter ...

S'abonner à la Lettre d'information ...

C'est dans la colonne de droite tout en bas...

17 novembre 2016 4 17 /11 /novembre /2016 12:37

L’Agence de l’environnement ADEME permet à la grande distribution de réduire d’un quart les produits jetés par les supermarchés grâce à l’utilisation de données informatiques d'après Erwan Benezet pour Le Parisien le 17 novembre 2016.

De l’agriculteur au consommateur, un tiers de la production alimentaire est perdu
De l’agriculteur au consommateur, un tiers de la production alimentaire est perdu

De l’agriculteur au consommateur, un tiers de la production alimentaire est perdu

LA DATA, c’est-à-dire le traitement d’un grand nombre de données informatiques, nouvelle arme contre le gaspillage alimentaire ? L’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) livre aujourd’hui les résultats d’un travail mené pendant trois mois avec dix magasins de cinq enseignes de la grande distribution : Carrefour, Intermarché, Système U, Leclerc et Auchan.

« Cette opération est unique en son genre, explique Pierre Galio, chef du service consommation et prévention à l’Ademe. Nous avons croisé une méthode très classique d’audits, réalisés sur site, avec du big data, à savoir le traitement d’une très grande somme d’informations regroupées dans des ordinateurs. » Le tout s’est déroulé en trois phases. Les audits sur place et l’analyse des données, de novembre 2015 à février 2016. Puis l’élaboration du plan d’action avec les cinq distributeurs au mois de mars. Et enfin la mise en œuvre de ces actions d’avril à juin. Parmi elles, les dix magasins ont notamment cherché à diminuer le nombre de références, en supprimant celles qui génèrent le plus de gaspillage alimentaire. Moins de 1 % de ces produits sont en effet à l’origine de 20 % du gaspillage alimentaire.

Gaspillage réduit d’un quart en trois mois

Aux rayons fruits et légumes, des vendeurs ont été spécialement formés pour choisir les produits et les donner aux clients afin de limiter la « surmanipulation » qui les abîme et rompt parfois la chaîne du froid. Un système de « stickage » (étiquettes prix réduit) des produits qui approchaient de la date de péremption a également été automatisé, avec création d’une zone isolée pour les vendre en promotion.

Enfin, un « coach antigaspi » a été systématiquement désigné et formé dans chacun de ces magasins. « Les enseignes ont joué le jeu, pourtant, dans ce secteur, les données et les méthodes sont ultra-confidentielles, reprend Pierre Galio. Mais elles ont conscience de l’importance des pertes qu’elles subissent. Et l’opération représentait une bonne opportunité de prendre le problème à bras-le-corps. »

Les équipes de l’Ademe ont ensuite passé les résultats au tamis pendant tout l’été. Avec quelques bonnes surprises à la clé, puisqu’il a été possible de réduire en moyenne le gaspillage de pratiquement un quart (22 %) en trois mois seulement. Et même de moitié pour au moins un des magasins. Soit au global 160 t de produits. Rapporté à une année, cela représente l’équivalent de 320 000 repas et une économie moyenne de 70 000 € par magasin.

L’objectif maintenant est que l’étude fasse des petits. « Si l’ensemble de la grande distribution obtenait les mêmes résultats que les dix magasins volontaires, s’enthousiasme l’expert de l’Ademe, elle réduirait son gaspillage alimentaire de 300 000 t, soit 700 M€, par an.

C’est donc à la fois une action vertueuse, mais également un vrai levier d’économies pour le secteur. »

Partager cet article

Repost0

commentaires

L'écologie aux Lilas et au Pré ...

Les Lilas Ecologie en campagne

Le gouvernement abandonne Europacity, pas l’artificialisation des terres agricoles

Il faut stopper EuropaCity - marche citoyenne de Gonesse à Matignon 4 et 5 octobre

Aux Lilas, les citoyens s’unissent pour produire de l’électricité verte

Les promoteurs, les arbres et la cité - lettre ouverte à BNP Paribas

Toxic Tour de Pantin à Romainville dimanche 16 juin 2019

Une Biorégion Ile-de-France résiliente en 2050

Merci aux 1779 Lilasiennes et Lilasiens qui ont voté " Pour le climat, tout doit changer ! "

Pollution de l’air dans les écoles et crèches franciliennes

Volonté politique de créer une régie publique de l’eau à Est Ensemble, mythe ou réalité ?

