Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bienvenu.e

  • : Les Lilas Ecologie : Blog des militants et élus Europe Ecologie Les Verts des Lilas et du Pré Saint-Gervais
  • : Culture, information, réflexion de l'écologie politique par les militants et les élus Europe Ecologie Les Verts des Lilas, du Pré Saint-Gervais, d'Est Ensemble
  • Contact

Recherche

Nous contacter ...

S'abonner à la Lettre d'information ...

C'est dans la colonne de droite tout en bas...

30 septembre 2018 7 30 /09 /septembre /2018 16:31
Votre fournisseur d’électricité est-il vraiment vert ?

L’électricité a beau être invisible, cela n’empêche pas les fournisseurs aujourd’hui présents en France de proposer des offres de toutes les couleurs, dont une trentaine dites « vertes »… Il était donc temps de démêler le vrai (vert) du faux. C’est ce que fait Greenpeace France en lançant un classement des fournisseurs et un Guide de l’électricité verte.

En publiant ce premier classement, Greenpeace France souhaite aider les consommateurs et consommatrices à :

  • Repérer les fournisseurs d’électricité vraiment verts, qui produisent ou achètent de l’électricité à des producteurs d’énergies renouvelables et soutiennent activement le développement de ces énergies.

  • Tourner le dos aux fournisseurs qui achètent et produisent des énergies toxiques comme le charbon, les hydrocarbures et le nucléaire, ou investissent dans ces filières.

Pour établir ce classement, Greenpeace France a évalué au total 19 fournisseurs d’électricité (ceux qui ont été actifs toute l’année 2017) et a regardé de près l’électricité qu’ils produisent, celle qu’ils achètent ainsi que leur politique d’investissement. En tenant compte de ces critères, chaque fournisseur a été réparti dans l’une des quatre catégories suivantes : « Vraiment verts », « En bonne Voie », « À la traîne » et… « Vraiment mauvais ».

Le résultat de cette évaluation est présenté sur un site Web, le Guide de l’électricité verte. Y sont publiés l’intégralité du classement, une fiche pour chaque fournisseur détaillant son action en matière d’énergies renouvelables, fossiles et nucléaire, ainsi que des informations pratiques pour comprendre le marché de l’électricité verte en France et changer facilement de fournisseur pour soutenir réellement les énergies renouvelables.

De l’électricité nucléaire repeinte en vert

Première mauvaise nouvelle : les fournisseurs sont nombreux à acheter de l’électricité essentiellement nucléaire et à la repeindre en vert grâce au mécanisme des certificats de « garantie d’origine ». Cela s’apparente à du greenwashing… mais c’est tout à fait légal, au regard de la réglementation européenne. Pour le-la consommateur-rice, il est très difficile de savoir si son fournisseur achète de l’électricité d’origine nucléaire, fossile ou renouvelable – mis à part auprès des rares fournisseurs qui jouent volontairement la carte de la transparence. C’est tout l’objet de ce classement : remonter la source de l’électricité et mettre en lumière les vraies actions des fournisseurs en matière d’énergies renouvelables et non renouvelables.

Les géants de l’électricité freinent la transition énergétique

Deuxième mauvaise nouvelle : les plus gros fournisseurs d’électricité sur le marché français investissent l’essentiel de l’argent de leurs client-es dans le nucléaire et les énergies fossiles, et ralentissent la transition énergétique. C’est le cas dEDF, par exemple, qui est en train de construire quatre fois plus de capacités nucléaires que renouvelables en Europe ; ou de Total (maison mère de Direct Energie et Total Spring) qui, en 2017, consacrait encore 94 % de ses investissements à l’exploration et l’exploitation de nouveaux gisements pétroliers et gaziers.

Des fournisseurs vraiment verts, ça existe !

Malgré cela, une très bonne nouvelle ressort aussi de ce classement des fournisseurs d’électricité : oui, il est aujourd’hui possible de choisir entre plusieurs fournisseurs vraiment verts ! Vous avez désormais le choix entre trois fournisseurs dont l’électricité est vraiment d’origine renouvelable, sans nucléaire ni énergie fossile. Opter pour l’un de ces fournisseurs permet de réduire drastiquement son empreinte écologique et de contribuer activement à la transition énergétique.

Votre fournisseur d’électricité est-il vraiment vert ?

Enercoop vous permet de consommer une électricité véritablement renouvelable et de soutenir des petits producteurs indépendants. De plus, Enercoop est une coopérative : plus de la moitié des bénéfices sont réinvestis dans l’entreprise, notamment dans des projets citoyens d’énergie renouvelable. Et les producteurs et les consommateurs participent ensemble aux prises de décision.

NB: C’est à Enercoop que la Société coopérative Électrons solaires vendra l’électricité produite (http://electrons-solaires93.org/Cooperative.html)

Votre fournisseur d’électricité est-il vraiment vert ?

Ce tout petit fournisseur regroupe des petits producteurs d’électricité hydraulique et investit aussi dans le développement des énergies renouvelables à un rythme soutenu.

Votre fournisseur d’électricité est-il vraiment vert ?

Ilek est une plateforme qui met en relation les producteurs d’électricité renouvelable et les consommateurs. Ilek permet de consommer une électricité 100 % renouvelable et de soutenir directement les producteurs.