À la base … un revenu ?

Balade naturaliste Parcs de la Corniche des Forts et abords de la forêt de Romainville le 9 mars 2019 à 11h

La forêt de Romainville, un enjeu écologique et politique

La Forêt passe à l'attaque !

Plâtre et béton sur la Corniche

Agir ensemble pour les Coquelicots le 7 décembre

Marche pour le climat, Défendons la forêt de la Corniche des Forts

Destruction des océans, sur-pêche, pêche électrique... avec Bloom mardi 20 novembre

À Romainville, les habitants défendent une forêt sauvage contre une base de loisirs régionale

Marches pour le climat et la biodiversité 13 et 14 octobre

Les amis des coquelicots étaient bienvenus...

Amis des coquelicots, agissons ensemble vendredi 5 octobre à 18H30

La forêt urbaine de la Corniche des Forts - une chance unique à nos portes

Mobilisation citoyenne à la marche pour le climat samedi 8 septembre à Paris

Un coup de pouce Vert pour les Électrons solaires ! 

Le collectif Eau publique des Lilas invite au dialogue le 21 mars

Entre le nucléaire et la bougie, il y a l’intelligence - du 10 au 18 mars aux Lilas

En Ile de France, les énergies renouvelables citoyennes ont le vent en poupe...

Le Syctom a organisé une concertation réservée aux sachants – et après ?

Une enquête publique sur le PLU des Lilas… qui change la donne !

Une victoire pour l'eau publique en Île-de-France

L’eau publique, c’est maintenant !

L’Ouest de la Seine Saint-Denis se mobilise pour la création d’un service public de l’eau

Romainville : le Syctom lance une concertation préalable pour la modernisation du centre de transfert et de tri des déchets

Que sont ces CSR - Combustibles Solides de Récupération - qu’on veut brûler à Romainville ?

Ces parents qui mijotent une cantine publique

De nouvelles préconisations nutritionnelles... Pas d'usine, on cuisine !

À Romainville contre l’incinération

Une victoire de l'engagement citoyen aux cantines rebelles du 10 novembre

Derniers échos de la révision du PLU des Lilas

Les Sans Radio retrouvent les ondes

Europacity : le débat public se conclut sur des positions inconciliables

Le parc (George-Valbon La Courneuve) debout !

Grand Paris : non à la logique financière

Pour une gestion publique, démocratique et écologique de l'eau

Le revenu de base ? Débat mardi 14 juin 20h

C'était la Grande Parade Métèque 2016...

La nature : une solution au changement climatique en Île-de-France

Participer à la Grande Parade Métèque samedi 28 mai 2016

PLU des lilas: enfin un diagnostic et état initial de l'environnement ... à compléter

Avec la loi « Travail », où irait-on ? Débattons-en mercredi 30 mars

Réduire la place de la voiture des actes pas des paroles

La COP 21 aux Lilas

La nature est un champ de bataille

Alternatiba et le Ruban pour le climat des Lilas à la République

Un compost de quartier aux Lilas

Devoir d'asile : de l'Etat jusqu'aux Lilas

Un ruban pour le climat aux Lilas

Six propositions vertes pour une révision du PLU véritablement utile

La Grande Parade Métèque samedi 30 mai

Fête de la transition énergetique et citoyenne le 9 mai aux Lilas

Des défenseurs de la Maternité des Lilas s'enchaînent devant le ministère de la santé

Romainville n'aura pas d'usine de méthanisation

Journal n°2 de Les Lilas Autrement (décembre 2014)

écolo ! n°19 : le téléphérique un GPII

écolo ! n°18

Gaz de schiste : du mirage économique au cauchemar écologique ?

Journée de la transition le 27 septembre aux Lilas

écolo ! n°17 : un nouveau modèle énergetique français

écolo ! n°16 : TAFTA ou TIPP, le traité de libre-échange transatlantique signerait la fin du projet