Changer de fournisseur d’électricité, c’est très simple

Enfin, autre excellente nouvelle : quitter son fournisseur pollueur pour un fournisseur vraiment vert n’a jamais été aussi facile. En quelques minutes désormais, vous pouvez changer de fournisseur d’électricité. Le nouveau fournisseur s’occupe de résilier votre abonnement avec l’ancien, le tout sans frais, sans coupure d’électricité… et sans gaz à effet de serre et déchets nucléaires !

Voir le Guide de l'électricité verte

Partager cet article

Repost0

commentaires

L'écologie aux Lilas et au Pré ...

Les Lilas Ecologie en campagne

Le gouvernement abandonne Europacity, pas l’artificialisation des terres agricoles

Il faut stopper EuropaCity - marche citoyenne de Gonesse à Matignon 4 et 5 octobre

Aux Lilas, les citoyens s’unissent pour produire de l’électricité verte

Les promoteurs, les arbres et la cité - lettre ouverte à BNP Paribas

Toxic Tour de Pantin à Romainville dimanche 16 juin 2019

Une Biorégion Ile-de-France résiliente en 2050

Merci aux 1779 Lilasiennes et Lilasiens qui ont voté " Pour le climat, tout doit changer ! "

Pollution de l’air dans les écoles et crèches franciliennes

Volonté politique de créer une régie publique de l’eau à Est Ensemble, mythe ou réalité ?

À la base … un revenu ?

Balade naturaliste Parcs de la Corniche des Forts et abords de la forêt de Romainville le 9 mars 2019 à 11h

La forêt de Romainville, un enjeu écologique et politique

La Forêt passe à l'attaque !

Plâtre et béton sur la Corniche

Agir ensemble pour les Coquelicots le 7 décembre

Marche pour le climat, Défendons la forêt de la Corniche des Forts

Destruction des océans, sur-pêche, pêche électrique... avec Bloom mardi 20 novembre

À Romainville, les habitants défendent une forêt sauvage contre une base de loisirs régionale

Marches pour le climat et la biodiversité 13 et 14 octobre

Les amis des coquelicots étaient bienvenus...

Amis des coquelicots, agissons ensemble vendredi 5 octobre à 18H30

La forêt urbaine de la Corniche des Forts - une chance unique à nos portes

Mobilisation citoyenne à la marche pour le climat samedi 8 septembre à Paris

Un coup de pouce Vert pour les Électrons solaires ! 

Le collectif Eau publique des Lilas invite au dialogue le 21 mars

Entre le nucléaire et la bougie, il y a l’intelligence - du 10 au 18 mars aux Lilas

En Ile de France, les énergies renouvelables citoyennes ont le vent en poupe...

Le Syctom a organisé une concertation réservée aux sachants – et après ?

Une enquête publique sur le PLU des Lilas… qui change la donne !

Une victoire pour l'eau publique en Île-de-France

L’eau publique, c’est maintenant !

L’Ouest de la Seine Saint-Denis se mobilise pour la création d’un service public de l’eau

Romainville : le Syctom lance une concertation préalable pour la modernisation du centre de transfert et de tri des déchets

Que sont ces CSR - Combustibles Solides de Récupération - qu’on veut brûler à Romainville ?

Ces parents qui mijotent une cantine publique

De nouvelles préconisations nutritionnelles... Pas d'usine, on cuisine !

À Romainville contre l’incinération

Une victoire de l'engagement citoyen aux cantines rebelles du 10 novembre

Derniers échos de la révision du PLU des Lilas

Les Sans Radio retrouvent les ondes

Europacity : le débat public se conclut sur des positions inconciliables

Le parc (George-Valbon La Courneuve) debout !

Grand Paris : non à la logique financière

Pour une gestion publique, démocratique et écologique de l'eau

Le revenu de base ? Débat mardi 14 juin 20h

C'était la Grande Parade Métèque 2016...

La nature : une solution au changement climatique en Île-de-France

Participer à la Grande Parade Métèque samedi 28 mai 2016

PLU des lilas: enfin un diagnostic et état initial de l'environnement ... à compléter

Avec la loi « Travail », où irait-on ? Débattons-en mercredi 30 mars

Réduire la place de la voiture des actes pas des paroles

La COP 21 aux Lilas

La nature est un champ de bataille

Alternatiba et le Ruban pour le climat des Lilas à la République

Un compost de quartier aux Lilas

Devoir d'asile : de l'Etat jusqu'aux Lilas

Un ruban pour le climat aux Lilas

Six propositions vertes pour une révision du PLU véritablement utile

La Grande Parade Métèque samedi 30 mai

Fête de la transition énergetique et citoyenne le 9 mai aux Lilas

Des défenseurs de la Maternité des Lilas s'enchaînent devant le ministère de la santé

Romainville n'aura pas d'usine de méthanisation

Journal n°2 de Les Lilas Autrement (décembre 2014)

écolo ! n°19 : le téléphérique un GPII

écolo ! n°18

Gaz de schiste : du mirage économique au cauchemar écologique ?

Journée de la transition le 27 septembre aux Lilas

écolo ! n°17 : un nouveau modèle énergetique français

écolo ! n°16 : TAFTA ou TIPP, le traité de libre-échange transatlantique signerait la fin du projet